Circulation sanguine : organisation générale

Page publiée par CJ
Détail sur le processus de publication
Dernière mise à jour : 2016-02-01

1. Fonction

1.1. Système de communication

Sa fonction principale est de permettre une communication entre les différents organes, tissus, cellules de l'organisme. Avec le SNC, le coeur est un des grands systèmes de communication. Les vaisseaux apportent aux cellules de l'O2, des nutriments, des hormones, de la chaleur : fonction d'apport.

Il a également une fonction de drainage, c'est-à-dire d'élimination des déchets du métabolisme cellulaire.

1.2. Types d'échanges

Les échanges sont d'ordre énergétiques, caloriques, informationnels : c'est un des grands systèmes d'information à distance grâce aux hormones et lié aux organes par le sang.

Les échanges sont non constants, ils s'adaptent aux besoins. Le niveau de fonctionnement des cellules dicte au système circulatoire son mode de fonctionnement. Le coeur fonctionne différemment dans les circonstances physiologiques comme l'effort : en particulier, les cellules musculaires ont besoin de plus d'énergie, plus d'O2 : le débit sanguin est alors plus important. Le système circulatoire s'adapte pour fournir cette demande. La digestion est assimilée comme un effort car elle demande de l'énergie.

Tous nos organes ne sont pas au même niveau d'exigence. Il existe des organes prioritaires comme le cerveau, le coeur, les reins qui sont privilégiés en cas de stress important au détriment de la peau, des muscles.

2. Organisation de la circulation sanguine

2.1. Les éléments

2.2. Anatomie fonctionnelle du système

La circulation sanguine est double :

A ces deux circulations, correspond une anatomie cardiaque particulière avec 2 coeurs (droit, gauche):

L'aorte distribue le sang oxygéné aux muscles, va dans les petites artérioles, puis dans les capillaires ; échanges entre le sang et les cellules musculaires ; veinules ; veines ; sort du muscle ; rejoint par la VCS ou la VCI l'oreillette droite.

Le sang passe de l'oreillette droite au ventricule droit qui éjecte le sang dans les poumons par l'artère pulmonaire. Au niveau pulmonaire, le sang contenu dans l'artère pulmonaire est réparti en différentes bronches ; capillaires. Au niveau des alvéoles pulmonaires (contiennent de l'air) ont lieu les échanges. Le sang réoxygéné, pauvre en CO2 sort des poumons par les veines pulmonaires (au nombre de 4), se jettent dans l'oreillette gauche ; ventricule gauche.

2.3. Circulations particulières : le poumon, le foie

En dehors de la circulation pulmonaire et systémique, il existe certains organes qui ont une vascularisation un peu particulière.

Le poumon a une circulation fonctionnelle : fonction d'oxygénation et de détoxification du sang. Pour fonctionner correctement, il a aussi besoin d'être irrigué comme un organe classique. Il a une double circulation : pulmonaire + classique : naît d'une branche de l'aorte par l'artère bronchique, éliminent les déchets par les veines bronchiques qui se jettent dans la VCS ; oreillette droite. Les deux circulations sont en parallèle : bronchique + pulmonaire.

Le foie est un organe extrêmement important dans la digestion, synthétise des protéines. L'intestin reçoit une vascularisation par des branches de l'aorte, fait partir le sang par des veines qui rejoignent la VCI. Il existe un système porte avec une grosse veine : la veine porte qui va de l'intestin vers le foie, transporte tous les éléments issus des aliments dégradés de l'intestin, circule à l'intérieur du foie, sort du foie par les veines sus-hépatiques. Il reçoit un autre type de circulation : nourricier, par l'artère hépatique. Double circulation en parallèle : circulation hépatique + porte.

2.4. Les régimes de pression

Il existe des pressions variables dans les vaisseaux, suivant l'endroit où on se trouve.

La circulation à haute pression va depuis le ventricule gauche en systole jusqu'au niveau des artères qui irriguent chacun des organes. La pression est élevée pour deux raisons principales : à l'entrée du système, le ventricule gauche se contracte violemment, met sous pression le sang qu'il contient. En périphérie du sang, il existe une forte résistance à l'écoulement du sang dans les vaisseaux, vaisseaux résistifs, opposent une résistance à l'écoulement du sang. Cela constitue le système de distribution du sang à l'ensemble de l'organisme.

Dans tout le reste du système circulatoire, le régime est à basse pression : système capacitif. Cela est lié au fait qu'il y a épuisement de la pression générée par le ventricule gauche et les vaisseaux n'offrent plus de résistance à l'écoulement du sang (pour la grande circulation). Pour la circulation pulmonaire (en totalité à basse pression), le niveau de pression est lié au fait que le ventricule droit se contracte assez faiblement et les vaisseaux pulmonaires ne sont pas des vaisseaux résistifs (aucune résistance à l'écoulement).

2.5. Les secteurs

Il existe différents secteurs géographiques de répartition du sang dans l'organisme.

Secteurs Volume (cm3) %
Volume Total 5 000 100
Coeur (diastole) 360 7
Poumons 440 9
Artères 130 -
Capillaires 110 -
Veines 200 -
Systémique 4 200 84
Aorte + grosses artères 300 -
Petites artères 400 -
Capillaires 300 -
Petites veines 2 300 7
Grosses veines 900 -

Commentaires

Il n'y a encore aucun commentaire.
Vous devez être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire.