Voies de la Motricité

Page publiée par Matthieu
Détail sur le processus de publication
Dernière mise à jour : 2016-02-01

Sommaire

1. Généralités

La motricité est l'association de plusieurs mécanismes qui sont volontaires, automatiques, ou des réflexes.

La conjonction de ces trois éléments aboutit à un geste précis, mesuré.

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Généralités / schéma de principe

La motricité volontaire est très rapide. Elle est constituée par un neurone qui part du cortex. Les fibres vont se concentrer pour former un faisceau qui va se regrouper au niveau du centre ovale, puis passer par la capsule interne et descendre par le tronc cérébral. Là, une partie des fibres va croiser la ligne médiane (= décusser) et gagner les noyaux des nerfs craniens.

Ces éléments vont constituer le faisceau cortico-nucléaire (= faisceau géniculé). La caractéristique de ce faisceau est que toutes les fibres croisent la ligne médiane, c'est un faisceau qui est moteur pur. Il s'épuise et disparait à la partie inférieure du bulbe.

Le deuxième contingent est le faisceau cortico-spinal, dont les fibres naissent également au niveau du cortex moteur (circonvolution frontale ascendante), se concentrent au niveau du centre ovale, passent par la capsule interne et traversent les éléments du tronc cérébral : le mésencéphale, la protubérance et le bulbe. Toutes ces fibres gagnent la moelle épinière (d'où le nom spinal), mais la grande majorité (env. 80%) va, à la partie inférieure du bulbe, croiser la ligne médiane pour constituer le faisceau pyramidal croisé. Les autres fibres (20%) restent homolatérales et forment le faisceau pyramidal direct qui croisera la ligne médiane à chaque niveau métamérique.

La voie pyramidale est celle de la motricité volontaire. Elle décusse, donc un hémisphère controle l'autre coté. Toute lésion affectera donc le coté opposé.

[ HAUT ]

2. Point de départ : le Cortex

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Point de départ : Le cortex

Le Faisceau Pyramidal se constitue à partir de grosses cellules : les cellules de Betz, dans un endroit précis : la zone située immédiatement en arrière de la scissure centrale, c'est la circonvolution frontale ascendante limitée en arrière par la scissure de Rolando et en avant par le sillon précentral. (cf. Système Nerveux Central).

- Schéma 3 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Homoncumulus de Penfield

Cette zone s'initialise au dessus de la scissure latérale, parcourt toute la face latérale, les parties supérieure et mediale du cerveau et s'arrête au niveau du sillon frontocalleux. A chaque point de cette circonvolution correspond un muscle ou un groupe de muscles : il existe une somatotopie précise entre chaque point et chaque muscle (ou groupe de muscles).

- Schéma 4 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Trajet initial (Vue type Charcot)

Les fibres vont décrire une couronne rayonnante et vont se rassembler au centre ovale. Là s'opère un mouvement de rotation, les fibres les plus latérales se disposent en dedans, en avant puis elles gagnent la capsule interne (entre, en dedans le thalamus, et en dehors la partie médiane du noyau lenticulaire (le pallidum)). Toutes les fibres vont aller au genou et au bras postérieur.

- Schéma 5 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Au genou (Vue type Flechsig)

Celles qui vont au genou (F3) se disposent en dedans et en avant et occupent le genou. Tout le faisceau cortico nucleaire occupe le genou de la capsule interne d'où le nom "faisceau géniculé". Les fibres cortico spinales vont se disposer au niveau du bras postérieur de la capsule interne.

Passé la capsule interne et le diencéphale, les fibres descendent et arrivent au niveau du mésencéphale (pédoncules).

[ HAUT ]

2. Au Mésencéphale

- Schéma 6 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Au mésencéphale (vue en coupe)

La coupe représente en avant les pédoncules cérébraux. En arrière, se situe la plaque collicualire (cérébelleuse) avec le tubercule quadrijumeau antérieure et le corps genouillé latéral..

Le faisceau pyramidal se dispose dans le pédoncule cérébral, dans ses 3/5 moyens, limité en arrière par le locus niger. Au niveau du pédoncule cérébral, les fibres cortico spinales vont être latérales et le contingent cortico nucléaire est médial. Au niveau du tronc cérébral, le faisceau nucléaire abandonne à chaque étage une partie de ses fibres qui va décusser et gagner les noyaux moteurs du coté opposé : le IIIème nerf crânien se forme ainsi au niveau du pédoncule. Une partie des fibres décusse et rejoint, plus en arrière, le noyau moteur du IVème nerf crânien. (cf. page tronc cérébral).

[ HAUT ]

3. A la Protubérance Annulaire

- Schéma 7 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
A la protubérance annulaire (pont)

Les fibres pyramidales vont se disposer en avant mais elles sont dissociées par les fibres transverses et les noyaux du pont qui vont d'un pédoncule cérébelleux moyen à l'autre.

Les fibres du faisceau cortico nucléaire restent médiales, celles du spinal restent latérales.

Une partie des fibres décusse et gagne les noyaux moteurs des nerfs crâniens au niveau de la protubérance :

[ HAUT ]

4. Au niveau du Bulbe

- Schéma 8 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Au niveau du bulbe

Les fibres du faisceau pyramidal restent antérieures. Là, 80% des fibres du faisceau cortico spinal décussent à la partie basse du bulbe pour constituer le faisceau pyramidal croisé. Les 20% restant forment le faisceau pyramidal direct, les fibres restent homolatérales.

Le faisceau cortico nucléaire va s'épuiser à la partie basse du bulbe. Les dernières fibres vont gagner les noyaux moteurs des nerfs crâniens du bulbe : à la partie basse du bulbe, on ne trouve plus de fibres du faisceau cortico nucléaire.

[ HAUT ]

5. A la Moelle Epinière

- Schéma 9 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
A la moëlle épinière

Dans la moelle, les cornes sont constituées de substance grise, dans l'axe de l'émissure collatérale antérieure pour la corne antérieure, postérieure pour la corne postérieure.

La substance grise centro medullaire présente en son centre un orifice souvent virtuel, c'est le canal de l'épendyme, qui contient du LCR.

En avant du canal, c'est la commissure grise antérieure (ou ventrale) et en arrière, la postérieure (ou dorsale).

A chaque niveau métamérique se trouvent constituées une racine antérieure en regard du sillon collatéral antérieure et une postérieure en regard du sillon collatéral postérieure.

La racine antérieure est motrice pure. La racine postérieure est sensitive pure et comporte un ganglion rachidien.

Le faisceau pyramidal direct se dispose en avant en regard du sillon médial antérieur. Le faisceau pyramidal croisé se dispose en avant de la corne postérieure de la moelle. La zone blanche est myélinisée, ce ne sont pas les corps cellulaires des neurones.

A chaque niveau métamérique, le faisceau pyramidal croisé abandonne des fibres qui vont gagner la corne antérieure de la moelle et là, font relai avec le deuxième neurone, le deutoneurone, qui va amener à la constitution de la racine antérieure de la moelle, racine qui se termine directement sur le muscle. Ce deuxième neurone est périphérique.

Toutes les fibres du faisceau pyramidal croisé viennent du cortex moteur controlatéral.

Le faisceau pyramidal direct va, à chaque niveau métamérique, abandonner des fibres qui vont décusser, gagner la tête de la corne antérieure, et là faire relai avec le neurone effecteur (le motoneurone, aussi appelé deutoneurone) qui sortira par la racine antérieure. Le faisceau pyramidal qui n'a pas croisé la ligne médiane au niveau du bulbe le fera dans la moelle épinière. Ainsi, toutes les fibres pyramidales auront croisé la ligne médiane.

[ HAUT ]

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire.
Vous devez être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire.