Auteur Sujet: [Santé] Etude Nutrinet  (Lu 10194 fois)

Hors ligne lelilolu

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1495
  • Une P2, moi? YEEEEAAAHHH
[Santé] Etude Nutrinet
« le: 11 mai 2010 à 18:29:19 »
Bonjour à tous !! :)



Un bref passage sur le forum (avant de retourner réviser) pour vous informer qu'actuellement est en cours sur Internet une grande étude sur l'alimentation.

A cette adresse : http://www.etude-nutrinet-sante.fr, vous trouverez toutes les infos si vous souhaitez y participer.



Le but est de constituer une cohorte (sujets d'étude suivis sur plusieurs années) qui indiquera ses habitudes alimentaires en priorité, ainsi que ses activités physiques, et autres infos anthropométriques.

L'étude est totalement gratuite (et non rémunérée ;)), elle ne demande que de remplir des questionnaires sur le site de l'étude, 3 jours par trimestre.

Pour que les recherches puissent être fructueuses, il faut au moins 500.000 inscrits : l'étude compte actuellement 150.000 participants environ.



L'étude est menée en partenariat avec l'Inserm, l'InVS, le ministère de la santé... Que du sérieux!



Alors, tous à vos souris et vos claviers, et faites progresser la science avec votre assiette ;)
Pour éviter l'angoisse de la page blanche, j'écris sur du papier rose - Philippe Bouvard
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur - Antoine de Saint Exupéry

Hors ligne Toguy

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 854
  • D1 qui aime le tutorat
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #1 le: 11 mai 2010 à 20:07:01 »
Ha tiens j'aurais parié que c'était Fafa qui en aurait parlé ^^
Moi j'ai lu quelques papiers sur cette étude.

Notamment, il en ressort les bienfaits des Polyphénols surtout présents dans le café, le thé et les fruits (peu dans le vin contrairement aux études précédentes)

Hors ligne Vincent

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 2551
  • Etudiant en DCEO1
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #2 le: 11 mai 2010 à 20:56:34 »
Rho mince, et moi qui aime que le vin :^^:
Tên përdu, jhamâi së rëcobro.

Hors ligne Fafa

  • Equipe Cours-Médecine
  • *******
  • Messages: 2451
  • Désagrégée de médecine
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #3 le: 12 mai 2010 à 20:44:35 »
Citer
Ha tiens j'aurais parié que c'était Fafa qui en aurait parlé ^^
'M'absiendrais de dire tout le bien que je pense de cette étude... ::)

Ex-P1 carrée de Rouen
Ah Cours-médecine.info... son design moderne, son forum dynamique, ses membres intelligents, ses jeux retors ...... ET SES COURS là: http://www.cours-medecine.info/

Hors ligne lelilolu

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1495
  • Une P2, moi? YEEEEAAAHHH
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #4 le: 13 mai 2010 à 06:50:27 »
Fafa, rassures moi, tu trouves l'initiative bonne quand-même??

Sinon pour les curieux, si vous regardez sur le site la liste des principaux organisateurs de l'étude, vous trouverez quelqu'un qui porte le même nom de famille qu'un certain prof de santé so à Rouen...
Pour éviter l'angoisse de la page blanche, j'écris sur du papier rose - Philippe Bouvard
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur - Antoine de Saint Exupéry

Hors ligne Fafa

  • Equipe Cours-Médecine
  • *******
  • Messages: 2451
  • Désagrégée de médecine
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #5 le: 13 mai 2010 à 22:17:14 »
Désolée je ne te rassurerais pas, mais je ne veux pas "casser" ton initiative (très bonne d'ailleurs) avec mes opinions personnelles et professionnelles (rien d'hubuesque, des choses bien basées et concrétes) sur cette étude (vu que je connais un peu le domaine). Si tu veux je peux te les expliquer par mp.

Ex-P1 carrée de Rouen
Ah Cours-médecine.info... son design moderne, son forum dynamique, ses membres intelligents, ses jeux retors ...... ET SES COURS là: http://www.cours-medecine.info/

Hors ligne Toguy

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 854
  • D1 qui aime le tutorat
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #6 le: 14 mai 2010 à 13:21:22 »
Ha mais moi je veux savoir aussi ^^

Hors ligne lelilolu

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1495
  • Une P2, moi? YEEEEAAAHHH
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #7 le: 15 mai 2010 à 09:29:15 »
Oui je veux bien savoir car je vois pas ce qui cloche dans cette initiative (pas la mienne, l'étude)
Pour éviter l'angoisse de la page blanche, j'écris sur du papier rose - Philippe Bouvard
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur - Antoine de Saint Exupéry

Hors ligne nokyno

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1384
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #8 le: 15 mai 2010 à 11:31:58 »
moi aussi je veux bien savoir vu que j ai vu le reportage sur France 2

 D1 a lille 2

Hors ligne Fafa

  • Equipe Cours-Médecine
  • *******
  • Messages: 2451
  • Désagrégée de médecine
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #9 le: 15 mai 2010 à 11:58:33 »
Bon bien je le dis ici alors. Ce qui me déplait dans cette étude:
-d'abord, juste pour "clarifier" un point, ce n'est pas de la recherche mais de la randomisation de données sur témoignage participatif/actif, or, les diététiciens ont une database très large parce que c'est leur job.

- l'étude, à laquelle je m'étais bien sûr initialement inscrite, est, à mon avis, trop longue, fastidieuse, décourageante. Donc elle peut être "expédiée" par les citoyens qui s'y sont inscrits. C'est tout à fait normal de leur part mais malheureusement ça fausse les données.

-si on laisse les gens remplir les grilles sans "surveillance" on peut douter de leur franchise. Effectivement, cocher la case correspondante à une certaine portion (de pâtes dans une assiette par exemple), peut permettre à la personne de se rendre compte de la quantité qu'elle ingére. Elle peut alors la trouver trop petite ou trop grande, et se dire "mais non, je ne mange pas ça tout de même!". Et on s'en rend compte dans l'exercice au quotidien. Les hommes peuvent avoir tendance à minimiser (+/- consciemment) des portions importantes. Or personne n'est face à lui pour lui dire "vous êtes sûr? Mais par rapport à ce que vous avez eu ce midi..." ou observer ses réactions/sa façon de dire les choses et les réactions de l'entourage, souvent assez parlantes.
Je pense que l'idée de départ est bien, et vouloir faire un bilan des ingestas des français est une nécessité. Mais réaliser cette étude partant du principe que les gens sont francs... C'est risquer. Et ne parlons pas de l'alcool... Evidemment tout le monde contrôle sa consommation d'alcool en déclaratif. En réalité il en est souvent autrement (et les résultats biochimiques, contrairement aux gens, ne mentent pas et ne trichent pas!).

-les gens qui ont accepté de remplir cette étude l'ont fait par choix, de leur plein gré. Mais, question à des P1 en pleines révisions, à votre avis cet échantillon est-il représentatif de la population?
Car je doute que d'autres personnes que ceux qui mangent, grosso modo, assez sainement, souhaitent remplir cette étude. De plus elle n'est disponible que sur Internet ce qui ne la rend pas accessible à 2 types de populations croissantes en France: les personnes âgées et les enfants (soit obèse, soit anorexique (puisque c'est malheureusement le cas de filles très jeunes: problème visible dès l'école primaire/collège).)
Je pense que le constat des ingestas de ces deux populations sont trop alarmants pour pouvoir être ignorés, et c'est ce que fait cette étude.

Tout cela rend, pour moi, cette étude beaucoup trop bancale pour pouvoir être prise au sérieux. Il me semble que les diététiciens (et le personnel soignant en général en milieu hospitalier) sont les mieux placés pour dresser un portrait beaucoup plus général et riche de l'alimentation des français, et de 7 à 77 ans...

En outre, bien que ça n'il y ait pas de rapport direct (mais indirect probablement), l'AFFSA vient de changer les recommandations nutritionnelles des apports. C'est un peu technique mais compréhensible. Jusqu'alors, on répartisait les apports énergétiques quotidien de la façon suivante: Protéines = 10 à 15 %; Glucides = 50 à 55%; Lipides = 30 à 35%.
Or, l'AFFSA vient de passer les recommandations en lipides à 35 à 40%.... On peut clairement s'interroger sur les justifications biochimiques et médicales de ce changement alors qu'on sait qu'il y a plus d'obèses dans le monde que de dénutris!! Donc on peut suivre un certain file rouge entre ce changement d'opinion et cette étude Nutrinet et les conclusions qu'elle souhaite publier...

Noky: quel reportage?
« Modifié: 15 mai 2010 à 12:02:41 par Fafa »

Ex-P1 carrée de Rouen
Ah Cours-médecine.info... son design moderne, son forum dynamique, ses membres intelligents, ses jeux retors ...... ET SES COURS là: http://www.cours-medecine.info/

Hors ligne nokyno

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1384
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #10 le: 15 mai 2010 à 22:17:07 »
dans le journal a france 2 c'etait un des invité. Fafa tu confirme ce que je me disais un peu ça fait plaisir de voir que l'initiation a la LCA ca a un peu de sens quand meme  en somme c'est plus une etude d observation qu'autre chose avec une evaluation subjectif donc en theorie il auront du mal à avoir des conclusions significatives et surtout des rapport de cause a effet mais peut etre ce n est pas ce qu'il cherche et  il faut attendre pour voir le resultat si il y en a un de cette etude.

 D1 a lille 2

Hors ligne lelilolu

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1495
  • Une P2, moi? YEEEEAAAHHH
Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #11 le: 15 mai 2010 à 23:21:50 »
Je vois bien où veut en venir ton argumentation, et je suis d'accord avec certains points.
En revanche, il y a certaines choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord, mais tu sais ce qui m'occupe en ce moment, donc je prendrais plus amplement le temps de répondre dans 15 jours ^^.

Je ne connaissais pas l'étude justement jusqu'à se présentation par le biais du JT de France 2.
Pour éviter l'angoisse de la page blanche, j'écris sur du papier rose - Philippe Bouvard
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur - Antoine de Saint Exupéry

Hors ligne lelilolu

  • Membre d'Honneur
  • *****
  • Messages: 1495
  • Une P2, moi? YEEEEAAAHHH
Re : Re : [Santé] Etude Nutrinet
« Réponse #12 le: 26 mai 2010 à 13:35:55 »
Maintenant que j'ai fini les épreuves et révisions en tout genre, je prends le temps de te répondre :)
Je vais mettre mes commentaires entre tes paragraphes, ce sera plus clair.

Citer
Bon bien je le dis ici alors. Ce qui me déplait dans cette étude:
-d'abord, juste pour "clarifier" un point, ce n'est pas de la recherche mais de la randomisation de données sur témoignage participatif/actif, or, les diététiciens ont une database très large parce que c'est leur job.
Je ne connais pas le travail des diététiciens à ce propos, donc je te crois, même si je me doute bien qu'ils ont en stock toutes les infos nutritionnelles de leurs patients.
Après, dire que ce n'est pas de la recherche, je ne suis pas totalement d'accord, car c'est à partir d'une collecte de données comme celles-ci qu'on peut commencer à faire des recherches plus poussées à partir d'un constat quelconque.

Citer
- l'étude, à laquelle je m'étais bien sûr initialement inscrite, est, à mon avis, trop longue, fastidieuse, décourageante. Donc elle peut être "expédiée" par les citoyens qui s'y sont inscrits. C'est tout à fait normal de leur part mais malheureusement ça fausse les données.
Je te trouve bien pessimiste!! Je comprends ce que tu veux dire par le côté exigeant demandé lors du remplissage des questionnaires, mais si veut avoir des données précises, il faut passer par là (mais je suis d'accord avec toi que c'est long à faire).
De plus, le site est, je trouve, très bien fait au niveau clarté et accompagnement/explications de ce qu'il y a à faire. Je pense que si au départ, on n'est pas complétement motivé pour participer, on ne s'inscrit pas.

Citer
-si on laisse les gens remplir les grilles sans "surveillance" on peut douter de leur franchise. Effectivement, cocher la case correspondante à une certaine portion (de pâtes dans une assiette par exemple), peut permettre à la personne de se rendre compte de la quantité qu'elle ingére. Elle peut alors la trouver trop petite ou trop grande, et se dire "mais non, je ne mange pas ça tout de même!". Et on s'en rend compte dans l'exercice au quotidien. Les hommes peuvent avoir tendance à minimiser (+/- consciemment) des portions importantes. Or personne n'est face à lui pour lui dire "vous êtes sûr? Mais par rapport à ce que vous avez eu ce midi..." ou observer ses réactions/sa façon de dire les choses et les réactions de l'entourage, souvent assez parlantes.
Je pense que l'idée de départ est bien, et vouloir faire un bilan des ingestas des français est une nécessité. Mais réaliser cette étude partant du principe que les gens sont francs... C'est risquer. Et ne parlons pas de l'alcool... Evidemment tout le monde contrôle sa consommation d'alcool en déclaratif. En réalité il en est souvent autrement (et les résultats biochimiques, contrairement aux gens, ne mentent pas et ne trichent pas!).
Complètement d'accord avec toi sur ce point qu'il y a un risque de minimiser ou surestimer ses consommations (et même pour les autres données demandées dans les autres questionnaires). Mais je pense que les chercheurs doivent prendre en compte ces risques, avec par exemple des moyennes de ce que doit consommer une personne de tel âge, tel poids, tel activité...
Mais là encore, je pense que le fait de s'inscrire, faire la démarche de mettre en avant ce qu'on mange, boit... n'est pas une démarche qu'on fait pour passer le temps, donc on peut quand-même espérer une honnêteté de la part des "Nutrinautes".

Citer
-les gens qui ont accepté de remplir cette étude l'ont fait par choix, de leur plein gré. Mais, question à des P1 en pleines révisions, à votre avis cet échantillon est-il représentatif de la population?
Car je doute que d'autres personnes que ceux qui mangent, grosso modo, assez sainement, souhaitent remplir cette étude. De plus elle n'est disponible que sur Internet ce qui ne la rend pas accessible à 2 types de populations croissantes en France: les personnes âgées et les enfants (soit obèse, soit anorexique (puisque c'est malheureusement le cas de filles très jeunes: problème visible dès l'école primaire/collège).)
Je pense que le constat des ingestas de ces deux populations sont trop alarmants pour pouvoir être ignorés, et c'est ce que fait cette étude.
Pour la représentativité, j'ai pas fait de calcul, mais l'objectif attendu par les chercheurs est de former un échantillon de 500.000 personnes. Ce chiffre n'a sûrement pas été pris au hasard.
D'accord sur le fait que toute la population ne peut pas être prise en compte par le biais de l'étude. Mais il me semble qu'il y a obligation de fixer la limite de 18 ans pour remplir le questionnaire (sinon on peut imaginer les contraintes administratives que ça engendre, plus la fiabilité des réponses d'un enfant, sûrement plus difficile à évaluer que celles d'un adulte je suppose).
Je ne sais pas si un dispositif est mis en place pour prendre en compte les consommations des moins de 18 ans et personnes âgées, apparemment non, mais c'est dommage en effet.

Citer
Tout cela rend, pour moi, cette étude beaucoup trop bancale pour pouvoir être prise au sérieux. Il me semble que les diététiciens (et le personnel soignant en général en milieu hospitalier) sont les mieux placés pour dresser un portrait beaucoup plus général et riche de l'alimentation des français, et de 7 à 77 ans...
Peut-être que de faire ce portrait par les professionnels aurait justement les effets inverses, c'est-à-dire de mettre en avant tous les types de problèmes de nutrition et négliger les consommations équilibrées, non?
Il est évident qu'il faut prendre en compte tout le monde (ou en tout cas, le plus de gens possible), mais dans un cas comme dans l'autre, il y a un risque de négliger une population il me semble.

Citer
En outre, bien que ça n'il y ait pas de rapport direct (mais indirect probablement), l'AFFSA vient de changer les recommandations nutritionnelles des apports. C'est un peu technique mais compréhensible. Jusqu'alors, on répartisait les apports énergétiques quotidien de la façon suivante: Protéines = 10 à 15 %; Glucides = 50 à 55%; Lipides = 30 à 35%.
Or, l'AFFSA vient de passer les recommandations en lipides à 35 à 40%.... On peut clairement s'interroger sur les justifications biochimiques et médicales de ce changement alors qu'on sait qu'il y a plus d'obèses dans le monde que de dénutris!! Donc on peut suivre un certain file rouge entre ce changement d'opinion et cette étude Nutrinet et les conclusions qu'elle souhaite publier...
Je n'ai pas été informé de ce changement d'opinion, assez surprenant d'ailleurs.
Dire que l'étude cherche à prouver ce qu'a dit l'AFFSA, je n'irai pas jusque là, par contre, on peut peut-être se poser la question de ce virage, si il est dû à une étude antérieure commandée/financée par un labo pharmaceutique ou industriel quelconque...

Voilà, je reste quand-même assez optimiste sur le bien fondé et l'avenir de cette étude. En tout cas, je reste inscrite pour y participer activement, et je verrais bien l'évolution par les mails que je recevrais, les choses qu'on me demande, des articles qui seront publiés (par les chercheurs de l'étude ou d'autres qui n'y sont pas liés).

En tout cas, cette discussion que nous avons dessus me fait penser à l'étude qui s'est achevée sur les téléphones portables et sur leur incidence sur notre système nerveux. L'étude a duré plusieurs années, et aucune conclusion claire sur les effets des mobiles n'a été livrée, juste quelques constats sur des augmentations de taille de tumeurs pour des gens qui en étaient déjà atteints mais rien de plus.
Etude beaucoup critiquée aussi car les différents chercheurs qui y ont participé sont soupçonnés de ne pas avoir travailler en commun, chacun aurait tiré la couverture à soi.
En espérant que ce n'est pas ce qu'il se passe pour l'étude Nutrinet. A voir dans les mois à venir.
Pour éviter l'angoisse de la page blanche, j'écris sur du papier rose - Philippe Bouvard
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur - Antoine de Saint Exupéry