Le Cervelet

Page publiée par Matthieu
Détail sur le processus de publication
Dernière mise à jour : 2016-02-01

Sommaire

1. Généralités

Le cervelet est situé dans la fosse postérieure, en arrière du tronc cérébral, limité en haut par la tente du cervelet et en bas par l'écaille de l'occipital.

Il a une fonction essentielle de coordination des muscles intervenant au niveau de l'équilibration, de la posture et aussi de l'équilibre entre les muscles agonistes et antagonistes dans les mouvements volontaires et involontaires.

Il intervient dans différentes voies de la sensibilité, notamment inconsciente.

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Divisions du cervelet

Il peut être divisé en 3 lobes :

Le principe du fonctionnement au niveau du cervelet est toujours le même : les informations arrivent au niveau du cortex cérébelleux intéressé, puis relai vers le noyau gris du cervelet correspondant et, enfin, la voie effectrice qui participe au contrôle de l'équilibration, de la posture, etc.

[ HAUT ]

2. Archéo Cervelet

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Systématique de l'Archéo-Cervelet

Son rôle consiste à intégrer toutes les informations issues de l'appareil vestibulaire au contrôle de l'équilibration.

A partir de l'oreille interne et des canaux semi-circulaires (cf. cours sur l'appareil auditif) via le VIIIème nerf crânien, les informations gagnent le noyau vestibulaire dans la protubérance (pont).

De là, le relai se fait par l'intermédiaire d'un neurone qui envoie son cylindraxe vers le cortex de l'archeo-cervelet.

Au niveau du cortex se constitue un autre relai qui se fera vers le noyau gris central de l'archéo-cervelet : le noyau du faîte (toit) situé dans l'archéo-cervelet. Depuis ce noyau se fait un nouveau relai qui gagnera les noyaux vestibulaires dans le tronc cérébral (dans la protubérance). A partir d'eux se trouvera constitué le faisceau vestibulo-spinal qui descendra dans la moelle épinière.

C'est un noyau qui joue dans l'équilibration, les mouvements de la tête et des membres inférieurs.

[ HAUT ]

3. Paléo Cervelet

- Schéma 3 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Systématique du Paléo-Cervelet

C'est la partie ventrale du cervelet. Les noyaux centraux du cervelet sont constitués du >noyau globuleux et du noyau emboliforme. Le cortex du paléo-cervelet et différent de celui de l'archéo-cervelet, mais le principe de fonctionnement est identique.

Les informations proviennent des voies de la Sensibilité Proprioceptive Inconsciente, elles sont véhiculées par 2 faisceaux : Flechsig et Gowers.

Le coté effecteur du cervelet est du même coté que les informations fournies.

[ HAUT ]

4. Néo Cervelet

Il a pour rôle le contrôle des mouvements volontaires. Il y a donc une boucle fonctionnelle qui partira au niveau du cortex et y reviendra pour l'ensemble de ces fonctions.

- Schéma 4 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Néo-Cervelet : afférences

Le point de départ est le cortex pré central.

A partir des noyaux du pont, les deuxièmes neurones vont croiser transversalement la protubérance et emprunter le pédoncule cérébelleux moyen après avoir décussé pour gagner le cortex du néo-cervelet.

De là, un troisième neurone gagne le noyau dentelé, puis un quatrième neurone décusse et arrive dans le thalamus contro latéral. C'est la décussation de Wernekink.

A partir du thalamus, le dernier neurone de la chaine rejoint le cortex cérébral.

Il existe donc une boucle cortico-cérébello-corticale qui va assurer l'essentiel du contrôle du mouvement colontaire.

A partir du cortex, une partie des voies descend et gagne la moelle épinière, ce sont les fibres adversives (voies accessoires). L'autre partie des fibres va, à partir du thalamus, gagner le noyau lenticulaire puis, de là, gagner le noyau rouge (appelé aussi néorubrum) et de lui constituer une voie qui décusse, participant à la formation du faisceau réticulo-spinal.

Deuxième voie accessoire : le faisceau central de la calotte, constitué à partir de fibres originaires du thalamus, du noyau rouge, du locus niger.

En résumé :
Le néo-cervelet est donc une voie qui permet le contrôle du mouvement volontaire. Il contient 2 boucles de neurones :

  • la boucle principale qui part du cortex frontal et temporal, forme les faisceaux fronto / temporo-pontin, chacun décusse, et gagne la protubérance (pour le fronto), les noyaux du pont (pour le temporo) puis direction le pédoncule cérébelleux moyen et enfin le cortex du néo-cervelet. De là, la boucle continue vers le noyau dentelé, atteint le thalamus et repart au cortex frontal / temporal
  • la boucle accessoire qui part du thalamus, passe par le noyau lenticulaire, puis le tronc cérébral pour aller vers le noyau rouge.
[ HAUT ]

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire.
Vous devez être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire.