Ostéologie du Membre Inférieur

Page publiée par Matthieu
Détail sur le processus de publication
Dernière mise à jour : 2016-02-01

1. Présentation du Membre Inférieur

Fonctions : locomotion, station debout.

La ceinture pelvienne est la limite entre le membre inférieur et le tronc. C'est un anneau osseux rigide. Elle se compose de 3 os :

Ces 3 articulations sont peu mobiles, sauf (évidemment) chez les femmes, pendant l'accouchement pour faire sortir le "machin"...

[ HAUT ]

2. Os Coxal

2.1. Généralités

C'est un os particulier : il représente la soudure de 3 os au cours de sa croissance : en haut, l'ilion, en avant le pubis et en arrière l'ischion.

A la jonction de ces 3 parties vient s'articuler la tête du fémur.

Sur une vue en relief, l'os coxal a un aspect en hélice d'avion : les directions de la partie supérieure (ilion) et de la partie inférieure (ischion / pubis) font un angle de 90°. La partie supérieure se dirige vers l'avant et le dehors et la partie inférieure vers l'avant et le dedans.
La torsion se fait à la jonction des 3 pièces osseuses.

2.2. Description

2.2.1. Face exo pelvienne

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Os coxal, face externe

Elle a 3 parties : supérieure, moyenne, inférieure. La partie supérieure est large (plus que chez les singes) c'est l'aile iliaque. Au niveau de la partie supérieure, il y a la fosse iliaque externe, où s'insèrent les 3 muscles fessiers (glutéaux) : supérieur, moyen, inférieur, séparés par des crêtes (les lignes glutéales postérieure, moyenne et antérieure).

La partie moyenne est une portion rétrécie occupée par une cavité : la cavité cotyloïde (l'acetabulum). Elle représente un hémisphère creux, arc de 180°, elle est orientée en bas, en avant et en dehors. Elle comporte 2 parties :

La partie inférieure contient le trou et son pourtour. Ce trou s'appelle foramen obturé, ou trou ischio-pubien. Ce trou a 2 bords : supérieur et inférieur. Ces 2 bords ne se rejoignent pas, en avant et en dedans ils sont séparés par la gouttière sous pubienne. Les nerfs et les vaisseaux sont en place avant l'ossification du squelette : ils modèlent la forme de l'os.

Le pubis (en avant du foramen) se décompose en 3 parties :

Le muscle obturateur externe s'insère au bord inférieur du trou. Le long du bord inférieur du pubis, insertion du muscle gracile (= droit interne).
Au niveau de la branche descendante, il y a insertion du muscle carré crural. Sur la partie inférieure de l'os coxal, insertion des muscles internes de la cuisse.

2.2.2. Face endo pelvienne

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Os coxal, face interne

Elle a 2 parties : supérieure et inférieure. La partie haute (supérieure) est large, évasée. Le bas est étroit. Les 2 parties sont séparées par une crête, nommée crête du détroit supérieur. Elle se prolonge sur le sacrum.
Partie supérieure : La fosse iliaque interne. Insertion du muscle iliaque. Il y a également une surface auriculaire, qui est le lieu de l'articulation sacrocoxale. En arrière ce cette surface, il y a une petite zone rugueuse, qui correspond à une zone d'implantation ligamentaire : ce sont les ligaments sacro-iliaques qui renforcent l'articulation.

Au dessous de la crête du détroit supérieur, c'est le petit bassin. On y retrouve le trou ischio-pubien, au dessous duquel s'insère le muscle obturateur interne. On retrouve aussi la trace de la gouttière sous-pubienne.

2.2.3. Bords

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Os coxal, face externe

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Os coxal, face interne

Le bord supérieur est palpable, c'est la crête iliaque. Il se situe à la jonction abdomen / membre inférieur (cf. Abdomen, les régions pariétales). Sur la crête iliaque, insertion sur les 2/3 antérieurs des muscles de la paroi antérieure de l'abdomen. Le tiers postérieur sert d'insertion musculaire à des muscles du dos (notamment le grand dorsal). La crête iliaque est convexe vers le haut.

Bord inférieur : c'est le bord inférieur de la branche ischio-pubienne. Il donne insertion à des muscles du périnée et aux organes érectiles. (oui, oui, même chez la femme !). En avant, ce bord inférieur présente une surface plane, allongée de haut en bas, inclinée en bas en arrière : c'est la surface d'articulation avec le pubis controlatéral (symphyse pubienne).

Bord antérieur : il présente une saillie osseuse palpable : l'Epine Iliaque Antéro Supérieure (EIAS). Là s'insèrent les muscles couturier (sartorius) et tenseur du fascia lata. En dessous, il y a l'EIAI où s'insère le muscle droit antérieur. Entre l'EIAI et l'EIAS, il y a une échancrure innominée. Ensuite, de haut en bas viennent successivement la gouttière du psoas, puis une saillie, l'éminence ilio-pectinée, une crête, la crête pectinéale (où s'insère le ligament de Cooper) et enfin l'épine puis l'angle du pubis.

Bord postérieur : il commence au niveau d'une saillie, l'EIPS, au dessus d'une échancrure innominée elle même au dessus de l'EIPI. En dessous de l'EIPI, il y a une grande échancrure, la grande échancrure sciatique, marquée par le passage de nerfs et de muscles. En dessous d'elle, il y a l'épine sciatique où s'insèrent les ligaments sacro-épineux et enfin, la petite échancrure sciatique située au dessus de la tubérosité ischiatique (qui sert d'insertion à des muscles de la loge postérieure de la cuisse : les ischio-jambiers, et le ligament sacrotubéral.).

2.2.4. Angles

L'os coxal est un os aplati. Globalement, le bassin de la femme est plus large. L'angle entre les 2 branches ischio-pubiennes est plus ouvert chez la femme que chez l'homme (il n'accouche pas, que je sache). En plus il y a une différence de forme : il est plutôt triangulaire chez la femme et ovale chez l'homme (l'angle, toujours).

[ HAUT ]

3. Le Fémur

C'est un os long. Tous les os longs sont constitués de la même façon : le corps, à la partie moyenne est la diaphyse, et aux extrémités, ce sont les épiphyses.
La diaphyse des os longs est triangulaire à la coupe. => 3 faces.

- Schéma 3 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Coupe de la diaphyse fémorale

Les 3 faces sont séparées par des bords. Le fémur a un bord postérieur très épais. Les épiphyses des os longs sont constituées de la même façon : une surface articulaire avec autour des saillies osseuses plus ou moins importantes (on parle alors de tubercules quand les saillies sont petites, de tubérosités quand elles sont massives) qui correspondent à l'insertion de ligaments ou de tendons de muscles péri articulaires.

Le fémur est l'os le plus résistant de tout le membre inférieur.

- Schéma 4 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Fémur, vue antérieure

3.1. Diaphyse

Le fémur est oblique en bas en dedans. La diaphyse est un peu convexe vers l'avant. Le fémur présente 3 faces : antérieure, interne, externe.
La face antérieure est convexe et donne insertion dans ses 2/3 supérieurs au muscle crural. Le tiers inférieur est lisse et sert de surface de glissement pour les muscles antérieurs de la cuisse. Le muscle crural s'insère aussi sur les 2/3 supérieurs de la face externe.
La face interne est libre d'insertions.

3.2. épiphyses

3.2.1. Epiphyse Supérieure

- Schéma 5 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Vue inférieure de l'épiphyse supérieur du fémur

L'extrémité supérieure du fémur (= édifice supérieur) comporte une surface articulaire : la tête du fémur. Elle est recouverte de cartilage (hyalin) et se met dans le cotyle de l'os coxal. Elle représente les 2/3 d'une sphère de 40 à 50 mm de diamètre. Il existe une petite partie de la tête au dessous et en arrière du centre, non recouverte de cartilage, qui s'appelle la fossette du ligament rond.

Cette tête est supportée en dehors par une portion rétrécie : le col du fémur. Ce col rattache la tête à des saillies de la partie externe de l'os : les tubérosités fémorales.

- Schéma 6 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Epiphyse supérieure, angulations

L'extrémité supérieure forme dans le plan frontal avec la diaphyse un angle ouvert en avant en dedans : c'est l'angle d'inclinaison du col du fémur. Il est de 130°.

Sur une vue de profil, l'axe de la tête fait un angle avec l'axe du corps : l'angle d'antéversion (ou angle de déclinaison), ouvert en bas en avant. Il mesure de 15 à 20° chez l'adulte.

3.2.2. Epiphyse Inférieure

- Schéma 7 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Vue antérieure de l'épiphyse inférieure du fémur

Elle va s'articuler en avant avec la patella (rotule), en bas avec l'extrémité supérieure du tibia. Sur une vue antérieure, elle présente 2 saillies : les condyles, déjetés vers l'arrière. En avant, elle est occupée par une surface cartilagineuse avec 2 joues : la trochlée fémorale. Cette trochlée sert de poulie. C'est le lieu d'articulation avec la patella. En bas en arrière, il y a une zone en continuité avec la trochlée : les condyles fémoraux. Ils remontent en arrière et sont entièrement recouverts de cartilage. Les 2 condyles sont séparés par une profonde dépression : l'échancrure intercondyllienne (ou inter condyllaire).

3.3. Bords

Les bords externe et interne sont imperceptibles.

- Schéma 8 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Bord postérieur du fémur

Le bord postérieur s'appelle la ligne âpre. Là, il y a insertion de nombreux événements. Cette ligne comporte 2 lèvres : latérale et médiale, séparées par un interstice. Les 2 lèvres divergent aux extrémités de l'os : la ligne âpre trifurque vers le haut et bifurque en bas. Sur le versant externe de la lèvre externe, le muscle vaste latéral s'insère. Sur le versant interne de la lèvre interne, le muscle vaste interne s'insère. Sur la lèvre latérale se fixe au tiers supérieur le muscle grand fessier (grand glutéal) et au dessous le muscle court biceps.

Entre les lèvres de la ligne âpre, se fixent les muscles adducteurs de la cuisse (moyen, petit et grand). De même sur la crête moyenne de trifurcation se fixe le muscle pectiné.

[ HAUT ]

4. La Patella (Rotule)

C'est le plus volumineux des os sésamoïdes. Elle est située dans un tendon, à la face antérieure de l'articulation du genou, devant la trochlée fémorale. Elle sert de poulie de réflexion aux tendons du muscle quadriceps. (en augmentant le moment des forces). C'est un os triangulaire, aplati d'avant en arrière, à sommet inférieur (l'apex) et 2 bords latéraux. L'apex pointe vers le bas et est en dehors de l'articulation. Elle est recouverte par l'insertion d'un ligament qui se terminera sur la tubérosité tibiale antérieure.

- Schéma 9 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Patella, vue antérieure

La face antérieure est rugueuse et est parcourue par des stries verticales (empreintes du tendon extenseur du genou).

- Schéma 10 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Patella, vue postérieure

La face postérieure : ses 2/3 supérieurs sont occupés par une surface cartilagineuse séparée en 2 par une crête médiane, qui répond à la gorge de la trochlée fémorale. Il y a donc 2 facettes concaves vers l'arrière : une externe, une interne. Sur la facette interne il y a une légère crête oblique en bas en dedans, mais moins visible en général.

[ HAUT ]

5. Le Tibia

- Schéma 11 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Tibia, vue antérieure

- Schéma 12 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Tibia, vue postérieure

Os pair, long (il comporte une diaphyse et 2 épiphyses). C'est un os massif qui supporte les contraintes. Il est relié à la fibula (péroné) par la membrane interosseuse. Le tibia est l'os interne de la jambe. Il présente 3 faces : interne, externe et postérieure. il a donc 3 bords : antérieur, interne, et externe.

5.1. Diaphyse

5.1.1. Face Interne

La face interne est sous cutanée, libre d'insertions. Elle est palpable de haut en bas. A sa partie toute supérieure, il y a insertion des tendons de 3 muscles (juste en dedans (au même niveau), il y a l'insertion d'un ligament du genou) :

Ces 3 muscles forment la patte d'oie au niveau de leur terminaison.

On peut remarquer qu'ils relient chacun des 3 os de l'os coxal au tibia.

5.1.2. Face Postérieure

La face postérieure présente une crête oblique en bas en dedans. Sur cette crête se fixe un muscle du mollet : le muscle soléaire. au dessus de la crête se fixe sur une insertion triangulaire le muscle poplité. Au dessous de la crête du soléaire, il y a une crête peu marquée, verticale, qui divise la face postérieure en 2 parties : à l'intérieur de cette crête s'insère le muscle long fléchisseur des orteils et à l'exterieur le muscle tibial postérieur. Le muscle soléaire a encore un point d'insertion au dessous de l'insertion du muscle long fléchisseur des orteils.

5.1.3. Face Externe

Elle présente sur les 2/3 supérieurs de sa hauteur l'insertion du plus gros muscle de la loge antérieure de la jambe : le muscle tibial antérieur.

5.2. épiphyses

5.2.1. Epiphyse Supérieure (appelée aussi condyle supérieur)

5.2.2. Epiphyse Inférieure

C'est le pilon tibial. Il se prolonge à sa partie interne par une saillie osseuse palpable : la malléole interne. La face inférieure du pilon tibial et la face latérale de la malléole interne sont recouvertes de cartilage et s'articulent avec l'astragale (talus). En dehors, le pilon tibial s'articule avec l'épiphyse inférieur de la fibula (sans cartilage). Sur sa face interne, il y a insertion d'un ligament de la cheville.

5.3. Bords

Le bord antérieur s'appelle la crête tibiale. Il est palpable. Il s'élargit vers le haut au niveau de l'épiphyse supérieure pour former la tubérosité tibiale antérieur.
Le bord externe présente l'insertion de la membrane inter osseuse
Le bord interne (palpable) donne insertion au tiers moyen au muscle soléaire.

[ HAUT ]

6. Fibula (Péroné)

- Schéma 13 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Fibula, vue antérieure

- Schéma 14 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Fibula, vue postérieure

- Schéma 15 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Fibula, vue interne

C'est un os grêle, pair. il comporte un corps (diaphyse) et 2 extrémités (épiphyses). Il présente une face externe et une face interne, divisée en 2 par l'insertion de la membrane inter osseuse et une face postérieure, donc 3 bords : antérieur, externe, interne.

6.1. Diaphyse

6.1.1. Face Interne

Elle est divisée sur toute sa longueur par l'insertion de la membrane inter osseuse. En avant de cette insertion, elle donne insertion aux muscles du pied : d'avant en arrière, on trouve le muscle extenseur commun des orteils puis le muscle long extenseur de l'hallux. En arrière de l'insertion de la membrane inter osseuse, le muscle tibial postérieur s'insère.

6.1.2. Face Externe

Sur la moitié supérieure, il y a insertion du muscle long fibulaire latéral, sur la moitié inférieure, insertion du muscle court fibulaire latéral.

6.1.3. Face Postérieure

Le muscle soléaire s'y insère, sur les 2/3 supérieurs. Au dessous de lui, on trouve le muscle long fléchisseur de l'hallux.

6.2. épiphyses

6.2.1. Epiphyse Supérieure

Elle ne s'articule pas avec le fémur. Elle se termine en haut par une pointe, l'apophyse styloïde de la fibula. Elle donne insertion sur sa face externe à une partie du muscle long fibulaire latéral. Elle présente sur sa partie inférieure une surface articulaire avec le tibia.

Elle est reliée à la diaphyse par une portion rétrécie de l'os : le col de la fibula. Il y passe un nerf qui s'y divise : le nerf fibulaire (sciatique poplité externe).

6.2.2. Epiphyse Inférieure

Elle est aplatie en dehors et en dedans. Elle s'articule avec l'extrémité inférieure du tibia (sans cartilage) et avec un os du pied : l'astragale (le talus). Elle se termine par une pointe dirigée verticalement vers le bas : la malléole externe (palpable). Cette malléole est souvent bituberculée à son extrémité. Elle est plus grêle et plus longue que la malléole interne (elle descend plus bas). C'est elle qui s'articule sur sa face interne avec l'astragale par une articulation avec cartilage.

6.3. Bords

Les 3 bords sont imperceptibles. Rien de particulier.

[ HAUT ]

7. Le Pied

- Schéma 16 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Pied, vue antérieure

Commentaires

 

il est bien concu ce cour sur le membre inferieur

Anonyme  (le 2009-03-23 21:16:49)PermalienProfil auteur
 

tout a fait d'accord !

maewenn  (le 2009-04-17 11:43:38)PermalienProfil auteur
 

très organisé et bien expliqué ^^

Anonyme  (le 2009-11-30 17:44:50)PermalienProfil auteur
 

Sur le schéma du tibia vu antérieur, il y a une erreur : Ce n'est pas le quadriceps mais le ligament patellaire en haut .

Anonyme  (le 2011-05-01 19:23:59)PermalienProfil auteur
 

Hello

Des fibres du quadriceps vont "jusque là", mais c'est vrai qu'il serait plus précis de parler de tendon patellaire. Merci pour cette remarque.

Matthieu  (le 2011-05-05 22:07:24)PermalienProfil auteur
Vous devez être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire.