L'Appareil Auditif - Oreille

Page publiée par Matthieu
Détail sur le processus de publication
Dernière mise à jour : 2016-02-01

1. Généralites

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Appareil auditif : généralités

Il met en oeuvre un système de réception qui a 3 parties :

De l'oreille interne naît le nerf de l'audition (VIIIème nerf crânien) qui conduit les impulsions électriques jusqu'au diencéphale puis direction l'encéphale vers le lobe temporal. La seule partie visible de cet appareil est le pavillon (auricule).

Le VIII a 2 contingents :

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Vue latérale de l'auricule

C'est une lame fixée au niveau de la fosse temporale par sa partie moyenne; elle est polymorphe. Elle est formée de cartilage recouvert de peau : elle a donc une armature cartilagineuse. Le pourtour est bien dessiné : c'est l'hélix. C'est une lame concave, pour orienter les vibrations sonores vers le méat acoustique externe. La concavité de cet auricule permet de décrire d'autres structures :

La partie inférieure n'a pas de cartilage, le lobule. Partie souple, peu innervée (citation de Duparc : que l'on peut aisément percer pour y accrocher des objets plus ou moins élégants :-) ).

- Schéma 3 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Armature cartilagineuse - Conduit Auditif Externe

Le conduit auditif externe est composé de 2 parties :

Le conduit auditif est limité en dedans en avant par une membrane, le tympan : c'est la limite entre l'oreille externe et l'oreille moyenne. Il va être ébranlé par les vibrations sonores. Le conduit auditif externe a une longueur d'environ 2.5 cm, diamètre 6 à 8 mm (il s'élargit vers le tympan). Ce conduit est recouvert d'un revêtement cutané avec des cellules ciliées qui assurent un battement permanent vers l'extérieur. Il est aussi tapissé d'une muqueuse : la cérumen. C'est une pâte visqueuse un peu brunâtre qui a un rôle adhésif pour les poussières.

- Schéma 4 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Vue en projection sur le temporal des différentes structures de l'appareil auditif

Os temporal : une écaille, qui a 2 portions : interne et inférieure. Il y a aussi une structure osseuse d'aspect pyramidal : le rocher (portion pétreuse). Il présente l'empreinte du golfe de la jugulaire : confluence des sinus veineux qui donne la veine jugulaire interne.

Tout l'appareil auditif est porté par l'os temporal. Le conduit auditif externe est fermé par le tympan. L'oreille moyenne se situe dans la portion pétreuse. Il y a une cavité creusée dans le rocher : la caisse du tympan, en continuité en arrière avec les cellules mastoïdiennes, cavités aériques creusées dans le processus mastoïde. En avant, la caisse du tympan est creusée par le conduit d'Eustache qui s'ouvre dans la partie postéro-supérieure du rhinopharynx.

Dans la caisse du tympan il y a les 3 osselets de l'ouïe : le marteau (ou malleus), l'enclume (ou incus) et l'étrier (ou stapes). Ces trois osselets sont mis en mouvement par les vibrations du tympan. L'étrier est en rapport avec l'oreille interne par une deuxième membrane : la fenêtre ovale. L'oreille assure deux fonctions : l'équilibration dans sa partie postérieure avec trois canaux semi-circulaires, et dans sa partie plus antérieure l'oreille interne a la cochlée en forme de limaçon, 2,5 tours de spires. La cochlée transforme les ondes mécaniques en impulsions électriques. De là, le VIIIème nerf crânien (nerf vestibulo-cochléaire) gagne le méat acoustique interne à la partie interne du rocher pour se diriger vers le tronc cérébral.

[ HAUT ]

2. Tympan

- Schéma 5 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Vue latérale du tympan

Le tympan est une fine membrane qui limite l'oreille externe de l'oreille moyenne. Sa partie supérieure est plus développée. Il a un aspect rosé, luisant (sauf pathologie ou accumulation de liquide). Cette portion supérieure est beaucoup plus souple que le reste : c'est la pars flacida; elle est flasque, par opposition à la pars tensa qui est la partie inférieure. Le relief du malleus est visible, et même celui de l'enclume. Il y a un cône lumineux dans la portion inférieure / antérieure : la réfringence y est plus marquée donc il est plus brillant.

Pathologie : si disparition du cône lumineux, alors on pense à une otite moyenne.

[ HAUT ]

3. Osselets

- Schéma 6 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Osselets

de dehors en dedans, on a :

[ HAUT ]

4. Caisse du Tympan

- Schéma 7 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Caisse du tympan

Il y a une chaîne d'osselets située dans la caisse du tympan. La caisse est séparée du conduit auditif externe par le tympan. De petits ligaments et petits muscles mobilisent la tête et la maintiennent dans la caisse. Le manche est fortement fixé au tympan. L'incus est en rapport avec le malleus par sa portion supérieure et en rapport avec le stapes par son apophyse lenticulaire. Les muscle du malleus et du stapes peuvent neutraliser les mouvements de ces osselets : réflexe strapédien = contraction du muscle du stapes.

[ HAUT ]

5. Oreille Interne

C'est le lieu de transformation des ondes mécaniques en stimulations électriques. Il y a un labyrinthe double : un osseux et un membraneux dans le premier.

5.1. Labyrinthe osseux

- Schéma 8 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Oreille interne / labyrinthe osseux

C'est une cavité centrale : le vestibule. De part et d'autre, il y a deux parties : la cochlée (audition) et les canaux semi-circulaires (équilibration).

5.2. Labyrinthe membraneux

- Schéma 9 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Oreille interne / labyrinthe membraneux

Il est moulé dans l'osseux. Il y a deux cavités : l'utricule et la saccule. Ils sont réunis par le canal endolymphatique qui porte un petit prolongement dilaté dans sa partie moyenne. L'utricule se moule dans les canaux semi-circulaires (latéral, supérieur, postérieur). Du coté de la saccule, le labyrinthe membraneux se moule dans l'osseux => 2,5 tours de spires. Ces cavités sont remplies de liquide et séparées de l'oreille moyenne par la fenêtre ovale.

Il y a 2 courants liquidiens dans le labyrinthe :

[ HAUT ]

6. Cochlée

- Schéma 10 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Cochlée, vue en coupe

Il y a un axe central autour duquel il y a 2,5 tours : le modiolus. Le labyrinthe osseux suit ces 2,5 tours de spire. Dans la cochlée, il y a les organes de Corti : lieu de la transformation des mouvements mécaniques en stimulations électriques : il y a le corps cellulaire du protoneurone de la voie auditive.
La rampe spirale est perforée par toutes les fibres issues des organes de Corti => constitution du nerf cochléaire dans le modiolus qui gagnera le méat acoustique puis le tronc cérébral.

[ HAUT ]

7. Voies de l'Audition

- Schéma 11 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Voies de l'audition

Il existe un noyau cochléaire ventral (le plus important) et un dorsal (moins volumineux). Le VIIIème nerf crânien est visible au niveau du sillon bulbopontique.

Il y a 4 voies cochléaires, issues des organes de Corti :

  1. Pour 80% des fibres, le corps cellulaire du protoneurone gagne le noyau cochléaire ventral au niveau du tronc cérébral. De là, le deutoneurone (deuxième neurone) quitte ce noyau, décusse (croise la ligne médiane) et les fibres se regroupent pour former le corps trapézoïde puis elles montent vers le corps genouillé médial. Le regroupement de ces fibres forme le lemniscus latéral qui appartient aux voies ascendantes sensitives du tronc cérébral. Du corps genouillé médial, il y a un relai avec le troisième neurone qui est thalamo-cortical : il quitte le corps genouillé médial, chemine dans l'espace sous-lenticulaire et gagne le cortex temporal. Enfin, le quatrième neurone est un neurone associatif dans le cortex temporal : l'aire auditive principale est l'aire 41. Il y a 3 types d'aires : perception, reconnaissance, mémorisation.
  2. Pour moins de 20% des fibres, la deuxième voie part de la cochlée, le protoneurone gagne le noyau cochléaire ventral. Le deutoneurone ne décusse pas, monte dans un faisceau donc formation du lemniscus homolatéral puis il gagne le corps genouillé médial homolatéral. De là, relai avec le quatrième neurone jusqu'au cortex*.
  3. Le protoneurone gagne le noyau cochléaire ventral. Là, relai par le deutoneurone qui gagne l'olive protubérantielle (noyau gris qui appartient au contrôle moteur), puis lien avec les noyaux des VIème et VIIème nerfs crâniens. C'est l'exemple de voies associées. Le VIIème nerf crânien innerve le muscle stapes donc il est responsable du réflexe stapédien.
  4. Enfin, il y a une voie qui démarre au niveau de l'organe de Corti, le protoneurone gagne le noyau cochléaire ventral, puis un court deutoneurone qui gagne le noyau cochléaire dorsal. De là naissent trois neurones qui cheminent sur le plancher du quatrième ventricule (d'où les stries acoustiques) jusqu'à la formation réticulée. Cette voie a un rôle sur l'éveil et l'endormissement.

* un son perçu par une oreille arrive dans les deux lobes temporaux.

[ HAUT ]

8. Voies Vestibulaires

- Schéma 12 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Voies vestibulaires

Les voies de l'équilibration vont mettre au niveau des canaux semi-circulaires des fibres qui gagnent le contingent vestibulaire du VIIIème nerf crânien jusqu'au tronc cérébral.
Au niveau bulbaire (partie basse du pont), on a les noyaux de l'équilibration. Il y en a 4 principaux :

  1. noyau triangulaire(de Schwalbe)
  2. noyau de Betcherew
  3. noyau de Dieters
  4. noyau descendant

Sur la ligne médiane, de chaque coté, il y a les faisceaux pyramidaux et les olives.
Les fibres vestibulaires proviennent des trois canaux semi-circulaires et leurs corps cellulaires sont dans le ganglion de Scarpa.
Les fibres vont gagner les noyaux de l'équilibration => infos du système de l'équilibration.

[ HAUT ]

9. Listes des Connexions des Voies de l'Equilibration

[ HAUT ]

Commentaires

 

J'ai un petit problème... Pour "décusse" j'ai cherché dans le dictionnaire, mais je n'ai pas trouvé sa signification.
Merci d'avance

lumilline  (le 2008-07-23 16:43:55)PermalienProfil auteur
 

Salut,
"Décusser" signifie croiser la ligne médiane (donc passer de la partie gauche du corps à la partie droite ou vice-versa).

tu peux retrouver cette définition dans le dictionaire anatomique : http://www.cours-medecine.info/guides-pratiques/dictionnaire-anatomique,dictionnaire--1-anatomie,lettre--D.html

Matthieu  (le 2008-07-23 20:06:30)PermalienProfil auteur
 

Bonjour !
Je n'arrive pas à localiser les lames spirales, est ce qu'elles sont à l'intérieur même du modiolus ?
Merci d'avance

leacabrera  (le 2009-04-21 14:40:18)PermalienProfil auteur
 

Bonjour, juste un petit message pour dire que les schémas des voies de l'audition et de l'équilibration sont inversés

Anonyme  (le 2010-05-15 10:22:43)PermalienProfil auteur
 

C'est corrigé, merci de l'avoir signalé !

Matthieu  (le 2010-05-15 12:14:49)PermalienProfil auteur
Vous devez être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire.