Cours-Médecine.info

Section Médical et Paramédical, Orientation => Etudes et Métiers dans le para médical => : amandinou76 27 May 2010 à 01:02:37

: problème d'orientation
: amandinou76 27 May 2010 à 01:02:37
je suis actuellement en 1ère année de medecine et doublante. J'ai peur de ne pas avoir mon concours et de me retrouver sans rien a faire, je ne sais pas dans quoi m'orienter en ce qui concerne la medecine ou le paramédical. et en plus, j'ai peur qu'il soit trop tard maintenant pour m'inscrire quelque part pr faire des études. j'ai consulté certain site mais j'arrive pas a savoir ce que je veux ecxactement, par exemple pour des études d'osthépathe, qd est ce que c'est l'inscription pour rentrer dans l'école ou pour des métiers comme orthophoniste ou psychomotricien etc... si vous pouviez m'aider, ca serait vmt sympa car je suis vmt perdue
: Re : problème d'orientation
: Vincent 27 May 2010 à 09:26:40
Pour l'ostéopathie, je ne te parlerai que de mon école étant donné que je ne connais pas comment ça se passe dans les autres.

Si tu choisis l'ESO à Champs-sur-Marne (77), l'inscription peut se faire jusqu'en août voire septembre il me semble.
Il suffit de remplir un dossier, de montrer ta motivation, et de passer un entretien et d'avoir le BAC.*
Éventuellement, si tu as un bon classement à ton concours, tu as la possibilité de faire la 1ère et 2ème année en même temps.

Pour recevoir un dossier d'inscription, tu peux le demander sur le site internet (http://www.eso-suposteo.fr/) de l'école ou par téléphone c'est le mieux.
Cela ne coûte rien d'en demander un et de voir après si tu veux le renvoyer ou pas.

Si tu as d'autres questions sur le sujet n'hésites pas ;)
: Re : problème d'orientation
: Matthieu 27 May 2010 à 09:58:47
Amandinou : tu te poses un problème auquel beaucoup de gens vont être confrontés. Je vais te donner MA vision des choses, c'est mon avis et je le partage :)
C'est très bien de penser à une réorientation dès maintenant "au cas où", et je comprends, pour l'avoir traversé, que ça puisse être "flippant".

Il faut tout d'abord que tu te poses d'autres questions :
- qu'est-ce qui t'attire dans le milieu de la santé ?
--> est-ce le soin ?
--> est-ce le rapport médecin/malade ?
--> est-ce la recherche ?
--> autre ... (liste longuement extensible)

- qu'est-ce qui t'attire dans le milieu professionnel ?
--> un travail dans un bureau
--> un travail "sur le terrain"
--> un travail en équipe
--> un travail plutôt seule

- quelles sont les conditions de travail que tu souhaites ?
--> peu importent les heures, un salaire correct, tu vis avec tes collègues
--> peu d'heures, pour passer plus de temps chez toi
--> les astreintes ... ?
--> le niveau de responsabilité dans les décisions ...?

Bref tu as de quoi faire une longue liste, cette liste est avant tout destinée à écouter ton besoin. Le formaliser.
Une fois que tu auras trouvé des critères forts ("non je ne veux surtout pas travailler en équipe" par exemple) tu pourras éliminer certains métiers.


Ce que je peux te conseiller c'est de regarder les métiers sur les aspects que tu souhaites : tu verras que certains te plairont, d'autres non. Après comme le dit à très juste titre Vincent, ça ne t'engage à rien de demander de la doc ou d'aller voir sur place ;)

Tu verras que dans 10 ans, quand tu te retourneras sur ce moment (du haut de ta trentaine d'années !) et tu te diras que la solution te parait tellement plus simple ... Pas une solution directe sur un métier, mais sur la façon de choisir une orientation. Et puis si tu "rates" les inscriptions cette année, c'est pas grave du tout !

Prends-toi une année pour te poser, soit tu vas sur un autre diplôme (p.ex. fac avec une équivalence) pour le valider, soit tu pars à l'étranger, why not : c'est de l'expérience, et ça tu pourras largement le valoriser par la suite.

Après tout, qu'est-ce qu'un an sur une vie ? ;)




: Re : problème d'orientation
: Vincent 27 May 2010 à 10:09:39
J'ai oublié de te préciser pardon, il n'y a pas, à ma connaissance, d'école d'ostéopathie sur Rouen.
Nous avons cependant dans notre école un partenariat avec l'Université de Rouen.
: Re : problème d'orientation
: Cloclorouen 27 May 2010 à 21:35:25
Je suis aussi doublante et moi aussi je me pose pas mal de questions sur mon orientation si par malheur, je n'avais pas mon concours cette fois ci encore. J'ai utilisé la méthode de Matthieu pour essayer de faire un tri dans les métiers que je pourrait éventuellement faire. Il faut garder en tête que pour s'épanouir il faut choisir un métier qui nous plaira et pour lequel nous serons heureux de nous lever le matin... Bref c'est vraiment une question assez délicate, puisqu'elle va conditionner une bonne partie de notre vie future, c'est pour cela qu'il est nécessaire de penser à tout cela à tête reposée, sans se presser, afin de ne pas s'engager dans une voie qui ne nous plaira peut être pas...

Bon courage à toi en tout cas! Si tu as des questions pas de probleme!  :)
: Re : problème d'orientation
: Toguy 27 May 2010 à 21:54:52
Je me souviens d'un site qui m'avait bien aidé, si ça peut aider ^^
=> http://www.onisep.fr/onisep-portail/portal/media-type/html/group/gp/page/default

Sinon ya toujours moyen de prendre rdv auprès d'un conseiller d'orientation dans les CIO
A rouen, il est près de la gare / Plus d'info : horaires d'ouverture et plan
=> http://cio.ac-rouen.fr/academie/spip.php?rubrique14
: Re : problème d'orientation
: lelilolu 29 May 2010 à 15:01:05
Salut Amandinou,
Je ne peux que confirmer les propos de mes camarades sur la réorientation, poses-toi les bonnes questions.

Pour tout ce qui est psychomotricien, orthophoniste, audioprothésiste... et compagnie, les admissions dans les écoles se font majoritairement sur concours, mais concours niveau bac. Les prépas sont fortement conseillées pour accéder à ces formations.
Tu peux aussi te renseigner pour savoir quand a lieu le prochain concours de l'IFSI (institut de formation en soins infirmiers) de Rouen, et si ça t'intéresse, inscrits-toi et tentes-le "à l'arrache", on sait jamais, ça peut marcher ;)

Et "au pire", inscrits-toi en L1 de fac de bio, physique ou chimie (ou autre pourquoi pas, selon tes préférences), pour faire quand-même quelque chose l'an prochain et chercher ce qu'il te faut, quitte à arrêter l'année universitaire en cours si la rentrée dans l'école (ou autre type d'établissement) se fait en octobre ou à un autre moment.

En tout cas, bon courage et ne désespères pas, peut-être que tu auras quelque chose le 22 juin!! Si jamais tu avais sage-femme ou dentaire ou IBIOM ou une équivalence, tu prendrais?
: Re : problème d'orientation
: amandinou76 29 May 2010 à 21:29:56
Pour l'osthéopathie, j'avais vu cette école la sur internet, et ca me rassure alors que les inscriptions soient jusqu'en aout, je vais aller me renseigner deja sur ca, mais c'est combien pour une année? parce qu'on m'a dit que les études d'othéopathes étaient assez chères ...
Meme en faisant le tri, je n'arrive pas a savoir quel métier pourrait etre le mieux adapté pour moi, meme si ca ne dérange pas de travailler seule ou en équipte, dans un bureau ou la recherche, y'a pas de chose qui me plaisent mais je sais pas ds quoi m'orienter. Je pense donc aller chercher des docs comme vous me le conseillez :)
Je vais egalement aller voir une conseillère d'orientation sur rouen alors merci de l'adresse !
Et oui si j'avais sage femme dentaire, je prends! meme si ce n'était pas ce que je voulais faire, au moins je serais quoi faire ds la vie après parce que j'ai peur que si je fais une équivalence par fac de bio par exemple, bah je ne serais tjr pas quel métier je pourrais faire et s'il y a des débouchés.. j'espère que vous me comprenez ^^
merci de votre aide...
: Re : problème d'orientation
: Vincent 29 May 2010 à 21:43:36
Oui effectivement, les études d'ostéopathie sont assez chères. Il faut compter, pour mon école, qui sans la venter fait partie des meilleures voire la meilleure, 8000€ l'année.
Ceci étant dit, notre bureau des étudiants à un partenariat avec une banque qui propose des choses intéressantes pour les personnes qui en on le besoin, ce qui permet à des personnes moins aisées que d'autres d'accéder tout de même à ce genre d'étude. (je sais de quoi je parle, j'en connais personnellement).

Après oui comme nous te l'avons tous dit, et comme tu viens de le dire, documente toi le plus possible afin de trouver le déclic qui te fera choisir la bonne voie ;)

PS: si tu as la possibilité de venir sur Paris tu peux aussi visiter l'école :) Même s'il n'y a plus de JPO, les portes sont toujours ouvertes.
: Re : problème d'orientation
: amandinou76 29 May 2010 à 22:00:03
d'accord merci je vais suivre vos conseils.
Mais jvoulais savoir si en payant les 8000 euros si après on est sure d'etre osthéopathe parce que par exemple, nous en medécine on prend une prépa assez chère mais on est pas sure a la fin d'avoir le concours et d'avoir un peu "payé" pr rien. Comment se passe ces études?
: Re : problème d'orientation
: Vincent 29 May 2010 à 22:17:09
Si tu pense que tu paye pour avoir le diplôme alors non :^^:
Tu rentres sur dossier, pas besoin de concours (pour le moment), et ensuite, comme dans toutes les écoles, il suffit de travailler correctement toute l'année et tout se passe pour le mieux. Comme pour le BAC mais en 20 fois plus dur quoi :^^:

Tu as des partiels en février avec des matières à valider et d'autre ou c'est juste un partiel avec ensuite des terminaux en juin, où il faut tout valider. A partir de la 2ème année, il y a des possibles rattrapages en septembre qu'il n'y a pas pour les P1.

Avec un travail régulier toute l'année c'est largement faisable, pas facile mais faisable. Puis c'est pas la P1 de médecine. Il y a beaucoup d'entraide entre tous les étudiants de toutes les promos et ça c'est un plus non négligeable. Ceci dit, tu peux retrouver ça dans n'importe quelle école.
: Re : problème d'orientation
: Matthieu 30 May 2010 à 11:51:19
De toutes façons il faut savoir sur la formation en général qu'en France il y a 2 choses :

1) la formation "publique" càd fac et organismes publics, CNED etc.

2) la formation dans des organismes privés.

Bien souvent, le public est plus abordable, financièrement parce que moins cher, et parce que mieux diffusé. Tout le monde sait que fac de lettres existe, mais peu savent si des organismes privés font l'équivalent (et lesquels, selon quelles modalités).

Dans la délivrance des diplômes, il y a une histoire de quotas. Le bac p.ex. c'est pas un hasard s'il y a jrs au moins 80% de gens qui l'ont : si on descend en dessous, ça va faire un gros trou dans une "pyramide des âges" version professionnelle et c'est impensable pour la retraite, pour l'économie etc.
C'est malheureux mais bon.

Après tu payes, quelle que soit l'organisme retenu au final, soit la formation soit la formation + un accompagnement (cas des prépas privées de PCEM).
Toutes ont un objectif : avoir un quota de diplômés à la fin pour que leur diplôme continue d'exister (ça veut dire qu'il est abordable, et répond bien au besoin du marché).

Pour tous les organismes privés, tels l'ESO de Vincent ou d'autres (milieu de la santé ou non) tu paieras effectivement assez cher, mais d'une part tu as des banques qui t'accordent des prêts étudiants (actuellement la durée maxi d'un prêt étudiant est de 9 ans), c.à.d. que pour un prêt, t'as une somme que tu reçois (p.ex. 10 000 euros empruntés) et la somme finale que tu rembourses avec pourcentage (p.ex. un prêt à 4% = tu rembourses 10 400 euros au final)
Ton prêt est divisé en 2 parties :
- le capital (les 10 000 euros de mon exemple)
- les intérêts (les 400 euros de mon exemple)

et ces 2 parties sont ensuite subdivisées en mensualités (ce que tu rembourses tous les mois).

A toi de voir avec ta banque, mais il y a 2 façons de rembourser :
- soit tu rembourses tout le prêt par mensualités (tu prends sur 24 mois, 10 400 / 24 = env. 433 euros par mois sur 24 mois = 2 ans)
- soit tu le rembourses en différé, c.à.d. les intérêts pendant tes études et les mensualités après quand tu as du travail (p.ex. tu fais un BTS, 2 ans d'études, tu rembourses 400e sur 24 mois + capital sur 2 ans après = 16,6 euros par mois pendant tes 2 années de BTS, puis 420 euros par mois pendant 2 ans après le BTS qd t'as un salaire)

Mais il faut savoir que de toute façon les banques font ce genre de prêt, parfois même sans garant pour quelques rares banques, donc le financement des études n'est pas *forcément* un souci.
Car quand tu bosses t'as un salaire, et selon la somme empruntée (et le nombre de mensualités) en général tu calcules pour avoir les moyens de rembourser. Et les études qui coûtent 1 million d'euros pour te faire gagner moins que le SMIC ça n'existe pas.

Vincent peux-tu donner une fourchette de salaire des diplômés à la sortie de ton école ? ça permettra de prendre un exemple.
: Re : problème d'orientation
: Vincent 30 May 2010 à 20:08:12
Sincèrement, je ne connais pas bien les chiffres. Dans le topic actu médicale, j'avais publié un lien vers une étude, regarde peut être pour avoir plus d'infos. http://www.cours-medecine.info/forum/index.php?topic=2560.msg36793#msg36793

Mais faut pas se faire de fausses joies, les ostéopathes qui sortent de nos jours, ne gagneront pas la même chose qu'il y a 10 ans. Tous les ans, 2000 ostéos sortent des écoles alors forcément au niveau financier ça se ressent.
On passe d'un chiffre d'affaire la première année d'exercice d'environ 25 000 en 2002 contre 7000 en 2008 ...
De même pour le nombre de consultations par mois qui passe de 120 en 2002 à 74 en 2008.

Je dirai qu'en sortant de l'école, bah tu attend devant ton téléphone :^^:
Donc compte je dirai 2000 € dans les premiers mois et encore...
: Re : problème d'orientation
: amandinou76 30 May 2010 à 21:45:40
on est pas sure d'avoir du travail en sortant de l'école?
: Re : problème d'orientation
: Matthieu 30 May 2010 à 21:48:29
Tu parles en brut ou en net ?
2000 net => c'est pas mal !
2000 brut => bah c'est au début ...

Amandinou => de toutes façons c'est pas la branche de la santé qui paye le mieux ! Même s'il y a quelques spécialités médicales qui payent bien, mais je pense que le but premier n'est pas l'argent ... Du moins c'est comme ça que je l'ai toujours vu.
Et renseigne-toi sur les autres cursus, les autres métiers ont aussi leurs fourchettes salariales.
: Re : problème d'orientation
: Vincent 30 May 2010 à 21:58:35
Oui c'est clair, si tu veux faire ostéo pour être riche, c'est pas la peine de commencer :^^:
Là c'est sûr tu n'aura personne.

Du travail tu en aura, c'est pas le problème. Tout dépend à la base si tu te mets toute seule et crée ton propre cabinet, si tu t'associe, si ...etc ...
Au début, c'est sûr tu vas pas avoir 20 patient dans la journée !
Une patientelle, ça se crée au fil du temps, par le bouche à oreilles (c'est pourquoi le début et très important, faut pas te foirer :^^: , ce qui me conforte à te dire de choisir une bonne école où tu as déjà de l'expérience quand tu sortira, comme la notre où tu commence avec des patients dès la 3ème année et donc pendant 3 ans tu as des patients... très peu d'école t'offriront cette possibilité... ), et le fait de te faire connaître par le corps médical dans la ville où tu sera installé. :)

Si tu choisis la voie ostéo et que tu choisis mon école, je veux bien être ton parrain ;)

je t'invites à fouiller dans la section Ostéopathie si tu veux en apprendre plus, et n'hésite pas à créer un nouveau topic et de poser toutes les questions que tu veux. http://www.cours-medecine.info/forum/index.php#7

Je pense pour du brut Matt.
: Re : problème d'orientation
: amandinou76 31 May 2010 à 10:26:55
j'ai jamais dit que je voulais faire osthéo juste pour l'argent ou quoique ce soit, je demandais juste si en sortant de l'école on pouvait trouver du travail...
et si je choisis la voie osthéo, je pense que je choisirais ton école mais je sais pas encore si mes parents voudront bien me payer ces études...
et je verrais bien car je dois aller voir une conseillère d'orientation. merci beaucoup pour votre aide, ca me rassure dans mes choix d'orientation
: Re : problème d'orientation
: lelilolu 31 May 2010 à 12:26:17
Je trouve ta réaction vis-à-vis de l'argent Vincent assez hypocrite.

Quand tu es ostéo, tu payes les "frais de vie" de ton cabinet (secrétariat, loyer, parfois matériel si besoin...) après le reste, c'est tout bénéf' pour toi!!
C'est pas tout à fait le cas des professions médicales où le tarif des consultations etc est pris en charge par la sécu, mais même si t'es payé, c'est pas par le patient en direct. Et en général, si tu vas chez un médecin qui te coûte un oeil, t'as pas le choix, alors qu'un ostéo, c'est quand-même encore une démarche volontaire des patients.

Et si tu es moins payé, c'est peut-être aussi parce que tu vas dans une région où le nombre d'ostéo est trop important...

Sinon je vais prendre une comparaison avec un métier qui a sensiblement le même nombre d'années d'études, c'est celui de sage-femme. Une sage-femme débutante gagne entre 1500 et 2300€ nets (selon l'hôpital où elle travaille), et dès le début, une sage-femme fait des gardes, astreintes et compagnie. Donc "se plaindre" de gagner que 2000€ bruts (ce qui est sensiblement la même chose que le salaire de la sage-femme en net), c'est un peu poussé.
: Re : problème d'orientation
: Vincent 31 May 2010 à 14:35:00
Tiens Amandinou76, si tu as le temps et le courage, j'ai trouvé sur le site de la SFDO, un document t'expliquant l'installation en libéral d'un ostéopathe. Comme c'est un document que je trouve important et plutôt intéressant, j'ai créé un nouveau topic où tu pourra le trouver, dans la section ostéopathie ;)
=> http://www.cours-medecine.info/forum/index.php?topic=2616.msg36959#msg36959


Je ne me plains en aucun cas de gagner 2000 € lorsque je commencerai dans la vie active, je serai même très content.
Je ne vois pas en quoi ma réaction te parait hypocrite, en tout cas si c'est le cas, ce n'était pas mon but.

C'est juste que de nos jours, la majorité des personnes croient qu'un ostéopathe est forcément un praticien fortuné etc. Ceci n'est pas totalement faux lorsque l'on regarde les ostéopathes actuels qui sont en place depuis 10 ans. Ceci étant normal vu le "petit" nombre de praticien par rapport à la demande qu'il y avait.
Quand je vois un de mes profs qui tourne entre 8000 et 10 000 € par mois bah oui on peut dire qu'on ostéo gagne bien sa vie :^^:

Ce que je veux essayer de faire comprendre, c'est que dans un futur pas immédiat certes, l'ostéopathie devenant de plus en plus connue et de ce fait, des étudiants de plus en plus nombreux, le nombre de consultations par mois par praticien diminue et donc le salaire aussi.
Je ne dis pas non plus qu'un ostéopathe est à la rue, loin de là! Après bien évidement, comme tu le souligne, et je te rejoins là dessus, le salaire dépend très fortement de la région ou tu t'installes, du style de vie que tu souhaites etc ...

Pour donner un exemple, un ostéo qui travaille dans une région comme le Nord Pas de Calais, (où il y a très peu d'ostéo), et qui choisit un mode de vie où il travaille de 8h à 21h, 5j sur 7, oui, là on peut dire qu'il va bien gagner sa vie et tant mieux pour lui.
A l'opposé, un praticien qui décide de vivre dans une région qu'il aime, au soleil, dans une grande ville etc ... (prenons l'exemple de la région PACA), et qui a un mode de vie "je me la coule douce", bah il gagnera sa vie aussi mais à un autre niveau.

Je ne porte aucun jugement sur l'un ou l'autre, chacun choisit la vie qu'il veut avoir :)

Voilà. Pour moi l'argent, certes utile faut pas non plus dire le contraire, n'est pas ma motivation absolue pour mes études.
(Bon même si je rêve quand même d'avoir une Aston Martin pour aller à mon cabinet ... :huhu: :P )

Sur cette belle discussion, je fini ma pause et retourne à mes révisions :)

Bonne continuation à toutes et tous !
: Re : problème d'orientation
: Matthieu 31 May 2010 à 18:58:16
Bonne réponse Vincent

j'ajoute également pour le thème du salaire que ce n'est pas propre au monde de la santé : cette branche est un peu particulière, car le turn over des gens n'est pas le même que dans le reste du monde professionnel. Dans ma branche p.ex., on reste en moyenne entre 3 et 5 ans dans une même entreprise, puis on change ... Moins si besoin, mais de moins en moins de gens font plus de 5 ans, pour faire (comme autrefois) carrière dans une même entreprise.

Il faut garder la tête froide sur le salaire : un métier dans la vie pro c'est un tout, le salaire n'étant qu'une composante de ce tout. Le métier exige des contraintes (Lelilolu a parlé des sage-femmes avec leurs astreintes) tant dans le domaine du vécu (heures de boulots, réactivité, parfois mobilité) que dans le domaine technique (évaluations, etc.) ou même dans le domaine de la décision (stratégie d'entreprise, responsabilité vis à vis de décisions etc.). Tout ceci peut s'appliquer au milieu médical dans sa globalité, chaque argument est alors contrebalancé par un autre.

Certains préfèreront faire plus d'heures de boulot, pour gagner plus (comme dirait l'autre ^^) alors que d'autres feront le choix de gagner moins pour avoir une plus grande part de la vie de famille (mari/femme, enfants). C'est un choix qui reste tout de même difficile à faire, surtout sans avoir commencé les études : se projeter à 5 ans ou 8 ans est loin d'être simple et demande effectivement un effort conséquent.

Ce qui est sûr, c'est que ton choix n'est jamais définitif, au pire "tu perds du temps" (potentiellement de l'argent) mais qu'il vaut mieux perdre un peu de temps au démarrage puis faire un choix "bien" que de vouloir s'empresser à trouver "sous prétexte que les copines ..." et au final, le regretter/abandonner.

Amandinou > Je n'ai pas dit non plus que tu voulais faire ça pour l'argent (sauf erreur de ma part, personne ne l'a explicitement dit d'ailleurs) mais si j'en ai parlé c'est parce que c'est un des arguments qui ressort, et je comprends tout à fait qu'on puisse se poser des questions sur les débouchés et le salaire quand on paye une formation à 8000 euros l'année.
Et Vincent, par son précédent message, a bien illustré sa réponse : toi qui es douée en chimie et en concentration molaire / dilution, tu devines sans souci qu'un praticien pour 1000 patients ne gagne pas la même chose qu'un praticien pour 2 patients ...

Le monde de la santé n'est pas le monde où il y a le plus besoin de mobilité géographique, il faut donc savoir au préalable où s'installer et faire le choix d'un niveau de vie. (J'entends par "mobilité géographique", pas spécialement le déplacement comme les médecins ruraux, mais plus "changer de poste" dans l'entreprise et du coup "changer de région").