Cours-Médecine.info

Section Médical et Paramédical, Orientation => Droit, Ethique, Actus médicales, Maladies ... => : houlbecbenji 22 July 2009 à 12:49:17

: Euthanasie
: houlbecbenji 22 July 2009 à 12:49:17
   Bjr à tous ! je voudrais connaître l'avis des étudiants de médecine au sujet de l'euthanasie. ce n'est pas pour une enquête, juste pour mon édification personnelle.
   Pour ma part, je suis très étonné que ce projet de loi visant à autoriser l'euthanasie n'ait pas été adopté par le gouvernement. Après tout, ne vaut t'il mieux pas aider les citoyens à mourir dignement plutôt que faire de l'acharnement thérapeutique ?
: Re : Euthanasie
: Loyo 22 July 2009 à 13:16:39
Grand sujet de discutions !
Personnellement l'euthanasie je suis pour tout en apportant un bémol a ça.
Dans le cas que tu présente, c'est-à-dire la cas où une personne souffre atrocement ( exemple cette femme avec une tumeur au visage ayant vécut l'enfer ), ou dans le cas d'une personne en état végétatif je suis pour,.
Maintenant il ne faudrait pas que cela mène a des dérives telle que sous le prétexte de vouloir abréger une vie l'entourage en retire un bénéfice personnel, autre que le bonheur de ne plus voir souffrir l'être aimé.
C'est une des raison pour lesquelles ce projet de loi n'as pas été adopté par le gouvernement. La France malheureusement n'est pas encore prête a mon sens a voir l'euthanasie autorisée.
Ensuite il faut savoir où se situera la frontière entre homicide et euthanasie, leur point commun étant quand même l'arrêt de la vie d'un être vivant.
Mais si la définition de cette limite était si facile l'euthanasie serait déjà autorisé en France !
Mais ce n'est a mon avis pas a des députés/ministres d'essayer de fixer ces limite mais a un collège constitué de médecin et de haut magistrat !

Deuxièmement on sait tous que bien que l'état soit séparé de l'église depuis bien longtemps la France reste très religieux; catholique, musulman pour ne citer que ces deux religions prépondérante. Et pour les religions mettre fin a la vie de quelqu'un ...

: Re : Euthanasie
: lelilolu 22 July 2009 à 13:51:40
Bien d'accord avec Loyo : la France nous montre avec cet exemple, qu'une fois de plus, elle n'est pas capable de mettre au point un système déjà rodé dans les pays voisins. C'est affligeant.

Je suis bien d'accord que la limite entre suicide assisté et homocide est difficile à définir, mais je pense que chacun devrait être livre de choisir sa mort, et surtout, d'en parler à ses proches tant qu'on peut encore le faire.
Parler de la mort ne fait pas mourir...
: Re : Euthanasie
: Loyo 22 July 2009 à 13:57:17
Bien d'accord avec Loyo : la France nous montre avec cet exemple, qu'une fois de plus, elle n'est pas capable de mettre au point un système déjà rodé dans les pays voisins. C'est affligeant.

Je suis bien d'accord que la limite entre suicide assisté et homocide est difficile à définir, mais je pense que chacun devrait être livre de choisir sa mort, et surtout, d'en parler à ses proches tant qu'on peut encore le faire.
Parler de la mort ne fait pas mourir...
+1
: Re : Euthanasie
: Vincent 22 July 2009 à 20:29:49
Je suis tout à fait d'accord avec les propos de Loyo et Leli'.
Moi aussi je suis pour dans certaines mesures et je comprend pas pourquoi en France on fait toujours dans le compliqué.
Vive la France qu'il dit l'autre ....
Ouais bah quand on voit ce que ça donne :zinzin:

Pour ce qui est des religions, je veux bien mais bon faut pas pousser le bouchon aussi, dans le cas où une personne souffre atrocément bah la religion voila quoi ...

Après bien sûr comme vous le dites faut pas non plus tomber dans une certaine "banalité" et employé l'euthanasie à tout va
: Re : Euthanasie
: Matthieu 22 July 2009 à 20:40:37
Sans compter le point de vue religieux, je pense que vu toutes les procédures que les gens peuvent faire, la limite entre euthanasie/"assassinat" est assez floue, et ne pourra probablement pas être tranchée de suite.

je ne sais pas comment ça se passe chez les voisins, mais imaginez qu'une erreur médicale fasse empirer l'état de santé du patient, et, souffrant, il demande l'euthanasie ... Si son état empire, et devient irréversible, en supposant que ça soit légal, le personnel soignant aurait le droit de procéder à un arrêt de vie. Mais c'est sur la base d'une erreur ...

Comment s'assurer que l'autorisation d'une telle pratique n'ait pas de dérives ...
: Re : Euthanasie
: Vincent 22 July 2009 à 20:51:14
oui c'est sûr... sujet difficile à mettre en place.
Dans ce cas là, face à une erreur médical je t'avoue que je sais pas ... mais à mon avis, si erreur, on ne devrait pas euthanasier puisque avant la dite erreur apparement d'après ce que tu dis et que j'ai compris le patient n'était pas à l'agonie avant cette "erreur" ...
Mais bon c'est pas évident de trancher certes entre oui ou non, pour ou contre ...
: Re : Euthanasie
: Matthieu 22 July 2009 à 22:59:34
oui, mais quand je parle de dérives, je sous-entends potentiellement "masquer les preuves" ...
: Re : Euthanasie
: lelilolu 22 July 2009 à 23:08:11
Attention, je ne faisais absolument allusion aux croyances religieuses!! Je respecte totalement les gens qui croient, ainsi que tout ce que cela impliquent pour eux. Ils ne faut cependant pas qu'elles imposent leur façon de faire et de penser aux autres.
Si quelqu'un de très croyant estime que pour aller au paradis et s'asseoir à la droite de Dieu, il faut mourir naturellement, bien que cela implique d'atroces souffrances, j'ai envie de dire "tant pis pour lui"...
: Re : Euthanasie
: Vincent 23 July 2009 à 19:26:00
Je me suis mal exprimé désolé, mais je voulais dire la même chose que toi :)

Que la religion et la médecine, bah aucun rapport quoi.
C'est comme certaines religions qui disent qu'ils veulent être soigné que par des gens de la même religion ou voire du même sexe...Faut arrêter les délires quoi ....
: Re : Euthanasie
: Neela 28 July 2009 à 14:46:20
c'est un sujet complexe mais je pense sincerement qu'en france ça ne sera pas accepter ou alors avec des conditions strictes et controler !


si je dis ça c'est parce que lorsque j'étais en cardio, une patiente donc est venu pour AVC, celle ci devait toute les 3 heures changer de positions et bénéficier de massages sur ces points d'appuis pour éviter aux maximum les escarres, ce qui demande une attention trés particulieres aux personnelles gestes qui paraissent banal ben je peu vous dire que ça l'ai pas !

la famille avait demandé "d'accélérer les choses" alors qu'ils avaient en face d'eux une personne consciente de ce qui se passait qui avait toute ça tête et qui n'était pas si mal que ça
(enfin j'ai pu constater de cas plus atroce en médecine 2)
l'infirmière autant dire qu'elle es rester un peu sur le "cul"
mais comme lui as dis le médecin par la suite, l'équipe fesait tout pour cette patiente, qu'elle avait un traitement contre la douleur et que ce n'était pas à eux de décidé si oui ou non avait le droit de vie ou de mort !

ça restera un sujet délicat
je me permet de vous mettre un petit coup de frein parce que (et ce n'est nullement un reproche ou quoi que se soit c'est juste pour vous faire prendre conscience) que peu d'entre vous avez travailler dans un hôpital (clinique) et que vous ne pouvez par conséquent pas non plus prendre conscience de tout dans cette affaire, et que ce n'est pas aussi évident que vous le supposez ...
: Re : Euthanasie
: Loyo 28 July 2009 à 15:07:58
je me permet de vous mettre un petit coup de frein parce que (et ce n'est nullement un reproche ou quoi que se soit c'est juste pour vous faire prendre conscience) que peu d'entre vous avez travailler dans un hôpital (clinique) et que vous ne pouvez par conséquent pas non plus prendre conscience de tout dans cette affaire, et que ce n'est pas aussi évident que vous le supposez ...
Neela, je me permet de te répondre sur ce point.
Nous n'avons peut-être pas tous travaillé dans un(e) hôpital (clinique) mais je ne pense pas que ce faire une opinion après y avoir a longuement réfléchis.

De plus certain(e) peuvent aussi parler en connaissance de cause dans le sens où il ont pu avoir vécut des situation semblable où ils ont pu voir agoniser (j'utilise ce terme connaissant très bien son sens et surtout sa porté) une personne de leur famille tout en se sentant impuissant.

On a, non plus, jamais dit que mettre fin a la vie d'un être humain puisse être évident ! Se placer en faveur de l'euthanasie ne veut pas dire ne pas comprendre la difficulté d'une telle chose.

Une dernière petite chose connaissant toutes les personnes qui ont répondu a la question d'houlbecbenji je pense pouvoir te dire qu'il ont conscience de ce qu'il dise et qu'ils y ont réfléchis.

loyo
: Re : Euthanasie
: Neela 28 July 2009 à 15:23:21
quand je disai qu'il n'y avais pas de reproche à prendre la dedans ce n'était pas pour rien tiens !!! ...

: Re : Euthanasie
: Loyo 28 July 2009 à 16:01:16
quand je disai qu'il n'y avais pas de reproche à prendre la dedans ce n'était pas pour rien tiens !!! ...
je n'ai pris aucun reproche là dedans, je t'expliquais juste le fond ma pensée et de ma réflexion puisque j'ai eu l'impression que tu a cru que l'on s'était exprimé sans réfléchir.

( en passant 800ème post :yipeee: )
: Re : Euthanasie
: Neela 28 July 2009 à 17:57:07
arf excuse moi, non j'ai pas voulu dire sans réfléchir mais en ayant pas tout les éléments en mains :)

le vivre lorsque c'est quelqu'un de proche à toi, que se soit de ta famille ou des ami(e)s ce n'est pas pareil parce que tu es "habiter" par les sentiments ...

enfin voila personnellement je ne suis pas contre mais des mesures strictes et des controles doivent etre pris  ;)
: Re : Euthanasie
: Loyo 28 July 2009 à 18:04:03
des mesures strictes et des controles doivent etre pris  ;)
+1
: Re : Euthanasie
: Vincent 28 July 2009 à 19:20:57
Pour ton histoire Neela, avec la patiente, voilà un cas pour lequel je dirai que je suis contre.

Et les "mesures" comme vous dites, même si dans le cas où cela serait accpeter par la loi, à mon avis les contrôles ne servirai à rien et certain arriverai encore à passer au travers, c'est malheureux mais c'est comme ça.

Et oui t'inquiete pas, on réfléchit en général quand on écrit des choses sur le forum ;)
: Re : Euthanasie
: Neela 28 July 2009 à 19:47:19
Et oui t'inquiete pas, on réfléchit en général quand on écrit des choses sur le forum ;)

pfff je n'ai jamais dis le contraire ...
: Re : Euthanasie
: nokyno 28 July 2009 à 20:33:22
je rejoinds un peu l avis de vincent la limite est tellement sinueuse entre l homicide et l euthanasie qu elle d etre franchis involontairement ou volontairement et les controle comme tout le monde le sais sont tres vite soit oublier soit contourné maintenant le probleme c ets pour ceux qui vont dans un autre paye pour ca
: Re : Re : Euthanasie
: Matthieu 28 July 2009 à 21:11:27
pfff je n'ai jamais dis le contraire ...

il fallait mettre des guillemets  :fou: :D

je comprends ton point de vue parce que j'ai +/- vécu la même chose à la fin de ma première année de médecine, en bossant au CHU. Par contre effectivement en ayant un regard un peu plus critique sur le monde de la santé (que j'ai acquis par la suite, notamment avec internet que je n'avais pas à l'époque (et ceux qui osent se foutre de ma g.... en disant "de ton temps" je les pulvérise  :grrrrr: :prrrt: )) je pense que j'aurais réagi un peu comme les autres.
: Re : Euthanasie
: Vincent 28 July 2009 à 21:16:16
Alors de ton temps ... :D :mdr:
Tu n'est pas non plus un vieux papy Matt ;)
: Re : Euthanasie
: Fafa 28 July 2009 à 22:01:29
ça restera un sujet délicat
je me permet de vous mettre un petit coup de frein parce que (et ce n'est nullement un reproche ou quoi que se soit c'est juste pour vous faire prendre conscience) que peu d'entre vous avez travailler dans un hôpital (clinique) et que vous ne pouvez par conséquent pas non plus prendre conscience de tout dans cette affaire, et que ce n'est pas aussi évident que vous le supposez ...

Bien on demandera aux promu C-M ce qu'ils pensent de leur stage inf en tant que futurs méds voire plus pour avoir des avis éclairés d'exemples aussi banalement concrets alors!
Je crois que certains iront en géria, ils devraient voir de quoi se faire pas mal d'idées sur le sujet ! Cependant, pas besoin de les attendre en ce qui me concerne pour faire chauffer la boîte à neurones, ni d'attendre des "expériences" (non mais lol sérieux)

Sérieusement on connait tous la réalité et parfois la lâcheté familiale dans ces moments là, sans être passé par la case "travail". Combien de personnes arrivent tout les jours au CHU/urgences avec des parents atteints d'Alzheimer à ton avis?
C'est dur pour les familles parce qu'elles comprennent à quel point leur mode de vie est individualiste, c'est tout (et je connais pour avoir "bossé", justement pas en milieu hos avec une patiente AVC + complications).

Menfin personnellement, sur la question de l'euthanasie, je ne vois pas (ce qui peut paraitre très froid et sans sentiment mais n'est ce pas là le rôle du personnel soignant ? sf inf, as etc) à quel moment la famille a son mot à dire. L'euthanasie c'est un "suicide médicalement assisté", une mort douce, pour personne consciente le désirant. C'est le choix du patient, pas celui d'autres individus humains. C'est comme le dossier méd, il est perso, pas familial.
Le choix de la famille ne devrait intervenir qu'après explications et conseils du méd dans des cas de coma long avec complications/pathologies etc.

Donc dans le cas de ta patiente, je crois que j'aurais eu une réaction plus "lapidaire" que ton inf Neela...
: Re : Re : Euthanasie
: Matthieu 29 July 2009 à 00:12:30
Menfin personnellement, sur la question de l'euthanasie, je ne vois pas [...] à quel moment la famille a son mot à dire.

c'est difficile à dire, parce qu'un gars dans le coma depuis 20 ans, il ne peut pas le faire ce choix ... Même si le médecin est plus à même de pouvoir face à la famille, qui doit avoir le dernier mot ? Le médecin en tant que "technicien du corps" ou la famille, qui a de par la liaison avec le patient, un sentiment "d'appartenance à un clan" ?
: Re : Euthanasie
: Fafa 29 July 2009 à 10:23:57
Evite de poster tard si t'es fatigué comme moi (cf post Leli) Patron  ;) :
Le choix de la famille ne devrait intervenir qu'après explications et conseils du méd dans des cas de coma long avec complications/pathologies etc.
: Re : Euthanasie
: Matthieu 29 July 2009 à 14:09:30
tu as raison  :zinzin2:

par contre, j'admets que le corps humain est assez à part, mais pour le cas d'une voiture, par exemple, c'est pas ton garagiste qui t'imposera de la mettre à la casse, donc je ne vois pas en quoi ça pourrait être différent (vu de ce point de vue uniquement) pour un corps humain.
Le métier ne te donne pas forcément le pouvoir de décider de manière absolue ...  :^^:
: Re : Euthanasie
: Fafa 29 July 2009 à 14:27:36
En effet, d'où le fait que seul le patient soit maitre de sa décision (tant qu'il est conscient).  :)
: Re : Euthanasie
: nokyno 29 July 2009 à 22:45:48
assez d accord la dessus fafa mais dans le cadre ou tu parle de la fammile c ets la meme chose(et la meme galere pour le dons d organe en gros la famille a le dernier mots et ca me plait pas trop
: Re : Euthanasie
: TianTian 01 August 2009 à 11:07:44
L'euthanasie soulève pleins de problèmes éthiques et culturo-religieux sur la propriété du corps vis à vie d'un patient inconscient et de la famille et je pense que ça restera un sac de nœud monstrueux impossible à démêler.

En fait je pense que le principal soucis c'est qu'ouvrir la porte à l'euthanasie c'est laisser la porte ouverte à tous les abus.
C'est vrai après tout puisqu'on autoriserais le droit de donner la mort autant en profiter pour rétablir la peine capitale...
Même avec un contrôle strict il faudrait étudier la question au cas par cas dans le détail, ce qui dans nos sociétés actuelle n'est absolument pas possible puisqu'il nous faut toujours des règles rigides et inaltérables.
On se retrouvera alors avec des réclamations du genre "lui il a le droit et pas moi","vous l'avez autorisé alors que vous n'aviez pas le droit".
D'autant plus qu'actuellement on entend de plus en plus parler de manipulations, d'abus de personnes en état de faiblesse (ce qui me semble être souvent le cas dans ce genre de situation).

Ceci dit il est également vrai qu'il est parfaitement inhumain de forcer une personne au supplice ou un légume à vivre.
C'est de la torture, enfin tant qu'on y est si on peut légalise la torture mais dans ce cas je m'expatrie.

Après je pense que d'un point de vue éthique l'idée de cesser de vivre serait plus acceptable, mais dans ce cas là on ne parle plus de mort médicalement assistée mais de cessation de traitement.
Qui amha donne une tout autre responsabilité au médecin et à la famille.



Zut! En fait sur l'euthanasie on ne peut donner que des points de vues mais aucune solution...
 
: Re : Euthanasie
: lelilolu 01 August 2009 à 13:31:10
Comment peux-tu dire qu'il n'y a pas de solution alors que dans certains pays européens, il y a des mesures prises pour permettre au gens de choisir leur mort et que ça se passe bien?

Je ne vois pas comment tu peux comparer non plus ce choix à la peine de mort. Ici, on parle de gens qui ont exprimé un choix, une volonté de ne pas subir des traitements excessivement lourd alors que leur état ne s'améliorera pas.
Je pense pas avoir besoin de faire une définition de la peine de mort! (ceci dit quand on voit que des gens tuent des enfants et ressortent plusieurs années après et recommencent, je me dis que c'est injuste)
: Re : Euthanasie
: TianTian 01 August 2009 à 13:50:20
Aïe non la comparaison avec la peine de mort c'est juste dans le fait qu'il y a une exception donnant la possibilité à une personne de "tuer".
Ce qui en soit est assez dérangeant.
Ce que je voulais mettre en avant c'est la différence entre le tuer et le laisser mourir.
De manière un peut exagérée peut être, désolé.

Et quand je dis qu'il n'y a pas de solution, j'entends bien en France, où nos mentalités ne permettent pas d'aboutir à une solution.
Mais ça il faut peut être "côtoyer" beaucoup d'étranger et l'être un peu sois même pour le comprendre.
: Re : Euthanasie
: nokyno 01 August 2009 à 14:50:21
Sauf que le probleme c ets comment juger la personne consciente ou non pour donner son avis lelilolu je sais que dans certains pays ca marche mais il y a des abus et des derives faut pas non plus dire que le choix des autres pays est le meilleur
Et apres comment tu juge la situation s il elle va ou non s aranger? c est compliqué aussi et si finalement ca aurait pu s arranger et que la famille porte plainte!
pour le cas des legumes comme vous dites la personne ne peux exprimer sa volonté comment tu fais dans ce ca la?
: Re : Euthanasie
: lelilolu 01 August 2009 à 16:27:56
Tout d'abord je ne dis pas qu'ailleurs c'est meilleur, je dis juste que c'est possible.
Ensuite, si les gens avaient moins peur de confier leur volonté quant à leur mort, ça poserait moins de problème.
Enfin l'amélioration de l'état, c'est un peu le travail des médecins... On voit bien quand même si quelqu'un est un légume!
: Re : Euthanasie
: nokyno 01 August 2009 à 17:27:48
oui mais quand c est un legume il peut plus donner son avis et s il l a exprimé avant est ce qu il n a pas changer d avis entre 2
Le debat reste ouvert c ets une question qui est en cours d etudes et qui demande de grande precaution
: Re : Euthanasie
: Toguy 06 August 2009 à 12:29:05
Ha l'euthanasie : La bonne mort ^^ (sujet passionnant) A mon tour d'ajouter ma contribution lol.

Bon d'après ce que j'ai compris, en France l'euthanasie est tout de même pratiqué, on déguise ça sous le terme de "soins paliatif" qui apparait moins choquant... Mais après on peut utiliser le terme que l'on veut....
Si on se réfère à la loi Léonéti.http://www.assembleenationale.fr/12/propositions/pion1882.asp
En France, ce qui est autorisé c'est la limitation ou l'arret du traitement qui va ainsi donner la mort au patient. Mais pas "l'euthanasie active"...

Mais après, je sais que dans certains cas extrèmes, il existe des comissions qui se réunissent dans les hopitaux (médecins, philosophes, psycologues, association et ouvert à n'importe quel citoyens)  qui tente de réfléchir sur la question et qui parle avec le patient lui même ou la famille du patient pour tenter de trouver une certaine issue.
 (faut que je retrouve, y'avait un super docu sur ça) Je me demande si ça existe à Rouen.

Sinon je pense que d'une manière plus officeuse, l'euthanasie active doit se pratiquer en France.. On sait qu'il y a eut certains cas médiatisé comme Vincent Humbert ou cette institurice : Chantal Sébire... C'est vraiment des cas très compliqué
: Re : Euthanasie
: Perfectfred 06 August 2009 à 12:51:42
Sujet difficile car il y a toutes les bonnes raisons du monde d'être pour, et toutes les bonnes raisons d'être contre!

C'est pour ça que d'un point de vue purement logique... je serai pour.

L'exemple que je vais utiliser est très formaté voire caricatural, c'est plus adapté à la question "pour ou contre l'avortement" mais ça peut aussi marcher dans ce cas, même si c'est, pour moi, bien plus sensible.

Prenons deux familles la famille A et la famille B.

La famille A a bien discuté et toute la fratrie est contre l'euthanasie et ce qui tourne autour (ne pas débrancher un malade etc..) , si un membre tombe gravement malade, toute la famille est d'accord sur le fait de le laisser en vie. Les raisons? Comme je l'ai dit il y a toutes les bonnes raisons du monde d'être contre, ici "ça n'a pas d'importance", les raisons on les connait sur la valeur de la vie etc..



Inversement, la famille B trouve que c'est plus humain, dans les cas extrêmes de laisser partir le malade, ou de l'aider à partir.
Idem, il y a toutes les bonnes raisons du monde d'être pour, sur la définition de la vie, la souffrance etc (oui, la frontière entre euthanasie et débrancher est quand même à bien définir, mais ce n'est pas le sujet).
Bref, si un membre de la famille B demanderait l'euthanasie, la famille serait d'accord.

=>Maintenant supposons que l'Etat "X" interdise l'euthanasie.

-Un membre de la famille A tombe gravement malade. Il continue de penser que l'euthanasie, c'est mal et la famille le soutient, il reste en vie dans son état.
La loi de l'état n'est pas en contradiction avec la volonté de la famille, puisque c'est interdit.

-Un membre de la famille B tombe gravement malade.
Il supplie qu'on l'aide à finir ses jour, et la famille le soutient.
Mais c'est interdit, donc la famille est en contradiction avec les loi,, et est en grande souffrance.

=> deuxième situation, l'Etat X autorise l'euthanasie.

Autoriser n'est pas obliger, voila la différence avec interdire qui est "obliger à ne pas" ;)

-Un membre de la famille A tombe gravement malade. Il continue de penser que l'euthanasie, c'est mal et la famille le soutient, il reste en vie dans son état.
On ne va pas obliger la famille à mettre fin à ses jours, donc la volonté de la famille est toujours respectée ils ne sont pas en souffrance.

-Un membre de la famille B tombe gravement malade.
Il supplie qu'on l'aide à finir ses jour, et la famille le soutient.
La loi autorise cela, tout le monde est soulagé, il n'y a pas de contradiction ni de souffrance.


Voila pourquoi, dans un but purement logique, sans faire rentrer la moindre morale, il faudrait autoriser car autoriser n'est pas obliger.
Il n'y aurait pas de contradiction loi:volonté de la famille.


Maintenant vous avez bien compris que ceci ne permet pas de faire avancer la réflexion, mais je suis de ceux qui pense qu'il y a autant de raisons d'être pour que d'être contre, que ceci appartient à la personne concernée, et le fait d'autoriser permettra à cette personne d'être libre.

Bien sûr c'est très simpliste, pas très humain de penser de façon uniquement raisonnée, mais le fait de s'éloigner d'un débat "voila mes arguments" "voila les miens" est stérille car les deux causes sont défendables.
: Re : Euthanasie
: Cloclorouen 06 August 2009 à 19:35:31
Perfectfred, je trouve que tu as bien mis en situation ce débat qui est quand même assez épineux. Mais bon, même si un jour l'euthanasie est autorisé, il y aura toujours du monde pour protester contre ceci car à leur yeux, c'est totalement inhumain d'aider à la mort de quelqu'un (cf le cas de l'avortement et les manifestations qu'il y a pu avoir et qu'il y a encore).

Après, chacun à ses idées, ses opinions, et que chacun tiens à défendre, ce qui est normal, mais en tant que future médecin (j'espère), je pense aussi qu'il faudrait autoriser l'euthanasie. Pourquoi vouloir s'obstiner à garder à la vie quelqu'un alors qu'il ne peut (et ne pourra plus jamais) en profiter?

Après c'est vrai qu'il faut distinguer "l'euthanasie active" de la cessation de traitement, mais alors pourquoi l'euthanasie active est interdite alors qu'au final, le cessation de traitement mène elle aussi à la mort lorsque l'on sait que le patient finira ses jours totalement tétraplégique et à peine conscient de ce qu'il se passe autour de lui, ou au contraire trop conscient et qu'il sait qu'il sera toujours prisonnier de ce corps qui ne lui permets plus de vivre!!

Interdire l'euthanasie, c'est priver ces patients de leur liberté de choix, de leur dernière volonté... Je trouve que c'est quand même inadmissible que des patients en viennent à demander le droit de mourir au Président.... On sait que ces personnes là veulent mourir, leur proches ne veulent qu'exaucer leur souhait, et on les comdamne pour ce geste...

: Re : Euthanasie
: Perfectfred 06 August 2009 à 19:50:13
C'est très dur, surtout qu'en France, la loi stipule que ntre propre vie ne nous appartient pas (ça rappelle des cours d'HDM ça...)
Je sais pas ce qui est le moins humain entre aider quelqu'un à mourir (euthanasie) et le laisser crever dans son coin (cessation de traitement, abandon de réanimation).

Comme je l'ai dit, ce débat est méchamment vicieux car il y a toutes les raisons de penser l'un ou l'autre (c'es plus humain de le laisser partir // c'est un meurtre // la vie est sacrée etc...)

C'est pour ça que j'autoriserai cela, car on ne pourra jamais mettre tout le monde d'accord, et que c'est une question personnelle, on ne peut pas laisser le choix de cette décision à des personnes qui ne sont pas dans le cas de celles qui demandent la mort, et je pense que chacun doit choisir et doit avoir la liberté de choisir.

Bien entendu mes réponses n'ont aucune morale, ni humanité, et c'est très simpliste, car il dot y avoir des cas très difficiles (où il reste de l'espoir par exemple...) mais j'ai l'impression que c'est le seul moyen d'avancer dans ce genre de situation.
: Re : Re : Euthanasie
: TianTian 07 August 2009 à 09:46:56
C'est pour ça que j'autoriserai cela, car on ne pourra jamais mettre tout le monde d'accord

Justement non c'est le problème de ce genre de questions, quand on hésite on aura plutôt tendance à dire: "Ben on fait rien, et si on change d'avis on pourra toujours le faire après (ou ce sera trop tard et la question sera réglée). Alors que si on fait l'inverse et qu'on euthanasie on ne pourra pas revenir en arrière."

Ceci dit si on ne tranche pas, avec ce genre de raisonnement on avance jamais, mais c'est un peu l'impression que j'ai en ce moment.
: Re : Euthanasie
: Perfectfred 07 August 2009 à 10:17:31
Oui mais quand on autorise, ceux qui sont contre ne vont pas être forcés, et ceux qui sont pour pourront le faire.
En interdisant, ceux qui sont pour seront lésés.

Je pars de l'hypothèse suivante: dans ce débat, il n'y a pas un camp qui a bon et un qui a faux, les deux ont raisons, alors autant contenter les deux.
: Re : Euthanasie
: Fafa 07 August 2009 à 11:10:04
+1
: Re : Re : Euthanasie
: Toguy 07 August 2009 à 13:32:25
Vraiment super interressant ce débat, chapo ^^
C'est très dur, surtout qu'en France, la loi stipule que ntre propre vie ne nous appartient pas
Notre vie nous appartient pas, c'est là le problème.
Pouquoi une telle décision devrait passer par un consentement avec la famille ou incomberait directement à une famille, ou au corps médical. (c'est comme le prélèvement d'organe d'ailleur)
Pourquoi l'idée d'instaurer des listes surlesquels on pourrait donner à l'avance notre consentement n'a pas aboutit ?
De telles liste existent pour le don d'organe, mais seulement en cas de refus de prélèvement, ce que je trouve profondement injuste aussi (mais c'est encore un autre débat)

Je pars de l'hypothèse suivante: dans ce débat, il n'y a pas un camp qui a bon et un qui a faux, les deux ont raisons, alors autant contenter les deux.

Là tu vois, je suis pas d'accord... Dans ce cas là, on reste dans l'immobilisme totale et ça n'avance à rien... Le peine de mort n'aurait pas été aboli.. L'avortement n'aurait pas été "dépénaliser" ect...

Dans ce cas présent de l'euthanasie, aujourd'hui on ne peut pas contenter les deux camps, puisque qu'il n'y a pas de véritable choix pour contenter les 2 parties. C'est très flou...

Selon moi, il serait temps que les politiques prennent leurs responsabilités et prennent une décision sur ce point, même si une partie (ou même la majorité) de l'opinion n'est pas d'accord.

Il faut laisser le choix à la personne, et ce n'est pas le cas selon moi.. (enfin pas de façon légale)

Enfin pour en finir, je ne sais plus qui parlait de religion mais je suis convaincu que notre moral est en partie calqué sur la moral Judéo-chrétienne, que l'on le veuille ou non.
Et cela a une part extrèmement importante dans ce genre de décision, même sans être pratiquant ou croyant. On nait dans une société avec ses propres moeurs, on a une certaine vision de la vie.
Et le role de l'état c'est justement savoir se détacher de ce passé culturel pour prendre des décisons et faire avancer les choses.
: Re : Euthanasie
: Perfectfred 07 August 2009 à 14:40:33
La fin on diraitdu Freud  ;D

Concernant ce que j'ai dit, bien sûr j'ai caricaturé et simplifié pour souligner mon idée: autorise ce n'est pas obliger.
Et bien entendu, sur un sujet aussi pointilleux, il faut poser des limites bien précises.
C'est pour ça que je pense qu'il faut autoriser, ensuite au niveau des conditions, je ne suis pas assez expérimenté pour les connaitre.  :)

Ce qui est important pour moi, c'est de faire le maximum pour que le monde soit libre de choisir deux voies dont chacune est tout à fait moralement compréhensible et acceptable.

Tu as parlé des dons d'organes, et c'est plus ou moins ce que je pensais comme solution, tout comme on peut avoir sa carte "j'accepte de donner mes organes" avec des conditions très claires on peut en avoir une "j'autorise les acteurs de la santé à mettre fin à es jours" avec des conditions très clair.
En plus ce principe permettrait d'amorcer la discutions dans la famille, et por moi, cette décision doit se prendre dans le cercle familial.
: Re : Euthanasie
: Matthieu 07 August 2009 à 15:28:48
question subsidiaire : qui aurait le dernier mot entre le mari et la famille ?

je reprends l'exemple de fred au dessus. Les familles A et B sont reliées par le malade : il appartient à la famille A, mais lui et sa femme (et leurs enfants) sont la famille B.

entre sa femme (B) et sa famille (A), qui a le droit d'avoir le dernier mot ? Sa famille ? Et en supposant qu'il soit en réel conflit avec sa famille, qui refuse l'euthanasie par plaisir de le voir souffrir ... ? (j'avoue c'est tourdu, mais ce genre de dérive peut tout à fait arriver ...) ou bien imaginez l'inverse de la situation ...
: Re : Euthanasie
: TianTian 07 August 2009 à 15:53:31
Le problème viendra des esprits facilement influençables, des personnes en état de faiblesse psychologique.
Des assurances vies aussi (il y aura toujours des requins qu'elle que soit la situation).

Une carte pourquoi pas; mais là encore pour le don d'organe on est "donneur d'office" la carte sert juste à préciser le choix aux médecins pour aller plus vite.
Ou alors il faut faire l'inverse du don d'organe et créer un registre d'autorisation à l'euthanasie, mais là encore si c'est le patient qui décide avant, n'y a-t-il pas de risque d'abus psychologique ?

Encore une fois ce qui bloque l'euthanasie c'est surtout la peur des abus.
Si vous avez une chance de vous en sortir et que finalement vous passez par la "belle" mort ?
A contrario il y a de nombreux cas ou on ne se sent plus les épaules d'endurer des souffrances mais là c'est pareil, à partir de quand peut on estimer objectivement qu'une personne soit réellement "à bout".

Pour caricaturer il suffit de regarder des enfants, pour eux pleins de choses paraissent insurmontable et pourtant si vous les poussez parfois il y arrivent.
: Re : Euthanasie
: Perfectfred 07 August 2009 à 16:43:41
Pour le dernier mot, celui qui l'aura c'est celui à qui appartiendrait la carte. Dans une famille (même si c'est dur) on peut voir des avis différents, le frère dira oui, la soeur dira non, etc... mais je pense qu'il faut en discuter en famille.

Pour la carte, je verrai l'inverse de l'organe : non d'office, et la carte sert à dire oui.

Je suis d'accord, le plus difficile est de définir des limites précises surtout sur "l'espoir".
: Re : Euthanasie
: Toguy 07 August 2009 à 20:09:52
je précise que pour le don d'organe !
Cette fameuse carte dont vous parlez, n'a absolument aucune valeur juridique.
Et c'est la famille du défunt qui a le dernier mot quoiqu'il arrive ! (ou le conjoint. Mais pour répondre au patron, j'avoue que je ne sais pas qui a la priorité, quelqu'un sait ? Peut être que je pourrais le savoir mardi)

Toujours pour le don d'organe:
En France il existe bien un régistre qui répertorie les personnes qui ne veulent pas être prélevé, mais c'est tout.
: Re : Re : Euthanasie
: Matthieu 07 August 2009 à 21:19:33
Pour le dernier mot, celui qui l'aura c'est celui à qui appartiendrait la carte.
si tant est qu'elle soit à jour avec ses pensées et qu'il ait le pouvoir de l'exprimer ...
: Re : Euthanasie
: Perfectfred 07 August 2009 à 22:27:37
Béh oui c'est dur...
Bah soit il est encore en relative capacité de ses moyens et qu'il a la capacité de communiquer, soit une personne qui aurait la responsabilité (je sais pas trop comment ça marche ^^), s'il y a eu dialogue avant.

Même moi là... je ne saurai pas dire si je me trouvais dans un cas comme ça, car bah d'un côté je n'ai heureusement eu aucune expérience de ce genre...