Cours-Médecine.info

Section Médical et Paramédical, Orientation => Droit, Ethique, Actus médicales, Maladies ... => : Fafa 27 October 2010 à 11:18:59

: "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Fafa 27 October 2010 à 11:18:59
Salut futurs médecins et paramédicaux!

Ca fait le buzz sur internet et dans les médias, notamment ceux spécialisés dans le domaine de la santé.
Voici un lien vers un petit article sur ce sujet: http://www.informationhospitaliere.com/actualite-18878-les-francais-pourront-teleconsulter-medecin-2011.html (http://www.informationhospitaliere.com/actualite-18878-les-francais-pourront-teleconsulter-medecin-2011.html)

Créons le débat et réfléchissons-y! Qu'en pensez-vous?
Idée géniale pour lutter contre un problème profond (la mobilité des médecins et leur répartition géographique) ?
Erreur et mise à mal du côté humain de l'acte médical, déjà mal en point ?
Testerez-vous cette nouvelle version et ce I-médecin?
Le recommanderiez vous à vos patients (et proches pour l'instant)?

Toutes vos réactions, interrogations: exprimez-vous!
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: M.T 27 October 2010 à 11:27:18
Qu'on nous dise que cela permettra de lutter contre les déserts medicaux, moi je veux bien.
Mais je ne pense pas que ce système puisse toucher l'ensemble de la population concernée par ce problème.
Je pense surtout aux Personnes Agées qui n'ont plus forcément la capacité d'aller sur un ordinateur pour demander conseil à un médecin(ou même qui n'ont pas d'argent pour s'acheter un ordinateur...)
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Fafa 27 October 2010 à 11:32:39
Exactement! Mais penses-tu que ce soit une idée pertinente pour lutter contre les déserts médicaux? Si on te l'avais proposé, aurais-tu validé cette proposition?
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: M.T 27 October 2010 à 12:05:58
Non, je ne pense pas que je l'aurais validé.
j'aurais plutôt utilisé l'argent pour favoriser l'implantation des médecins généralistes à la campagne.

Et puis, faire une consultation par internet, je trouve ça tellement "imprécis".
Le Médecin ne peut se faire une idée du problème qu'en ayant le patient en face (il n'y a pas qu'un seul type de maux de ventre, qu'un seul type de fièvre...c'est dur de porter un diagnostic derrière son PC). Y'a beaucoup trop de choses à corréler entre elles.
De ce fait, si des médocs sont prescrit à tord uniquement parce que le patient aura mal décrit ses symptômes ou bien parce que le médecin aura mal interprété les données, on se retrouvera avec une pathologie toujours présente voir peut-etre agravée et une consommation inappropriée de médocs( gaspillage, coûts inutiles)
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Vincent 27 October 2010 à 12:34:05
Tout à fait d'accord, une consultation médicale pour le net, je dis LOL.

Une consultation ce n'est pas seulement des mots que nous dit le patient, c'est aussi l'intonation qu'il y met, l'attitude qu'il a car l'aspect physique compte tout autant que l'expression verbale.
Je le vois bien avec mes propres patients. Un patient nous dit ce qu'il a envie de dire, mais on peut deviner/observer des choses en le regardant. Des choses que le patient cache/a honte/etc...

Exemple tout bête : anamnèse du patient, côté chir : rien d'après le patient. Il vient vous voir pour une lombalgie. A l'observation vous voyez une grande cicatrice sur l'abdomen ... Le patient a subit une abdominoplastie...
Si le patient est derrière une écran, vous pouvez toujours lui donner les traitements que vous voudrez ça servira à rien. La cause (possible) peut venir des séquelles de l'opération.
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Toguy 27 October 2010 à 20:38:20
Moi de premier abord j'aurais dit que c'est complètement impensable.
Dans tous nos cours de sémiologie, on nous rabache que certes l'interrogatoire est primordial mais l'examen clinique l'est tout aussi.
Et pour l'examen clinique si je ne me trompe, il faut toucher le patient... Ce qui semble difficile via internet...

Mais après avoir écouter divers avis... Je suis en train de changer d'avis...
Il semblerait que ces I-consultation soit mise en place pour éviter la surcharge de patient dans les salles d'attente de cabinet ou d'urgence consultant pour bobologie.
La I-consultation peut permettre une sorte de "pré-consultation", si le "bobo" ce n'est pas "grave" (rhume ect) le patient a un traitement simple. Si jamais son état ne s'améliore pas ou se détériore sur 3J, il prendra un rendez-vous réel pour un examen approfondit.
Ce genre d'I consultation existe dans d'autres pays, et ça n'a pas l'air de nuire.

Après tout ce serait peut être un plus pour les médecins. A tester sur un an, pour voir ce que ça donne ^^
Je vois cependant une dérive... Certains sites pourraient profiter de ces E-Consultation pour faire de la médecine-business sur le net...

: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Loyo 27 October 2010 à 21:31:28
Je trouve que c'est une aberration totale...
où comment sucrer un peu plus certain rapport sociaux, pour moi la consultation d'un médecin ne peut être efficace seulement si il y a un rapport direct entre médecin et patient... alors oui beaucoup de consultations sont pour de la bobologie qui peuvent engorger les salles d'attentes! m'enfin me semble-t-il qu'on nous a parler de plainte fonctionnelle en psychologie médicale et la plupart du temps la consult' s'apparente a quoi ? a de la bobologie... De plus je suis pas sur qu'une discutions approfondie avec son médecin puisse être efficace via le net...

autre chose, je ne suis pas sur que tout patient sache distinguer son estomac de son intestin, fafa je pense que tu sera d'accord avec moi pour dire que les patho ne sont pas forcement les même...

enfin bref cette idée me fait bien rire... encore une bonne idée de ce cachalot... (et même si ce n'est pas elle qui l'a eu elle l'approuve, ce qui me démonte le plus c'est que c'est une professionnelle de santé a l'origine...)
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Vincent 27 October 2010 à 21:34:14
Malgré ton avis tog', je reste sur ma position. Même pour un petite "bobo", imagine le médecin se plante... un petit "bobo" peut en cacher un autre plus gros... S'ils se plaignent de pas avoir assez de médecin, qu'ils changent déjà le bas de l'échelle et le NC.




autre chose, je ne suis pas sur que tout patient sache distinguer son estomac de son intestin, fafa je pense que tu sera d'accord avec moi pour dire que les patho ne sont pas forcement les même...


Entièrement d'accord !
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Cloclorouen 27 October 2010 à 21:55:01
Je rejoins l'avis de certains d'entre vous: tellement absurde!!! Certes beaucoup de patients viennent aux urgences à 3h du matin parce que "j'ai saigné du nez et j'ai peur que ce soit grave...".... Gonflant pour les médecins, ces gens là n'ont rien a faire aux urgences et accaparer le temps aux professionnels pour des cas plus sérieux. Mais Comme l'a dit Tog', l'examen clinique est dans tout les cas primordial!! Et via internet bah c'est pas forcément évident.... Et pour le médecin très facile de se planter en donnant le mauvais diagnostic, ce qui peut être une erreur grave (par exemple, renvoyer un nourrisson chez lui et preconiser un traitement contre la grippe alors que ce nourrisson avait en fait une méningite.... Vécu dans la famille et ça fait très très mal...)... Et puis selon moi ça favorise l'automédication: déjà qu'aujourd'hui bon nombre de patients sont médecins en ayant juste eu à cliquer sur doctissimo et sont capable de te dire de quoi ils sont atteints, sans aucun avis médical... Là il y aura un avis médical, oui, mais avec quelle pertinence? Un avis médical sans avoir bougé de chez soi n'en est pas un...
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Loyo 27 October 2010 à 21:56:59
La I-consultation peut permettre une sorte de "pré-consultation", si le "bobo" ce n'est pas "grave" (rhume ect) le patient a un traitement simple. Si jamais son état ne s'améliore pas ou se détériore sur 3J, il prendra un rendez-vous réel pour un examen approfondit.
Comment un patient peut savoir si son "bobo" n'est pas grave ? c'est mettre le niveau de perception de douleur ou malaise de chacun au second plan... perception qui a mon sens est tout de même primordiale dans une consultation non ? certain pour un même mal vont annoncer un 5 sur une échelle de 1 a 10 tandis que d'autre annonceront 8 et un même médecin pourra placer les deux sous morphine (exemple totalement hypothétique mais qui je pense doit arriver) comment via le net le médecin peut juger si véritable problème il y a ?

quand au point de vue gain de fric... j'en parle même pas... je suis pas sur que seulement certain site le feront... tout le monde n'est pas honnête
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Vincent 27 October 2010 à 22:23:08
Et puis selon moi ça favorise l'automédication: déjà qu'aujourd'hui bon nombre de patients sont médecins en ayant juste eu à cliquer sur doctissimo et sont capable de te dire de quoi ils sont atteints, sans aucun avis médical...

totalement d'accord !

La I-consultation peut permettre une sorte de "pré-consultation", si le "bobo" ce n'est pas "grave" (rhume ect) le patient a un traitement simple. Si jamais son état ne s'améliore pas ou se détériore sur 3J, il prendra un rendez-vous réel pour un examen approfondit.
Comment un patient peut savoir si son "bobo" n'est pas grave ? c'est mettre le niveau de perception de douleur ou malaise de chacun au second plan... perception qui a mon sens est tout de même primordiale dans une consultation non ? certain pour un même mal vont annoncer un 5 sur une échelle de 1 a 10 tandis que d'autre annonceront 8 et un même médecin pourra placer les deux sous morphine (exemple totalement hypothétique mais qui je pense doit arriver) comment via le net le médecin peut juger si véritable problème il y a ?

quand au point de vue gain de fric... j'en parle même pas... je suis pas sur que seulement certain site le feront... tout le monde n'est pas honnête

Oui je confirme j'ai eu ça en clinique, des seuils de douleur totalement différents suivant les patients. Et très souvent d'ailleurs quand un patient vous dit 8-9/10, vous pouvez mettre 5-6. C'est pas une généralité mais dans la majorité des cas oui.
Pour ce qui ai de gagner de l'argent, je te rejoins aussi Loyo, c'est évident qu'il va y avoir des dérives.
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Fafa 28 October 2010 à 19:18:01
Je vous suis totalement (mais fallait bien quelqu'un pour lancer le débat un peu objectivement, non?  ;) )

Tog: ne penses-tu pas que le meilleur recours pour éviter l'engorgement des salles d'attente pour de la bobologie soit la responsabilistation du patient? (on n'est quand même les champions du monde pour ça, faudrait qu'on amorçe un changement). Là on fait un pas pour le méd gé et deux en arrière pour le bien être et la prise en charge responsable médicalement du patient.
Via internet, ce dernier sera certainement très subjectif par rapport à sa "maladie".
Je pense que cette idée (stupide) a été inventée uniquement pour mettre un mouchoir sur un problème énorme et beaucoup plus profond et difficile à régler. Les déserts médicaux correspondent aux zones géographiques les plus défavorisées et où, par définition, l'accés à l'Internet est plus limité/difficile.
(Reportage dans C'dans l'air sur ce sujet; le journaliste demande à une petit dame vivant en pleine campagne ardéchoise si elle  internet et elle répond "oui" en désignant la télé...)
Encore un signe d'imcompétence de l'actuel Ministére de la Santé qui montre également, encore une fois, de quel côté il se trouve (médecin évidemment, c'est comme le passage de la consult' à 23€).
J'ai l'impression que le Serment d'Hippocrate et le côté humain est très loin pour certains (en revanche ils sont beaucoup plus près de leur intérêt financiers personnels et de ceux de leur potes...).
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: nokyno 29 October 2010 à 09:43:46
je suis d accord avec vous. De plus je pense au role un peu social du medecin et son role de prevention qui peut se faire lors d'un consultation pour autre chose c'est important la relation médecin malade.

L'etat a aussi lancé le cesp pour lutter contre les desert médicaux mais ca ne sera je pense vraiment efficace que dans quelque années . Mais la vraiment je ne pense pas que ca puisse fonctionner deja les desert médicaux c'est le plus souvent au fin fond de la cambrousse donc la ou un acces internet n est pas forcement le meilleur et franchement je vois pas comment on peut faire un bon diagnostic sans voir son patient  apres tout ne les profs nous repete que le meilleur outils du medecin c'est ses 5sens!
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Fafa 29 October 2010 à 11:32:55
Oui tout à fait important le lien social! Le médecin généraliste étant également le médecin de famille, on peut aussi lui donner un rôle presque psy, ponctuellement.

Pour le cesp, Noky en a déjà parlé là: http://www.cours-medecine.info/forum/index.php?topic=2688.0 (http://www.cours-medecine.info/forum/index.php?topic=2688.0)
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Cloclorouen 29 October 2010 à 11:59:01
Tout à fait d'accord, le médecin est là aussi pour écouter, rassurer, conseiller, prévenir son patient... Et comme le souligne fafa, on dit bien "médecin de famille", et ce n'est pas pour rien! Alors certes ça fait perdre du temps et de l'argent au médecin, mais bon on choisit d'être médecin par vocation et non pas pour les bénéfices que l'on peut tirer d'un tel métier (enfin une telle mentalité est devenue utopiste, et ce sont ces personnes qui veulent avant tout un bon salaire qui prennent la place en P2 de gens motivés et qui ont envie de faire ce métier par envie d'aider les autres (et oui, ça existe encore...)... mais n'entrons pas dans ce débat...).
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Vincent 29 October 2010 à 13:52:32
Tout à fait d'accord, le médecin est là aussi pour écouter, rassurer, conseiller, prévenir son patient... Et comme le souligne fafa, on dit bien "médecin de famille", et ce n'est pas pour rien! Alors certes ça fait perdre du temps et de l'argent au médecin, mais bon on choisit d'être médecin par vocation et non pas pour les bénéfices que l'on peut tirer d'un tel métier (enfin une telle mentalité est devenue utopiste, et ce sont ces personnes qui veulent avant tout un bon salaire qui prennent la place en P2 de gens motivés et qui ont envie de faire ce métier par envie d'aider les autres (et oui, ça existe encore...)... mais n'entrons pas dans ce débat...).

Oui c'est clair, trop de gens croient faire ça pour gagner de l'argent... Je vois la même chose en ostéo. Je peux t'assurer, qu'ils font pas long feu en général. De plus, vouloir gagner de l'argent sur la santé d'autrui c'est un peu moche quand même, je dirai même inhumain.
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Toguy 29 October 2010 à 21:11:39
Bon je vais essayer de me faire l'avocat du diable pour alimenter le débat ^^ Ne le prenez pas mal, c'est juste que j'aime bien polémiquer

J'aime pas trop la vision manichéenne que vous avez... D'un coté on aurait le gentil médecin qui consacre tout son temps de consultation à examiner le patient et d'un autre coté on a le méchant médecin qui veut se faire du fric...

Vous avez oublié le médecin lambda qui veut faire son travail.
Mais qui ne voit pas la salle de consultation se désemplir... Et qui voit son carnet de rendez-vous se remplir encore et encore, allongeant les délais d'attente pour avoir un rendez-vous.
Ne parlons pas de l'hopital, ou il y a de moins en moins de moyens et de personnel.

Pour en revenir à ce médecin de famille idyllique, pour moi il est en voie de disparition.
Il y a de moins en moins de médecin (retraite des médecins séniors non renouvelé)
et de plus en plus de patients. (vieillissement de la population)

Le médecin a de mois en mois de temps pour écouter la vie du patient. Cela se vérifie dans les statistiques, les durées de consultation ne font que se raccourcir.
Et cela ne va pas s'arranger...

Concernant les solutions proposées.
j'aurais plutôt utilisé l'argent pour favoriser l'implantation des médecins généralistes à la campagne.
ça ne marche pas, tu peux donné toutes les bourses que tu veux aux étudiants en médecine, s'ils ne veulent pas s'installer dans un désert, ils ne s'installeront pas...
Le CESP n'est pas nouveau... Et ça représente une goutte d'eau dans le désert ^^

Une solution qui serait privilégiée pour lutter contre les déserts médicaux, serait les centres de santé pluridisciplinaires... Mais là aussi je suis sceptique...

la responsabilistation du patient? (on n'est quand même les champions du monde pour ça, faudrait qu'on amorce un changement).
Pourquoi pas, mais comment mener cette campagne de communication ?
D'une, il est très difficile de changer les consciences des gens par ce genre de campagne.
Et de deux, est-ce que l'on arriverai vraiment à toucher les personnes concernées, je ne pense pas...
Le risque ce serait plutôt de favoriser l'automédication ou même d'empêcher les gens de venir en consultation alors qu'ils ont vraiment besoin de soin.

Donc une nouvelle fois, je réitère mon opinion, je me dis que ce genre de I-consultation peut être un plus pour les médecin. ça reste un avis médical.
Comment un patient peut savoir si son "bobo" n'est pas grave ?
Je n'ai pas du être clair, ce n'est pas le patient qui fait le diagnostic. C'est au médecin de déterminer si le patient a un bobo ou non à travers l'interrogatoire.

Après, faut voir comment ce sera utilisé... Mais après les excès existent dans tous les domaines...
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: M.T 29 October 2010 à 21:39:23
tu dis que c'est au médecin de determiner si le patient a un bobo à travers l'interrogatoire, mais encore une fois, toutes les personnes n'ont pas la même vision des choses et une même représentation de la douleur(je sais plus qui avait dit ça dans ce petit "debat"^^).
Pour une même pathologie et un même "niveau" de douleur, Y'aura toujours des personnes qui te diront qu'elles n'ont pas specialement mal alors que d'autres se plaindront comme des damnés.
D'où l'intérêt d'une consultation en chair et en os pour se faire une meilleure représentation de la situation.
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Cloclorouen 29 October 2010 à 21:47:48
Effectivement il y a un réel manque de temps pour les médecins, avec comme tu dis Tog', le carnet de RDV et la salle de consultation qui ne désemplit pas.... Bah je suis désolée mais ils n'ont qu'à augmenter le nombre de médecins... Certes c'est la population qui paye mais on parle quand même de la santé!! Ne parlons même pas de la situation dans quelques années où il y aura encore moins de médecins et encore plus de patients atteint de polypathologies et d'ALD, et à mon sens, ce n'est pas la I-consultation qui résoudra le problème!
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Vincent 29 October 2010 à 22:09:28
Tu as tout à fait le droit de polémiquer Tog', ce topic est fait pour ça.

Je te suis dans le sens où il y a de moins en moins de médecins pour plus en plus de patients mais comme je l'avais dit plus haut, et comme vient de le répéter Cloclo, le problème est à la base des études, ils n'ont qu'à donner plus de places au NC...

M.T : c'est Loyo qui parlait du seuil de la douleur et moi j'ai approuvé derrière et merci de le rappeler car pour moi, on aura beau me donner tous les arguments, le contact humain est primordial, de plus qu'on nous l'enseigne dans notre cursus ...
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Loyo 29 October 2010 à 22:33:08
Bon je vais essayer de me faire l'avocat du diable pour alimenter le débat ^^ Ne le prenez pas mal, c'est juste que j'aime bien polémiquer

J'aime pas trop la vision manichéenne que vous avez... D'un coté on aurait le gentil médecin qui consacre tout son temps de consultation à examiner le patient et d'un autre coté on a le méchant médecin qui veut se faire du fric...

Vous avez oublié le médecin lambda qui veut faire son travail.
Mais qui ne voit pas la salle de consultation se désemplir... Et qui voit son carnet de rendez-vous se remplir encore et encore, allongeant les délais d'attente pour avoir un rendez-vous.
Ne parlons pas de l'hopital, ou il y a de moins en moins de moyens et de personnel.
ce n'est pas une question de vision manichéenne, sans dire que d'un côté il y a "le gentil médecin qui consacre tout son temps de consultation à examiner le patient et d'un autre coté on a le méchant médecin qui veut se faire du fric" c'est une des dérive probable qui puissent apparaître il y a une différence entre tout le monde et soit noir soit blanc, tout le monde est gris... mais faut être réaliste tous ne sont pas honnêtes et chacun a différent niveau.
Alors oui il y a de moins en moins de médecin, surtout dans les désert médicaux et de moins en moins de personnels a l'hôpital, mais c'est surtout ce qu'il faudrait arriver a faire c'est faire évoluer les mentalité.


Pour en revenir à ce médecin de famille idyllique, pour moi il est en voie de disparition.
Il y a de moins en moins de médecin (retraite des médecins séniors non renouvelé)
et de plus en plus de patients. (vieillissement de la population)

Le médecin a de mois en mois de temps pour écouter la vie du patient. Cela se vérifie dans les statistiques, les durées de consultation ne font que se raccourcir.
Et cela ne va pas s'arranger...

Concernant les solutions proposées.
que la façon dont les étudiants en médecine soit choisie soit changée... je ne suis pas sur que cette sélection a la capacité de mémorisation soit la meilleure qu'il soit, avec toute les dérives qu'elle peut entrainer : facilitée grâce au fric, facilité grâce au niveau de vie social, vais être clair aussi (désolé mais pas de langue de bois) passage grâce a son nom... (=> confirmation par étudiant concernés, allons le prouver maintenant... mais il doit tellement être facile de manipuler des copies... comment se fait-il que quand je passe a la scolarité 2 jours après le concours (copie pas corrigées) des étudiant de D1 vérifie en dégrafant les caches d'anonymat si le numéro correspond au nom...)

et justement je pense que ce problème de la disparition du médecin de famille idyllique vient aussi de ce problème... trop peu de gens qui sont passionnés et qui ont les capacité pour devenir médecin n'ont pas le concours & a contrario des tête capable de bouffer de la connaissance tel un PC et de les restitués de la même manière donc pris au concours n'auront pas forcement la passion de ce métier (je prend les opposés sachant très bien que certain qui ont le concours sont plus que passionné) 

j'aurais plutôt utilisé l'argent pour favoriser l'implantation des médecins généralistes à la campagne.
ça ne marche pas, tu peux donné toutes les bourses que tu veux aux étudiants en médecine, s'ils ne veulent pas s'installer dans un désert, ils ne s'installeront pas...
Le CESP n'est pas nouveau... Et ça représente une goutte d'eau dans le désert ^^

Une solution qui serait privilégiée pour lutter contre les déserts médicaux, serait les centres de santé pluridisciplinaires... Mais là aussi je suis sceptique...
je vais jeter un pavé dans la marre et surement me faire incendier mais OSET
La solution est simple :

désert médicaux = liberté d'installation ; application de la loi (qui a déjà été voté) limitant la liberté d'installation comme pour les pharmacien = distribution plus éfficace des médecin sur le territoire
la responsabilistation du patient? (on n'est quand même les champions du monde pour ça, faudrait qu'on amorce un changement).
Pourquoi pas, mais comment mener cette campagne de communication ?
D'une, il est très difficile de changer les consciences des gens par ce genre de campagne.
Et de deux, est-ce que l'on arriverai vraiment à toucher les personnes concernées, je ne pense pas...
Le risque ce serait plutôt de favoriser l'automédication ou même d'empêcher les gens de venir en consultation alors qu'ils ont vraiment besoin de soin.

Donc une nouvelle fois, je réitère mon opinion, je me dis que ce genre de I-consultation peut être un plus pour les médecin. ça reste un avis médical.
pour faire évoluer les mentalité c'est malheureux mais faut faire des campagne a la limite du scolaire a mon avis... maintenant je suis déccord que ça peut être très difficile, mais bon si on essaye pas...

un plus pour les médecin, mais pour les patients ?
Comment un patient peut savoir si son "bobo" n'est pas grave ?
Je n'ai pas du être clair, ce n'est pas le patient qui fait le diagnostic. C'est au médecin de déterminer si le patient a un bobo ou non à travers l'interrogatoire.

Après, faut voir comment ce sera utilisé... Mais après les excès existent dans tous les domaines...

ah mais tu l'a été clair, et bien que je le sache merci d'essayer de me m'apprendre que ce n'est pas un patient qui fais le diagnostique de sa pathologie.
sans véritable auscultation, examen clinique qu'est-ce qui va dire a un médecin que ce n'est pas une pathologie bien plus grave qu'un bobo, je sais que les médecins sont des gens intelligent mais quand même a travers un écran...
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Vincent 29 October 2010 à 22:59:38
Alors oui il y a de moins en moins de médecin, surtout dans les désert médicaux et de moins en moins de personnels a l'hôpital, mais c'est surtout ce qu'il faudrait arriver a faire c'est faire évoluer les mentalité.

Chose pratiquement impossible, on est d'accord.


Tiens un autre exemple qui me vient à l'esprit : comment tu peux référé un patient en lui faisant des tests différentiels derrière un écran ? Histoire vécu : suspicion de thrombophlébite, j'aurai pas fait le test du ballottement du mollet ou encore mis en évidence le signe d'Homans, je n'aurai pas référé. Or il s'avère qu'en demandant de ce fait des examens complémentaires, la patiente avait une thrombophlébite... Difficile à travers un écran ...
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: nokyno 30 October 2010 à 11:48:09
le probleme ne vient que pas que des autorités et de la populations, les medecins ont aussi leurs part de responsabilité.
Lorsqu'on leur dit en proposant une loi pour limité leurs installations dans les zones deja surpeuplé en médecins et la tous le monde met le ola en brandissant la liberte d'installations en attendant ce sont nos patients qui en pâtisse. De plus on denigre de plus en plus la médecine générale au profit des spécialités et meme dans les plus hautes instance des facs ( mon doyen si vous lui dites que vous voulez faire médecine gé il va vous prendre pour un naze) et le nombre d'etudiants qui redouble à l'ecn à cause de ca!
Maintenant la télémédecine peut etre interessante notamment dans le suivi des patients a leur rentrée chez eux pour verifier que tout va bien ( ca existe deja et ca fonctionne )
: Re : "Tu vas voir ton médecin?" "Non, je vais lui envoyer un mail!"
: Fafa 30 October 2010 à 12:29:02
Maintenant la télémédecine peut etre interessante notamment dans le suivi des patients a leur rentrée chez eux pour verifier que tout va bien ( ca existe deja et ca fonctionne )
Dans ce sens là, tout à fait d'accord avec toi, idem pour la mutualisation de l'information.

Tog => merci d'alimenter le débat  ;)

J'aime pas trop la vision manichéenne que vous avez... D'un coté on aurait le gentil médecin qui consacre tout son temps de consultation à examiner le patient et d'un autre coté on a le méchant médecin qui veut se faire du fric...
C'est quand même une réalité, une cession, césure étant en train de s'effectuer entre l'ancienne et la nouvelle génération de médecins... Sinon je suppose que tu as entendu parler de la médecine concierge  ::)

Pour en revenir à ce médecin de famille idyllique, pour moi il est en voie de disparition.
Il y a de moins en moins de médecin (retraite des médecins séniors non renouvelé)
et de plus en plus de patients. (vieillissement de la population)

Le médecin a de mois en mois de temps pour écouter la vie du patient. Cela se vérifie dans les statistiques, les durées de consultation ne font que se raccourcir.
Et cela ne va pas s'arranger...
Juste et faux en allant plus loin dans la réflexion.
Moins de médecins, probable, cela dépend du nombre réellement nécessaire et non pas, en fait, attendu par la population (de plus en plus âgée effectivement). Le problème, comme l'a souligné le journaliste François Malye, c'est qu'aujourd'hui les gens veulent un médecin et toute la qualité moderne de la médecine à côté de chez eux (moins de 30 min) pour des urgences plus que ponctuelles à l'échelle d'une vie mais ils sont prêts à faire des kilométres (et rouler plus de 45') pour trouver un Ikéa!!! La population en demande trop de façon irraisonnée.
Le problème, également lié au vieillisement de la population, c'est que ces personnes âgées veulent voir plus souvent leur médecins pour être juste rassurées. Ce côté psy est à prendre en compte pour le bien être (physique, psychique, moral importants à cet âge) du patient mais ne doit pas représenter des enclumes pour le méd, et c'est là qu'on doit donner une impulsion aux rôles des inf, AS, aux de vie etc.

Citation de: Toguy le Hier à 21:11:39
Citation de: M.T le 27 Octobre 2010 à 12:05:58

j'aurais plutôt utilisé l'argent pour favoriser l'implantation des médecins généralistes à la campagne.
ça ne marche pas, tu peux donné toutes les bourses que tu veux aux étudiants en médecine, s'ils ne veulent pas s'installer dans un désert, ils ne s'installeront pas...
Le CESP n'est pas nouveau... Et ça représente une goutte d'eau dans le désert ^^

Une solution qui serait privilégiée pour lutter contre les déserts médicaux, serait les centres de santé pluridisciplinaires... Mais là aussi je suis sceptique...
je vais jeter un pavé dans la marre et surement me faire incendier mais OSET
La solution est simple :

désert médicaux = liberté d'installation ; application de la loi (qui a déjà été voté) limitant la liberté d'installation comme pour les pharmacien = distribution plus éfficace des médecin sur le territoire
Noky' nous apporte également une vision de l'intérieur assez intéressante et révélatrice. Personnellement je vais beaucoup plus loin que toi Loyo. Je suis pour une fonctionnarisation des médecins (et chir et spé etc); façon enseignants. Ou un genre de "service militaire médical" obligeant à exercer pendant un temps donné dans une zone désertifiée.
Les centres de santé pluridisciplinaires sont également une excellente solution qui a été bénéfique en Espagne.

Je te suis dans le sens où il y a de moins en moins de médecins pour plus en plus de patients mais comme je l'avais dit plus haut, et comme vient de le répéter Cloclo, le problème est à la base des études, ils n'ont qu'à donner plus de places au NC...
Ce n'est donc pas le NC qui est à modifier mais la cause du besoin du patient...

Citation de: Toguy le Hier à 21:11:39
Citation de: Fafa le 28 Octobre 2010 à 19:18:01
la responsabilistation du patient? (on n'est quand même les champions du monde pour ça, faudrait qu'on amorce un changement).
Pourquoi pas, mais comment mener cette campagne de communication ?
D'une, il est très difficile de changer les consciences des gens par ce genre de campagne.
Et de deux, est-ce que l'on arriverai vraiment à toucher les personnes concernées, je ne pense pas...
Le risque ce serait plutôt de favoriser l'automédication ou même d'empêcher les gens de venir en consultation alors qu'ils ont vraiment besoin de soin.

Donc une nouvelle fois, je réitère mon opinion, je me dis que ce genre de I-consultation peut être un plus pour les médecin. ça reste un avis médical.
pour faire évoluer les mentalité c'est malheureux mais faut faire des campagne a la limite du scolaire a mon avis... maintenant je suis déccord que ça peut être très difficile, mais bon si on essaye pas...
...et cette cause énoncée par le patient est à "codifier" le plus tôt possible. Donc oui, l'éducation sanitaire doit se faire dès le plus jeune âge (comme l'éveil au respect de la nature), soit dès l'école.