Ostéologie du Membre Supérieur

Page publiée par Matthieu
Détail sur le processus de publication
Dernière mise à jour : 2016-02-01

1. Généralités

Le membre supérieur n'est pas un membre portant. C'est un membre suspendu au tronc par un seul petit os : la clavicule. Elle s'articule en dedans avec le sternum et en dehors avec l'acromion (prolongement de la scapula). Il y a 5 articulations qui permettent de rattacher le membre supérieur au tronc :

2. Clavicule

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Clavicule, vue supérieure

C'est un os qui demande du soin (os court ...) avec un corps et deux extrémités. Il est palpable, assez aplati sur la partie supérieure et surtout aplati de haut en bas : il a donc une face inférieure et une face supérieure. Il a un aspect global en S allongé.

La première convexité est vers l'avant puis la seconde vers l'arrière (de dedans en dehors). Il présente deux extrémités : médiale et latérale. L'extrémité latérale est plus aplatie que la médiale. Sur la face supérieure, il y a des zones d'insertion musculaire : le long du bord antérieur, sur les 2/3 internes, insertion du muscle grand pectoral. (l'insertion déborde du bord antérieur sur la face supérieure). Sur le tiers externe, insertion du muscle deltoïde. Il déborde de la même manière.

Le long du bord postérieur dans son tiers externe, le faisceau supérieur du muscle trapèze s'insère. Au niveau du tiers médial de la face supérieur, insertion du muscle sterno-cléido-mastoidien qui déborde en arrière.

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Clavicule, vue inférieure

Au tiers moyen, la face inférieure a une gouttière avec deux berges. Elles entourent l'insertion d'un petit muscle : le muscle subclavier. A la face inférieure du tiers externe, il y a deux zones d'insertions ligamentaires, en forme respectivement de rond et de triangle : ce sont les insertions des ligament conoïde (rond) et ligament trapézoïde (triangle). Côté interne, il y a un tubercule en relief : c'est l'insertion du ligament costo-claviculaire qui réunit la clavicule avec la première cote. Ce ligament forme un tubercule au niveau de son insertion claviculaire : le tubercule de Lisfranc.

Dans le tiers interne, les fibres de l'insertion du muscle grand pectoral débordent.

- Schéma 3 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Clavicule : coupes

La scapula et la clavicule forment la ceinture scapulaire : c'est un socle de base pour l'épaule au niveau du membre supérieur.

[ HAUT ]

3. Scapula (Omoplate)

C'est un os plat, situé à la face postérieure du tronc. Il est suspendu au bout de la clavicule et glisse par rapport au thorax.

Il a un corps, deux faces (antérieure et postérieure), ainsi que deux prolongements osseux : l'épine de la scapula en arrière, prolongée elle même par l'acromion d'une part, et le petit processus coracoïde qui sert d'insertions ligamentaires d'autre part.

3.1. Les faces

3.1.1. Face Antérieure

- Schéma 4 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Omoplate (scapula) face antérieure

La face antérieure est triangulaire, ce qui permet de délimiter trois bords : supérieur, interne et externe. La scapula présente sur la face antérieure une zone de renforcement, qui correspond en fait à l'épine sur la face arrière. La principale insertion musculaire est celle du muscle subscapulaire sur la plus grande partie de la face antérieure. Autour, le long du bord interne, insertion du muscle dentelé antérieur, depuis l'angle supéro-interne jusqu'à la pointe (angle inféro-interne).

Sur le tubercule infra glénoïdal, il y a le tendon du chef long du muscle triceps brachial qui s'insère. Sur le tubercule supra glénoïdal, il y a le tendon du chef long du muscle biceps brachial qui s'insère.

La portion située entre l'incisure scapulaire et le tubercule infra glénoïdal s'appelle le col de la scapula et est dépourvue d'insertions.
La face antérieure de l'acromion est libre.

3.1.2. Face Postérieure

- Schéma 5 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Omoplate (scapula) face postérieure

Le principal élément osseux en relief est l'épine. elle est située à la jonction du 1/4 supérieur et des 3/4 inférieurs. C'est une lame osseuse qui se dirige en dehors, horizontalement. elle se prolonge en dehors par l'acromion, lame aplatie surplombant la cavité glénoïde).

La face postérieure est donc divisée en deux :

En dehors de l'insertion du muscle infra épineux, le long du bord latéral, il y a quelques insertions musculaires :

Le long de l'épine, il y a insertion du muscle trapèze (faisceau acromial) qui se prolonge jusqu'au bord supérieur de l'épine. Le long du bord latéral de l'épine, au tiers externe, insertion du muscle deltoïde.

Le long du bord inférieur de l'épine, insertion du deltoïde.

- Schéma 6 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Omoplate (scapula) vue latérale

La scapula a un aspect concave en avant, car moulée par les cotes.

3.2. Les bords

Le bord externe porte la surface articulaire avec l'humérus. C'est la partie la plus épaisse, le pilier de la scapula. La cavité articulaire s'appelle cavité glénoïde, elle est recouverte de cartilage. De part et d'autre d'elle il y a deux tubercules : infra et supra glénoïdal.

Le bord supérieur porte l'implantation du processus coracoide qui a une forme de doigt semi fléchi. En dehors de l'implantation, il y a un creux, l'incisure scapulaire. Puis on arrive à l'angle supéro-interne, qui réunit le bord supérieur et le bord interne. Sur le bord supérieur déborde l'insertion du muscle omo-hyoïdien. L'incisure est fermée par le ligament coracoidien, elle livre passage à un nerf supra scapulaire (qui sert dans la rotation de l'épaule).

Le long du bord médial, sur une vue postérieure, insertion des muscles rhomboïdes (en forme de losange) qui réunissent le bord médial de la scapula et les apophyses épineuses des vertèbres dorsales.

Le bord latéral est libre d'insertions.

3.3. Les angles

Angle inféro-interne = la pointe, qui est fine.

Angle supéro-interne, vue postérieure : insertion du muscle élévateur de la scapula.

3.4. Processus Coracoïde

- Schéma 7 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Omoplate (scapula) : processus coracoïde

Sur le processus coracoide il y a deux tendons qui s'insèrent (souvent joints) : le chef court du muscle biceps brachial en dehors et le muscle coraco-brachial en dedans. Le long du bord médial de la portion horizontale du processus coracoide, insertion du muscle petit pectoral.

Insertions ligamentaires :

[ HAUT ]

4. Humérus

C'est le seul os du bras. Os long, pair, symétrique, qui s'articule en haut avec la scapula et en bas avec les deux os de l'avant-bras : radius et ulna.

4.1. Diaphyse

Elle est triangulaire à la coupe. L'humérus présente un corps assez épais, solide. Le corps s'élargit aux deux extrémités. Il possède une face interne, une externe et une postérieure.

4.1.1. Face Antérieure

- Schéma 8 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Humérus, vue antérieure

Au tiers moyen, il y a une insertion tendineuse sur la face antéro-latérale. Cette insertion musculaire a une forme de V, c'est le V deltoïdien. En dedans du muscle deltoïde, le muscle coraco-brachial s'insère au tiers moyen.

Toute la face antérieure dans la moitié inférieure est recouverte par l'insertion du muscle brachial antérieur. En dehors de cette insertion, le muscle brachio-radial s'insère (au tiers inférieur de l'humérus sur le bord laéral). Sous l'insertion du brachio-radial, on trouve celle du muscle extenseur radial du carpe (au dessus de l'épicondyle latéral).

Sur l'épicondyle latéral, insertion du tendon commun des muscle épicondyliens latéraux. De même sur l'épicondyle médial, insertion du tendon commun des muscle épicondyliens médiaux.

4.1.2. Face Postérieure

- Schéma 9 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Humérus, vue postérieure

La face postérieure est régulière. Elle porte la gouttière radiale au tiers moyen, oblique en bas en dehors, qui livre passage au nerf radial (nerf des muscles extenseurs, supinateurs du poignet, extenseurs des doigts).

Insertions musculaires : au dessus et en dessous de la gouttière, les deux chefs du muscle triceps brachial (= les vastes latéral, médial, avec le latéral au dessus).

4.2. épiphyses

4.2.1. Epiphyse Supérieure

Elle s'articule avec la cavité glénoïde de la scapula.

La tête de l'humérus est un segment de sphère pleine de 25 à 30 mm de rayon, recouverte de cartilage. Elle est supportée en dehors par une portion rétrécie, le col de l'humérus. Le col est en rapport en dehors avec les deux tubercules.

4.2.1.1. Face Antérieure

Elle présente deux tubercules séparés par une gouttière : le tubercule majeur en dehors et le tubercule mineur en dedans. Ils sont séparés par une gouttière fortement creusée dans laquelle glisse le tendon du chef long du muscle biceps brachial. C'est la gouttière bicipitale, elle est fermée par le ligament transverse. Sur le pôle supérieur du tubercule majeur, insertion du muscle supra-épineux, et sur le tubercule mineur, insertion du muscle subscapulaire. Le long de la berge externe de la gouttière, insertion du muscle grand pectoral. Sur la berge interne, on trouve les insertions des muscles grand dorsal et grand rond.

4.2.1.2. Face Postérieure

Insertions tendineuses : le muscle supra-épineux déborde du sommet du tubercule majeur. Au dessous de cette insertion, il y a celles des muscle infra-épineux et petit rond.

4.2.2. Epiphyse Inférieure

4.2.2.1. Face Antérieure

Les principaux reliefs visibles : de dedans en dehors, l'épicondyle médial qui sert de point d'insertion à des muscles du coude et de la main, en dehors la trochlée humérale, constituée de deux surfaces convexes séparées par une gouttière, qui s'articule en bas avec l'ulna (cubitus), en dehors un creux qui sépare la trochlée en dedans du capitulum (zone capitulo trochléaire), petite surface ovale qui s'articule en bas avec le radius et enfin l'épicondyle latéral qui sert de point d'insertion à des muscles du coude.

Il y a aussi une dépression au dessus de la gouttière sur la trochlée qui correspond au processus coronoïde de l'ulna.

4.2.2.2. Face Postérieure

On retrouve presque les mêmes éléments à l'exception du capitulum qui n'est pas visible. De plus, en dedans de la trochlée sur une vue postérieure, il y a une gouttière qui livre passage au nerf ulnaire. L'insertion des muscles épicondyliens médiaux déborde sur la face postérieure, mais est moins développée sur la face postérieure que celle ces épicondyliens latéraux (qui déborde aussi).

Il y a aussi une dépression au dessus de la gouttière sur la trochlée qui correspond au bec de l'olécrane de l'ulna.

4.3. Bords

Le bord antérieur du tubercule majeur constitue le bord antérieur de l'humérus. Il se divise en deux à la partie inférieure : il constitue deux piliers (externe et interne) qui se continuent par les deux épicondyles (latéral et médial).

[ HAUT ]

5. Radius

C'est l'os externe de l'avant bras. Il va s'enrouler autour le l'ulna dans les mouvements de prono-supination. Il est relié à l'ulna par une membrane inter osseuse qui s'insère sur son bord interne. Cette membrane sert à stabiliser les deux muscles pendant les mouvements de prono-supination. Elle fait de 1 à 3 mm d'épaisseur selon les endroits (d'où une certaine résistance).

C'est un os pair, long, dont la diaphyse est concave en dehors et en avant.

5.1. Diaphyse

5.1.1. Face Antérieure

- Schéma 10 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Radius, vue antérieure

Le bord interne est concave en dedans. La diaphyse est de plus en plus large de haut en bas, l'extrémité inférieure est renflée. Elle est marquée par une crête oblique en bas en dehors qui croise la face antérieure : la crête pronatrice. (car elle permet le mouvement de pronation). D'autre part sur le bord interne, la tubérosité radiale est le lieu d'insertion du muscle biceps brachial : c'est la tubérosité bicipitale.

Le muscle supinateur s'insère au dessus de la crête. Le long de la crête, il y a une longue ligne d'insertion tendineuse qui correspond au muscle fléchisseur superficiel des doigts. Sous le relief de la crête, insertion du muscle long fléchisseur du pouce, lui-même au dessus du muscle carré pronateur.

En dehors, au tiers moyen du bord externe, insertion du muscle rond pronateur.

5.1.2. Face Postérieure

- Schéma 11 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Radius, vue postérieure

Insertions :

Les deux dernières insertions sont obliques.

5.2. épiphyses

5.2.1. Epiphyse Supérieure

C'est la tête radiale. Elle se présente sous la forme d'un cylindre un peu irrégulier à savoir aplati d'avant en arrière et plus développé dans sa partie interne que dans sa partie externe. La tête radiale est une surface articulaire. On peut individualiser deux parties :

La fovéa répond au capitulum, et le biseau qui relève la tête en dedans répond à l'incisure capitulo-trochléenne.

La tête est portée par le col qui joint le corps. Le long du bord interne, à la jonction col / corps, il y a la tubérosité radiale.

5.2.2. Epiphyse Inférieure

On voit sur une vue antérieure la surface articulaire inférieure :

[ HAUT ]

6. Ulna (Cubitus)

C'est l'os interne de l'avant-bras. Il est pair, long. Il s'articule en haut avec l'humérus, en dehors avec le radius mais ne s'articule pas avec les os du carpe. L'ulna est relié au radius par la membrane inter osseuse qui s'insère sur son bord latéral.

6.1. Diaphyse

6.1.1. Face Antérieure

- Schéma 12 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Cubitus (Ulna), vue antérieure

- Schéma 13 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Cubitus (Ulna), vue interne

Les bords sont non rectilignes. Son calibre se réduit de haut en bas. Sur la majeure partie de la face antérieure de l'ulna s'insère le muscle fléchisseur profond des doigts ( les 3/4 supérieurs) et sur la partie restante (1/4 inférieur) le muscle carré pronateur s'insère.

6.1.2. Face Postérieure

- Schéma 14 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Cubitus (Ulna), vue postérieure

Mêmes aspects généraux pour la diaphyse, double et longue courbure. L'insertion du muscle fléchisseur profond des doigts déborde sur le bord interne, puis un peu sur la face postéro-interne. Sur la face postéro-externe, quatre insertions successives de haut en bas :

Au dessus de ces quatre insertions, il y a une petite crête qui délimite l'insertion du muscle anconé (l'un des muscles épicondyliens).

6.2. épiphyses

6.2.1. Epiphyse Supérieure

- Schéma 15 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Cubitus (Ulna), épiphyse supérieure

Elle se compose de deux prolongements, l'un horizontal (le processus coronoide) et l'autre vertical (l'olécrane). Le tout forme un crochet qui répond à la trochlée humérale. L'olécrane et le processus coronoïde sont constitués de deux facettes concaves séparées par une crête, afin de répondre aux deux joues convexes de la trochlée humérale.

L'ulna a, sur la face externe du processus coronoïde, une facette radiale qui reçoit la circonférence de la tête radiale.

Sur la face antérieure du processus coronoïde, insertion ovalaire du muscle brachial antérieur, insertion aussi des muscles rond pronateur et fléchisseur superficiel des doigts.

La face postérieure de l'olécrane est marquée par deux crêtes obliques, qui confluent pour former la crête ulnaire. Le long de ces deux crêtes descendent les insertions des muscles du triceps brachial. Le long de la crête médiane descend l'insertion des muscles fléchisseur ulnaire du carpe (en dedans) et extenseur ulnaire du carpe (en dehors). La crête ulnaire forme le bord postérieur et est palpable.

6.2.2. Epiphyse Inférieure

C'est la tête ulnaire (oui, l'épiphyse inférieure !). Elle s'articule avec et seulement avec la facette ulnaire du radius. Elle est recouverte de cartilage et est prolongée en dedans par un processus styloide.

[ HAUT ]

7. Radius et Ulna

- Schéma 16 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Radius et Ulna

Position de référence des deux os : la supination (à gauche sur le schéma).

Position en pronation (à droite sur le schéma).

[ HAUT ]

8. Le Carpe

Le squelette du poignet est formé de 8 petits os disposés en deux rangées : proximale et distale.

- Schéma 17 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Carpe, vue antérieure

La rangée proximale présente, de dehors en dedans :

L'ulna ne s'articule pas avec le carpe, elle en est séparée par le ligament triangulaire tendu de son processus styloïde à l'extrémité inférieure du radius.

La rangée distale présente, de dehors en dedans :

Le pisiforme n'est pas visible sur une vue postérieure du carpe. Sur le pisiforme s'insère le tendon terminal du muscle fléchisseur ulnaire du carpe.

[ HAUT ]

9. Métacarpe

- Schéma 18 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Métacarpe, vue antérieure

Il y a 5 métacarpiens. ils s'articulent avec la rangée distale des os du carpe.

Les métacarpiens ont chacun une face postérieure, complètement lisse où glissent les tendons extenseurs. Ils ont une face interne et une face externe où s'insèrent muscles lombricaux.

[ HAUT ]

10. Phalanges

- Schéma 19 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Phalange, vue antérieure et doigts

Les phalanges deux à cinq sont toutes constituées de la même façon :

Pour le pouce, quelques exceptions : deux phalanges au lieu de 3, assez trapues. La deuxième phalange présente une partie distale renflée : la houppe.

La première phalange de chaque doigt se nomme phalange proximale, la dernière phalange distale. Seul le pouce n'a pas de phalange intermédiaire (deuxième phalange).

[ HAUT ]

Commentaires

 

le cours a ete bien detaille c est tres bien

kingpoze  (le 2008-06-10 23:13:36)PermalienProfil auteur
 

Il est écrit dans la description de l'ulna :"Sur la face postéro-externe, quatre insertions successives de haut en bas :

muscle long abducteur du pouce
muscle court extenseur du pouce
muscle long extenseur du pouce
muscle extenseur propre de l'index."

Hors selon Kamina ("myologie du membre inferieur, 2ème édition, p.74) et Netter ("Atlas d'anatomie humaine", planche N°421) le court extenseur du pouce s'insère au 1/3 moyen de la face post. du radius (et la membrane interosseuse). Les 4 insertions succesives sur la face postéro-externe de l'ulna sont le supinateur, le long abducteur du pouce, le long extenseur du pouce et l'extenseur de l'index

nonitwo  (le 2008-09-17 15:13:41)PermalienProfil auteur
 

Le Rouvière donne les mêmes muscles que cette page et dans le même ordre ... Je vais devoir vérifier avec une 3è source.

Matthieu  (le 2008-09-17 15:36:34)PermalienProfil auteur
 

Suite à notre discussion et à ta demande à ton prof, il se range derrière le Rouvière en disant que le Netter fait mention de variantes.

Je n'ai pas plus d'éléments, mais le Rouvière ayant le privilège de l'ancienneté sur le Netter, beaucoup de professionnels se basent dessus...

Ce qui m'amène à la conclusion suivante : l'anatomie est la même pour tous, et pour les variantes dans le cadre d'un examen, n'hésitez pas à deander à votre prof sur quoi il se base.

Matthieu  (le 2008-10-04 21:56:24)PermalienProfil auteur
 

ce cours est complet ca ma eté tres utile

Anonyme  (le 2008-10-13 17:40:26)PermalienProfil auteur
 

cours très bien construit, permettant parfois d'éclairer celui du prof' :)

Anonyme  (le 2008-10-23 15:53:00)PermalienProfil auteur
 

il est écrit dans la description de la face postérieure de la scapula que "le muscle trapèze s'insère le long du bort inférieur de l'épine", ne serait-ce pas plutôt le bord supérieur ?

grays-love  (le 2008-10-29 21:48:23)PermalienProfil auteur
 

Effectivement, c'est le deltoïde qui s'insère sur le bord inférieur de l'épine. Merci, c'est corrigé.

Matthieu  (le 2008-10-29 23:45:10)PermalienProfil auteur
 

dans la partie descriptive de l'humérus, il est indiqué que "la gouttière qui livre passage au nerf ulnaire se situe en dehors de la trochlée sur une vue postérieure" à mon idée se serait en dedans.

grays-love  (le 2008-10-30 07:18:24)PermalienProfil auteur
 

dans le paragraphe des métacarpiens il y a une petite faute de frappe : "capitatumuscle" au lieu de capitatum (sinon j'ai l'air de beaucoup critiquer mais ce cours est génial)

grays-love  (le 2008-10-30 18:23:54)PermalienProfil auteur
 

grys-love > corrigé, merci. C'est un reliquat d'un remplacement un peu trop rapide ...

Matthieu  (le 2008-10-30 19:15:29)PermalienProfil auteur
 

Il me semble que le ligament coraco humeral s'insère sur la partie verticale du processus coracoïde non?

j-an  (le 2008-12-26 12:19:38)PermalienProfil auteur
 

merci pour tout ces détails ca aide vraiment beaucoup

juste-moi-278  (le 2009-09-22 20:52:17)PermalienProfil auteur
 

tres bon cours!

Anonyme  (le 2009-10-16 16:06:07)PermalienProfil auteur
 

très enrrichissant comme cours! cel

Anonyme  (le 2009-12-08 02:30:48)PermalienProfil auteur
 

trés clair et détaillé

Anonyme  (le 2010-03-09 01:02:38)PermalienProfil auteur
 

Le cour est bien détaillé. Il ne me reste qu'à procurer les os. Merci......

Anonyme  (le 2010-03-20 18:22:10)PermalienProfil auteur
 

Une très belle leçon d;anatomie. Merci Infiniment...

Anonyme  (le 2010-03-20 18:24:31)PermalienProfil auteur
 

Hello!

Je crois qu'il y a une erreur sur l'image 11 (vue post du radius)
Il y est indiqué le "long adducteur du pouce" mais ne serait-ce pas plutôt le long ABducteur du pouce?

Karlito  (le 2011-02-05 16:37:01)PermalienProfil auteur
 

Karlito => C'est exact, il s'agit bien du muscle long abducteur du pouce.
Merci pour cette correction.

Vincent  (le 2011-02-05 19:54:52)PermalienProfil auteur
 

salut! dans le paragraphe 4.1.1 il me semble que l'on doit parler du muscle brachial antérieur et non du biceps brachial

Anonyme  (le 2011-04-19 11:40:42)PermalienProfil auteur
 

C'est corrigé, François, merci.

Matthieu  (le 2011-05-05 22:13:54)PermalienProfil auteur
Vous devez être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire.