Cours-Médecine.info

Section Médical et Paramédical, Orientation => Etudes dans la branche médicale => Discussion démarrée par: houlbecbenji le 09 Mai 2009 à 04:08:54

Titre: Résistance à l'insoutenable
Posté par: houlbecbenji le 09 Mai 2009 à 04:08:54
Bjr à tous !!! Comment ils font tous ces chirurgiens, ces urgentistes pour ne pas tourner de l'oeil faça à l'insoutenable. En vidéo, en photo c'est une chose de voir des cadavres, des blessures bien gores mais en vrai ?!!!
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: houlbecbenji le 09 Mai 2009 à 04:15:07
en fait ma qst est la suivante: comment s'endurcir psychologiquement aux visions choquantes, opérations, blessures profondes etc ...
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Toguy le 09 Mai 2009 à 08:55:16
l'habitude ?
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: M.T le 09 Mai 2009 à 10:41:26
exact, puis au cours de leur années d'etudes ils ont l'occaz de voir des cadavres, lorsqu'il y a des dissections...
ce qui comme dit Toguy les habitue a ce qui va les attendre ;)

puis apres lorsqu'ils sont chirurgiens, je dirais presque que c'est une banalité de voir de multiples blessures etc...
même si chaque cas est différent :)
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Vincent le 09 Mai 2009 à 10:43:56
oui puis à la base faut quand même choisir et vouloir ce métier donc bon c'est que quelque part tu "aime" ou du moins tu n'est pas choqué par la vue du sang ou de cadavre ...
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Fafa le 09 Mai 2009 à 10:50:55
Il y a aussi un fait qui est souligné dans les cours d'HDM: un "savant" ne voit que ce qui l'intéresse: abstraction du fait que ce soit un corps humain sur le billard, on ne voit que l'organe lésé.
Et puis,il faut être hônnete, certaines personnes (et on est pas rare, j'en fais partie  :huhu: )n'ont pas cette sensibilité, la passion rend aveugle et heureusement dans certains cas. On va en méd pour voir ça, ça fait parti du processus de sublimation (que tu verras en psycho).
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: lelilolu le 09 Mai 2009 à 10:52:19
Il y a certes le côté de ne pas être mal à l'aise face au sang, mais je pense que c'est surtout une grande maîtrise de soi. Car finalement, dans l'histoire, ce qui inquiète le plus, c'est le fait de savoir gérer une situation d'hémorragie ou de malaise. Et ça s'apprend.
Les chirurgiens sont des humains comme les autres, et ils rencontrent forcément des cas qui les font tourner de l'oeil ou qui leur font mal au coeur... Et on est pas tous les jours au top de sa forme, où on est plus sensible aux odeurs, bruits etc (vous voyez ce que je veux dire!!)

EDIT : Fafa a été un peu plus rapide que moi ;) Je suis bien d'accord que le facteur "sensibilité" qu'on a avant de commencer les études joue à fond pour apprendre à gérer plus rapidement.
Et la sublimation chez les chir, ça veut dire qu'on exprime un trait sadomasochiste, mais il est rendu positif car grâce à lui, on sauve des vies. :D :huhu:
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: CJ le 09 Mai 2009 à 11:08:21
Je rejoins ce qui a été dit précédemment.

Mais, c'est vrai que c'est quelque chose qu'on peut appréhender lors de nos études. Moi, par exemple, je sais que depuis peu, j'ai tendance à m'évanouir la première fois que je vais à l'hôpital ou dès qu'on me fait un vaccin.
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: nokyno le 09 Mai 2009 à 11:11:10
moi je me suis evanoui une fois en cancerologie mais bon c ets surtotu parce que j avais sauté le petit dej et que bon ce que j ai vu c était pas le plus genial pourtant j ai passé un mois en maladies du sang en sterile vecu un deces (une femme qui avait du etre emmener en réa et qui ets mort le lendemain) avec le temps tu aprend a te blinder
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Vincent le 09 Mai 2009 à 11:23:07
Oui c'est sûr, mais le début est toujours plus ou moins difficile ... :)
(c'est toujours dur la première fois ... :huhu: :mdr: )
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: nokyno le 09 Mai 2009 à 11:24:50
donc surtout n oublié pas de mangé sinon c ets l evanouissement garantie
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: CJ le 09 Mai 2009 à 11:30:24
Je confirme. C'est surement entre autres à cause de ça que je me suis évanouie cette année quand je suis allée à l'hôpital (pour voir mon frère). L'an dernier, c'était, je pense, parce que je devais pas être en grande forme, surtout pour entendre ce que le chir' disait à ce moment là.

Enfin, bref, comme a dit Noky', "avec le temps tu apprends à te blinder"!!
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: bandaogo le 09 Mai 2009 à 11:35:02
avec le temps,cela devient presque imperceptible
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: bandaogo le 09 Mai 2009 à 11:39:23
et à force de bosser comme des dingues on fini par voir le corps humain comme un tas de proteine et de sels mineraux qu'il faut reparer à chaque petit bobo.donc le sang et autre ça devient des futilites
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: nokyno le 09 Mai 2009 à 11:43:34
bandaogo si tu veux rajouter quelquechose a ton message precedent tu peut utiliser la fonction editer pour le complété c est plus simple que d ecrire des mmessage a la suite :yo!:
Titre: Re : Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Loyo le 09 Mai 2009 à 11:43:59
l'habitude ?
salut,
supporter les grosses blessures et le vue du sang peut a la limite être du a l'habitude et encore ! Car je pense que la sensibilité de la personne joue beaucoup certaine personne ne peuvent tout simplement pas supporter (et ne le pourront jamais) de voire du sang
là ou je ne suis pas d'accord c'est pour la mort : Tu ne peut pas t'y habituer !!! voir la mort provoque toujours un choc, a divers degrés ( enfant, personnes âgées ... ), et quand tu est médecin, pompier, etc... tu a la capacité de le gérer. Pas que tu soit plus fort qu'un autre, bien que ça puisse être le cas mais c'est surtout que quand tu par bosser "tu range tes émotions dans un tiroir" et tu fait ton boulot comme il doit l'être en gardant ton sang froid. C'est quand tu est tout seul et que la pression de l'instant est retombé que tu ressent ce choc, a t'en faire passer une ou deux nuit blanche parfois
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Vincent le 09 Mai 2009 à 11:51:28
Tu m'étonne !!! Tout à fait d'accord avec toi Loyo
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: CJ le 09 Mai 2009 à 11:54:33
Je plussoie!! Après, c'est vrai qu'on peut dire que certaines personnes sont plus sensibles que d'autres, mais c'est aussi peut-être une façon d'être, et une façon de se protéger en quelque sorte.
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: nokyno le 09 Mai 2009 à 11:55:07
pas forcement seul tu peut l exprimer a tes collegues ou a un psy ou sur une toile ce que je veut dire c ets qu avec l habitude tu apprend a gerer tes emotions mais jamais a ne rien resentir quand tu vois la mort
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Loyo le 09 Mai 2009 à 12:01:50
pas forcement seul tu peut l exprimer a tes collegues ou a un psy ou sur une toile ce que je veut dire c'est qu avec l habitude tu apprend a gerer tes emotions mais jamais a ne rien ressentir quand tu vois la mort
de toute façon a moins d'être un véritable psychopathe tueur en serie ( j'exagère ) tu ne peux pas ne rien ressentir face a la mort,
après la façon d'exprimer ses émotions dépend de chacun
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Vincent le 09 Mai 2009 à 12:03:11
Bah quoi le psycopathe tueur en série il ressent quelque chose faca à la mort ... de la jouisance :mdr:
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Cloclorouen le 09 Mai 2009 à 13:02:56
J'ai un ami P2 qui m'a dit que c'était toujours extremement dur de voir un décès (et il en sait quelquechose pour avoir fait ses stages en gastroentérologie et gériatrie aigüe...) mais qu'ils apprenaient au fur et à mesure à "ranger" leur sentiment, à ne pas céder à l'émotion... Mais cela reste vraiment dur surtout au début... Après en s'engageant dans cette voie là on sait très bien que l'on sera confronté à des situations difficiles, et on reste des êtres humains, la mort reste toujours quelquechose de difficile même si après on montre moins ses sentiments, au risque de paraître insensible...
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Machead le 21 Mai 2009 à 16:03:07
je pense que ça doit être de nature... j'ai fait une dissection, pendant laquelle j'ai vu des truc bien "gore" et ça ne m'a rien fait, au contraire j'ai pleuré de joie en sortant (sans déconner )... c'est peut être une question de relativisation.
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: lelilolu le 21 Mai 2009 à 17:03:52
Je pense que'il ne faut pas montrer d'attachement à la personne qu'on a sous les yeux. Si on parvient à se défaire de l'idée qu'elle était vivante, ça passe.
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Machead le 21 Mai 2009 à 17:24:16
imagine que tu te balade dans le rayon charcuterie à intermarché, c'est la même chose, sauf qu'il manque l'emballage céllophane et l'étiquette avec le prix.
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Fafa le 21 Mai 2009 à 19:37:07
imagine que tu te balade dans le rayon charcuterie à intermarché, c'est la même chose, sauf qu'il manque l'emballage céllophane et l'étiquette avec le prix.
Yes!  :mdr:
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Toguy le 08 Juin 2009 à 22:17:25

salut,
supporter les grosses blessures et le vue du sang peut a la limite être du a l'habitude et encore ! Car je pense que la sensibilité de la personne joue beaucoup certaine personne ne peuvent tout simplement pas supporter (et ne le pourront jamais) de voire du sang
là ou je ne suis pas d'accord c'est pour la mort : Tu ne peut pas t'y habituer !!!
[/quote]
Je fais mon chieur ^^, mais désolé nos avis divergent...

Vous pensez pas qu'après 30 ou 40 ans de travail dans un service, la mort ne peut pas devenir quelque chose de banal ? Que se soit soit le psycopathe ou la personne sensible. A force de vivre les même évenements les émotions s'épuisent.
On ne vit pas de la même manière son premier décès que son 1000ème décès ou même le 10000ème, non ?
Ya une certaine routine qui s'installe c'est horrible de le dire, mais c'est comme tout, je vois pas pourquoi la mort ferais exception...

Pour la peur du sang, la encore je suis pas d'accord, on peut bien "soigner" les phobies des gens, pourquoi pas la peur du sang ?
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Fafa le 08 Juin 2009 à 22:27:52
+1
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Loyo le 09 Juin 2009 à 11:30:02
Citation de: Loyo
salut,
supporter les grosses blessures et le vue du sang peut a la limite être du a l'habitude et encore ! Car je pense que la sensibilité de la personne joue beaucoup certaine personne ne peuvent tout simplement pas supporter (et ne le pourront jamais) de voire du sang
là ou je ne suis pas d'accord c'est pour la mort : Tu ne peut pas t'y habituer !!!
Je fais mon chieur ^^, mais désolé nos avis divergent...

Vous pensez pas qu'après 30 ou 40 ans de travail dans un service, la mort ne peut pas devenir quelque chose de banal ? Que se soit soit le psycopathe ou la personne sensible. A force de vivre les même évenements les émotions s'épuisent.
On ne vit pas de la même manière son premier décès que son 1000ème décès ou même le 10000ème, non ?
Ya une certaine routine qui s'installe c'est horrible de le dire, mais c'est comme tout, je vois pas pourquoi la mort ferais exception...

Pour la peur du sang, la encore je suis pas d'accord, on peut bien "soigner" les phobies des gens, pourquoi pas la peur du sang ?
Ok mais là tu parle de décennies !!! et entre te forger a ne rien ressentir face a la mort et ne plus rien ressentir a mon avis il y a une grande différence ! Le premier mort que tu vois choque, au second ce n'est pas que ça ne te fait plus rien mais tu a rangé tes émotions au placard, mais elle ne s'épuise pas et c'est ce qui fait que tu est humain, avant d'aller bosser et l'habitude dont tu parles est peut-être là enfin amha
pour la peur du sang +1, quoique soigner la phobie du sang reste apparemment l'une des plus difficile a soigner ( me demandez pas pourquoi ^^ IDK )
Titre: Re : Résistance à l'insoutenable
Posté par: Fafa le 09 Juin 2009 à 14:37:08
C'est vrai qu'en décennies ça fait long, en mois ou semaines c'est peut-être plus réaliste.