Auteur Sujet: Le clonage (thérapeutique et reproductif)  (Lu 18916 fois)

Hors ligne Perfectfred

  • *****
  • Messages: 171
    • Perfectfred Radio
Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #15 le: 09 août 2009 à 22:11:02 »
>- pour moi il est hors de question de prendre en considération quelques avis religieux que ce soit dans le domaine scientifique. Ne sont-ce pas deux mondes complétement opposé, voire en guerre, depuis des millénaires? Si la religion intervient dans la recherche, c'est la fin et le retour à l'âge médiéval (dur).

Oui, c'est l'une des deux raisons qui font que je suis attachée à aucune religion.
Ce que je voulais dire (et j'ai l'impression que j'ai du mal) c'est que SI il y avai concrétisation, le principal obstacle serait la religion, c'est tout, j'ai juste dit rapidement que de toute façon la religion occidentale ne sera pas d'accord et pourquoi.


>-évitons, je pense de faire un amalgame tentant entre clonage et thérapie par cellules souches.

On n'a pas fait d'amalgame, on a juste dit, que pour faire des clones jeunes, utiliser le noyau de cellules souches serait plus utile que d'autres cellules.


>Honnêtement, ce que je retiens de tout ça pour l'instant, c'est que la recherche dans le clonage est une perte de budget, de locaux, de moyens de toutes sortes pour une lubi utopistes de quelques scientifiques.

Cf mon premier post:
Citer
Pour moi, qui n'y connait rien, le clonage je le vois encore comme un "caprice" des scientifiques, qui veulent juste voir jusqu'où ils peuvent aller, sans but précis, c'est vrai que j'ai plus entendu "on a réussi à cloner un mouton" que "le clonage: la soltion pour telle maladie".

Je vois mal le clonage thérapeutique voir le jour c'est une forme très poussée d'aliénation du corps d'autrui, ce qui est humainement inacceptable.


pour résumer ma pensé, ce que j'avais mis en bleu avant:

Il existe deux grandes formes de clonage, le thérapeutique et le reproductif.
Le soucis du clonage thérapeutique, c'est qu'on va réifier l'être humain, et ce n'est pas humainement acceptable, en tout cas comme le dit fafa, cloner des êtres doués de conscience pour les utiliser comme réservoir, c'est aliéner le corps d'autrui.

Le soucis du clonage reproductif, c'est le risque de dérive, on va l'utiliser comme un moyen et pas comme une fin en soi.
On va cloner pour remplacer un proche perdu, on va cloner pour perdurer, et non pour avoir un enfant, voire une sorte d'eugénisme.

L'avenir du clonage, je le vois encore d'un point de vue recherche, c'est à dire voir jusqu'où la science peut aller, mais je ne vois pas encore la possibilité de l'utiliser pour le rendre utile. Je pense que le clonage va se limité à "on a réussi à faire ça", si on comprend ce que je veux dire, ça ne sortira jamais des laboratoires, enfin je pense.
Je vois donc le clonage comme une fin en lui même, c'est à dire on va cloner une fois pour avoir la satisfaction dont l'ego de l'être humain a besoin (c'est français ça? ^^), et pas comme un moyen qu'il soit médical ou social.

Hors ligne TianTian

  • Membre Premium
  • *******
  • Messages: 310
  • 甜甜 体疗医师
Re : Re : Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #16 le: 09 août 2009 à 23:16:37 »
Ba la tortue kan elle a marre de tout ce qui l'entoure, elle rentre dans sa carapace, moyen de défense.
Elle peut se retourner sur le dos et hop "je me suicide" !
C plus marrant la tortue que l'autruche franchement lool
Enfin bref ^^
T'as raison c'est plus classe une tortue.

"Le clonage humain reproductif me pose un problème sur l'identité du cloné.
Imaginez vous n'être qu'une copie..."

ça c'est pas totalment un problème...
Il faut juste donner une définition à ce genre d'entité, un statut juridique et puis voilà...
Je voulais dire moralement l'être cloné, que doit-il penser de sa propre identité ?


"Matériellement ça me semble difficile pour pas mal d'éléments."
Tu peux développer ?
Je voulais dire à grande échelle cloner beaucoup de viande ça va être une furieuse pompe à fric.
Problème de conservation, und so weiter...
Ou alors on fait au besoin mais là encore le temps d'avoir son greffon de prêt on aura eu le temps de mourir.

Ah et pour Perfectfred l'option militaire est de la pure science fiction, déjà par rapport à la distance, cloner un humain pourquoi pas mais on ne pont pas les clones directement dans la force de l'âge, et en admettant que l'on soit capable de les faire vieillir prématurément il faut quand même une temps important de formation pour créer des militaires efficaces. (sans compter le taux de réussite d'un clonage, si on considère que les technologies d'alors seront plus efficaces).
Ensuite l'éducation d'une armée ne se fait pas si facilement, et il n'y a aucunement besoin de clone pour ça, toute bonne dictature qui se respecte (si c'est faisable) sait pertinemment que l'on peut "prélever" des futurs soldats dans la population...

Translocator of the Inner Membrane
K2 à Rouen

Hors ligne Cloclorouen

  • Membre Premium
  • *******
  • Messages: 1162
  • Etudiante en 3ème année de biologie
Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #17 le: 09 août 2009 à 23:41:55 »
Bon, j'ai pas tout lu vos posts, dsl, mais je voulais juste dire que j'avais lu un article recemment disant que les scientifiques avaient réussi à faire un clonage de cellules embryonnaire souches, et qu'apparement ça serait une nouvelle voie assez fantastique pour la recherche de thérapie pour les cancers notamment... Il faudrait que je relise tt ca pour être bien sûre...

Après, il y a l'idée de faire des clones dans le but de soigner... L'idée est belle, mais que fait-on de l'identité de ce clone? Est il un être à part, comme nous tous, où un produit médical qui ne sert à rien d'autre que de soigner? Une espèce d'humain jetable?
"On a tous une voix qui nous a bouleversé, ému et marqué un jour pour le restant de notre vie..."

Hors ligne Toguy

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 854
  • D1 qui aime le tutorat
Re : Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #18 le: 10 août 2009 à 06:41:06 »
Après, il y a l'idée de faire des clones dans le but de soigner... L'idée est belle, mais que fait-on de l'identité de ce clone? Est il un être à part, comme nous tous, où un produit médical qui ne sert à rien d'autre que de soigner? Une espèce d'humain jetable?
J'ai déjà répondu à cette question, et je pense que c'est pas tellement au soucis, il faudra juste définir un statut juridique pour le clone...  On l'a bien fait pour le fœtus (personne potentielle)

Je voulais dire moralement l'être cloné, que doit-il penser de sa propre identité ?...
l'option militaire est de la pure science fiction
Si on continue dans notre musée des horreurs...
Pour qu'il puisse penser avec une morale,encore faut-il lui inculquer une moral...
J'ai pas l'impression que vous vous rendez compte jusqu'où peut aller les dérives lol
Si tu enfermes des clones dans un camp, complètement coupé du monde, tu leur apprend ni à lire, ni a écrire, seulement à manipuler des armes et à tuer... tu penses qu'ils auront une morale comme la notre ?
ça c'est déjà fait dans le passé, avec l'esclavage...
Sinon en ce qui concerne l'armée, moi je ne dis pas comme vous...
L'armée à toujours été un grand précurseur dans ce genre "d'avancés techniques". Avoir des soldats robots comme ça ce serait du pain bénit pour eux... Enfin bref

Il existe deux grandes formes de clonage, le thérapeutique et le reproductif.
Le soucis du clonage thérapeutique, c'est qu'on va réifier l'être humain, et ce n'est pas humainement acceptable, en tout cas comme le dit fafa, cloner des êtres doués de conscience pour les utiliser comme réservoir, c'est aliéner le corps d'autrui.

Le soucis du clonage reproductif, c'est le risque de dérive, on va l'utiliser comme un moyen et pas comme une fin en soi.
On va cloner pour remplacer un proche perdu, on va cloner pour perdurer, et non pour avoir un enfant, voire une sorte d'eugénisme.

L'avenir du clonage, je le vois encore d'un point de vue recherche, c'est à dire voir jusqu'où la science peut aller, mais je ne vois pas encore la possibilité de l'utiliser pour le rendre utile. Je pense que le clonage va se limité à "on a réussi à faire ça", si on comprend ce que je veux dire, ça ne sortira jamais des laboratoires, enfin je pense.
Je vois donc le clonage comme une fin en lui même, c'est à dire on va cloner une fois pour avoir la satisfaction dont l'ego de l'être humain a besoin (c'est français ça? ^^), et pas comme un moyen qu'il soit médical ou social.
Si on revient un peu à la vie réelle, c'est bien bo la "science fiction" lol
Juste pour rectifer le tir j'aurais surement du commencer par définir les 2 termes pour qu'on soit tous d'accord :
(source Wikipédia)

Citer
Clonage thérapeutique

Le clonage humain thérapeutique (CHT), ou transfert de noyau de cellules somatiques, est une technique de production de matériel vivant utilisable comme "médicament", généralement pour une greffe et remplacer un organe détruit ou détérioré. La finalité de cette technique est la compatibilité génétique avec le malade assuré par le clonage.

La technique consiste à implanter le noyau d'une cellule somatique adulte dans un ovocyte énucléé pour initier le développement embryonnaire et obtenir des cellules totipotentes dites aussi cellules souches.
En effet, les lignées de cellules souches embryonnaires du Blastocyste (5e au 7e jour après fécondation) seraient susceptibles d'êtres greffées sans provoquer de rejet par l'organisme receveur.
Donc des organes "neufs", ou des cellules à forte capacité de reproduction, peuvent ainsi être fabriquées, pour une greffe.

Clonage reproductif

Le clonage humain reproductif (CHR) est un clonage visant à reproduire un clone pour retrouver le souvenir d'une personne.

Le clonage reproductif servirait à un couple stérile ou ayant une maladie génetique d'avoir un enfant sans passer par une reproduction sexuée . L'enfant ne serait en conséquence que le descendant de l'un des deux parents

Ajd le clonage thérapeutik est légal en France comme dans la plupart du Monde, il est présenté comme le grand espoir de la médecine de 2m1 : greffe en tout genre. Reconstituer tout types organes.
Mais là encore la communauté scientifique est mitigé...

En terme d'avancées cette année par exemple :
J'avais lu qu'en Allemagne on avait réussit à récréer du tissu cardiaque, et les chercheurs étaient sur le point d'étudier comme reconstruire un coeur à partir d'une matrice.
Il a des enjeux énormes pour soigner le cancer, Alzheimer ect...

Mais depuis peu, le clonage thérapeutik qui consiste donc à "sacrifier" un embryon pour le différencier en un type cellulaire précis (ce qui cause énormément de problèmes d'un point de vue éthique), est en train d'être supplanté par d'autres techniques qui permettent elle aussi de former des cellules souches :

Dernièrement on a bcp parlé du sang de cordon fœtal par exemple, qui contient des cellules souches. Cellules que l'on utilise d'ors et déjà pour soigner certains cancers : leucémies, lymphomes; anémies ; certaines maladies génétiques...

On a aussi parlé cette année, qu'il était possible de "reprogrammer" des cellules de peau en cellule souche sans utiliser d'embryons.

Il semblerait aussi que tout être humain possède en lui, une réserve de cellules souches non différencié qui pourrait être utilisé dans une visée thérapeutique.







Hors ligne Perfectfred

  • *****
  • Messages: 171
    • Perfectfred Radio
Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #19 le: 10 août 2009 à 10:25:37 »
Hm... cloner un être humain en entier pour après cueillir ce dont on a envie... J'imagine des champs d'hommes dans des bulles en verre façon Matrix tiens....  :zinzin: :mdr:

Bon retour à la réalité, c'est sûr que le clonage thérapeutique offre une solution sur un problème d'aujourd'hui: la pénurie d'offre d'organes, de tissus et de sang.

Hors ligne M.T

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 833
  • Sage Femme Honey (SF2)
Re : Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #20 le: 10 août 2009 à 10:39:48 »

Bon retour à la réalité, c'est sûr que le clonage thérapeutique offre une solution sur un problème d'aujourd'hui: la pénurie d'offre d'organes, de tissus et de sang.


Certes, mais cette technique doit avoir un coût(ou va t'on trouver l'argent?), alors est-ce qu'elle pourra être accessible a tout le monde lorsque celle-ci sera utilisée?

(ou ptet bien que c'est pas cher, mais là ça m'etonnerait fortement...)
Hoi Hoi Hoi Ochibi

Hors ligne Vincent

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 2551
  • Etudiant en DCEO1
Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #21 le: 10 août 2009 à 12:07:09 »
Juste pour revenir sur le côté religieux abordé précédemment : combien y'a-t-il de grands médecins/chercheurs (ou tout ce que vous voulez) qui sont croyants?? Et jusqu'à il y a encore quelques années, les enseignements faisaient appel à la religion ou autre "matière" comme l'astrologie...
On ne peut pas passer à côté, d'autant plus que certaines personnes refusent de se faire soigner par telle personne parce que pas de la même religion, du même sexe...
Enfin dans les textes il existe des cas où on peut accepter une chose normalement interdite : je pense aux greffes où on peut faire appel aux porcs. Dans ce cas-ci, l'animal apportera la vie, donc c'est toléré.
Tên përdu, jhamâi së rëcobro.

Hors ligne TianTian

  • Membre Premium
  • *******
  • Messages: 310
  • 甜甜 体疗医师
Re : Re : Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #22 le: 10 août 2009 à 12:11:40 »
l'option militaire est de la pure science fiction
Si on continue dans notre musée des horreurs...
Pour qu'il puisse penser avec une morale,encore faut-il lui inculquer une moral...
J'ai pas l'impression que vous vous rendez compte jusqu'où peut aller les dérives lol
Si tu enfermes des clones dans un camp, complètement coupé du monde, tu leur apprend ni à lire, ni a écrire, seulement à manipuler des armes et à tuer... tu penses qu'ils auront une morale comme la notre ?
ça c'est déjà fait dans le passé, avec l'esclavage...
Sinon en ce qui concerne l'armée, moi je ne dis pas comme vous...
L'armée à toujours été un grand précurseur dans ce genre "d'avancés techniques". Avoir des soldats robots comme ça ce serait du pain bénit pour eux... Enfin bref

Fallait lire la suite en bas: il n'y a jamais eu besoin de clone pour faire se genre de choses, ceux qui on la bassesse morale de faire ce genre de choses sont tout a fait capable de prélever des enfants dans la population.
Ce qui sera pour longtemps bien moins coûteux.
Translocator of the Inner Membrane
K2 à Rouen

Hors ligne Toguy

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 854
  • D1 qui aime le tutorat
Re : Re : Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #23 le: 10 août 2009 à 12:16:26 »
Certes, mais cette technique doit avoir un coût(ou va t'on trouver l'argent?), alors est-ce qu'elle pourra être accessible a tout le monde lorsque celle-ci sera utilisée?
(ou ptet bien que c'est pas cher, mais là ça m'etonnerait fortement...)

Tkt c'est prévu je vais faire un topic sur les caisses de la SECU lol.  
D'après vos estimations, dans combien de temps ce système va-t-il exploser ?  :huhu:

: combien y'a-t-il de grands médecins/chercheurs (ou tout ce que vous voulez) qui sont croyants??
ça c'est une super question... J'aimerais bien avoir une réponse, mais je ne vois pas trop comment m'y prendre...
Moi j'ai du mal à comprendre comment on peut être scientifiques et croyant à la fois. j'aimerai bien discuter avec de genre de personne !

Hors ligne Perfectfred

  • *****
  • Messages: 171
    • Perfectfred Radio
Re : Le clonage (thérapeutique et reproductif)
« Réponse #24 le: 10 août 2009 à 12:55:41 »
Un bel exemple: Einstein  :)
Il disait un truc genre "plus je découvre, plus je me dis qu'il doit bien y avoir un truc qui gouverne tout"

Un exemple un peu moins connu, ma prof de physique qui faisait lycée et prépa...

Je ne suis pas contre croire en quelque chose, le bidule qu'on appelle univers est tellement grand que c'est une raisons, par contre moi et religion, c'est pas l'amour fou...

Pour moi (on s'éloigne un peu du sujet) la religion, particulièrement celle occidentale, permet à l'homme d'avoir un idéal qu'il aimerai atteindre (je crois que c'est Rousseau qui a dit "dans tout désirt de l'homme réside celui d'être dieu"). C'est ma vision des choses: devenir immortel, tout puissant, créateur, barbu...
« Modifié: 10 août 2009 à 12:59:39 par Perfectfred »