Bien démarrer en Anatomie Humaine

(2 commentaires)
Des conseils, des astuces, des notions sur les repères, le vocabulaire et les outils de l'anatomie Print

Sommaire

1. Introduction

Je me propose de réunir dans cette fiche des trucs, des astuces, des conseils pour bien débuter en anatomie humaine. En effet, il y a un langage, une technique d'expression à adopter, et une manière de voir les objets qu'il faut connaitre.

Vous allez constater que la description anatomique d'un corps se base sur des notions à connaître, sur des repères dans le corps humain, etc., et c'est ce que je me propose de vous faire découvrir.

[ HAUT ]

2. La Position Anatomique

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Position Anatomique

Tout d'abord, afin de pouvoir avoir un repère fixe et stable, on a défini la position dite anatomique, ou position de base, dans laquelle on considère le corps humain disposé d'une certaine manière.

En effet, pour ne prendre qu'un exemple, doit-on dire que la paume de la main est tournée vers l'avant, vers la cuisse, ou vers l'arrière ? Dans ces trois positions, la disposition des muscles de l'avant bras et des os de l'avant bras, aussi, est différente. C'est pourquoi il faut fixer des règles :

  • corps debout
  • regard horizontal, tourné vers l'avant, perpendiculaire au grand axe du corps
  • pieds posés sur le sol, parallèles,
  • paumes tournées vers l'avant, bras étendus le long du corps,
  • pieds parallèles.

Ainsi, le coude, de même pour le genou, est déplié, le bras est parallèle au corps. Concernant le pénis, dans la position de référence, il se dirige vers le bas et n'est pas en érection.

[ HAUT ]

3. Repérage dans l'espace

3.1. Notions de repères

Pour se repérer dans le corps humain, dans une description anatomique, on utilise des directions, et on exprime la position par rapport à une origine.

Pour exprimer le fait qu'un "objet" (os... vaisseau... muscle) est à coté d'un autre repère important, on va exprimer sa position relative (à droite... à gauche ... en avant ... en arrière) à l'objet.

Exemple : le foie est situé à droite de l'estomac.

Mais ceci n'est pas valable partout : en effet, il n'y a qu'un seul estomac... donc définir sa droite de sa gauche est facile. Cependant, si je pends l'exemple de l'avant bras, qui comporte deux os (situés entre le coude et le poignet : l'ulna - le grand os de l'avant bras, anciennement le cubitus - et le radius), concernant le bras droit, le radius est à droite de l'ulna, et concernant le bras gauche, le radius est à gauche de l'ulna... (dans la position anatomique, bien sûr, mais ceci est sous-entendu).

Comment décrire de manière fixe la position des deux os ? La solution consiste à prendre l'axe médian du corps comme axe central. Plus on s'en écarte en termes de distance, plus le point est latéral. Plus on s'en rapproche, plus il est médial.

Adapté à notre situation cela donne :

le radius est un élément latéral à l'ulna

Ceci convient à merveille... puisque à droite comme à gauche, le radius se situe plus loin de l'axe central du corps (imaginez un plan central qui passe par la colonne vertébrale et par le nombril). Ainsi, on utilise les termes latéral et médial.

On peut donc définir une sorte d'espace de travail, qui peut être global (ici l'exemple du corps), mais aussi plus local :

si je définis l'espace de travail comme suit : { corps } alors le bras est latéral à l'abdomen, par exemple. Mais je ne peux, en somme, rien dire sur les muscles du bras. Donc je vais définir un espace de travail plus local, c'est à dire restreint à une zone (réduite). Par exemple, l'espace de travail { cuisse }.

Ainsi, le repère de la cuisse est l'unique os, le fémur, qui sert de grand axe vertical.

Je peux donc, partant de là, dire qu'une couche de muscle est profonde ou superficielle, selon qu'elle est située plus ou moins en profondeur : prenons l'exemple d'un fruit, que l'on coupe en passant par son centre. On verra au centre les pépins, ou le noyau, recouvert(s) par le fruit en tant que tel, lui même recouvert par une peau. Il en sera de même pour l'exemple ici de la cuisse : un muscle de la cuisse qui recouvre un autre muscle (par exemple, le muscle droit antérieur qui recouvre le muscle crural) est dit superficiel, et pour le muscle du dessous, il est dit profond.

- Schéma 1 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Position Anatomique

Pour parler de repère, on peut donc utiliser les terminologies suivantes :

  • en haut, en bas, à droite, à gauche,
  • latéral, médial,
  • interne, externe,
  • profond, superficiel,
  • antérieur, postérieur
  • ventral, dorsal, crânial, caudal
  • proximal, distal

3.1. Précision de quelques terminologies :

Je pense qu'il faut faire une petite distinction entre interne et médial. En effet, médial signifie plus proche de l'origine du repère de l'espace de travail en cours. Interne peut signifier la même chose, mais ce n'est pas le cas partout, puisqu'interne peut signifier aussi à l'intérieur de, ce que ne signifie pas le terme médial (de même pour externe et latéral).

Attention ! Latéral et médial ne veulent pas dire respectivement droite et gauche ! En effet, lorsqu'on dit que des éléments sont latéraux, cela veut dire situés sur les cotés, que ce soit droite ou gauche, sans distinction : on sous-entend juste leur éloignement ou rapprochement par rapport à un repère fixé.

antérieur et postérieur servent à décrire respectivement une position en avant et en arrière d'un objet.

Ventral est synonyme de antérieur, dorsal de postérieur, comme si l'élément décrit faisait lui même un petit univers de travail, avec son ventre et son dos. De même, on trouve Crânial, synonyme de la tête (donc en haut) et caudal, de la queue (en bas) puisque chez l'humain, le coccyx, situé en bas de la colonne vertébrale, en arrière du bassin est un vestige de queue.

Restent les termes proximal et distal, pour lesquels on définit un élément respectivement par sa source, son origine, ou bien sa terminaison (voire destination) : exemple, les phalanges des doigts. Plus on se rapproche du poignet, plus on est à l'origine du poignet, donc proximal. Plus on s'éloigne du poignet, plus on se situe vers l'extrémité du doigt, donc distal.

Ainsi, pour un doigt à trois phalanges, il y aura la phalange proximale (accrochée au poignet), intermédiaire et distale (celle qui porte l'ongle). Si un doigt n'a que deux phalanges (ex. pouce) il n'y aura que les phalanges proximale et distale.

[ HAUT ]

4. Coupes Anatomiques

Suite aux repères définis précédemment, on peut réaliser des coupes pour mieux visualiser certains éléments.

On peut donc définir plusieurs plans de coupe :

  • coupe frontale (verticale)
  • coupe antéro postérieure = sagittale (verticale)
  • coupe latérale (horizontale)
  • autres possibilités (coupe en biais, etc...)

4.1. Coupe Frontale

- Schéma 2 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Illustration de la coupe frontale

Il s'agit d'imaginer un fil à couper le beurre, tendu entre deux doigts placés à droite et à gauche su sujet. On abaisse le fil et la coupe est faite.
Exemple : une coupe frontale de la tête passant par les deux oreilles.(cf. le schéma 3, coupe juste avant les oreilles).
La coupe frontale, lorsqu'on regarde le sujet de face, peut se trouver plus ou moins loin de la face antérieure. Certains éléments seront donc visibles ou non.

4.2. Coupe Antéro Postérieure (Sagittale)

- Schéma 5 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Coupe antero-posterieure

Idem : le fil à couper le beurre, tendu entre deux doigts. Ces doigts sont placés respectivement en avant et en arrière du sujet. Cela donnera donc une coupe qui passera, par exemple, par le nombril et toute la colonne vertébrale.

NB : sur le schéma, l'exemple passe par le milieu du corps, donc il y a un nom spécifique, mais le principe peut être appliqué à une zone de travail réduite, comme je l'expliquais précédemment. Valable pour les autres coupes.

4.3. Coupe Latérale

- Schéma 6 -

Agrandir SchémaTélécharger SchémaImprimer SchémaRechercher dans la base des schémas
Agrandir
Coupe laterale

C'est une coupe horizontale, très utilisée en IRM et TDM (outils de radiographie du corps humain). Les deux doigts tenant le fil sont latéraux au corps et glissent d'avant en arrière (ou inversement) de manière horizontale (perpendiculaire au grand axe du corps). Par exemple, une coupe passant par le nombril et entre deux vertèbres.

[ HAUT ]

5. Vocabulaire de l'Anatomie

Je terminerai cette fiche pour donner des notions intuitives de vocabulaire. Il existe des terminologies qui découlent du lieu, ou d'une fonction : certains sont des préfixes ou des suffixes, facilement reconnaissables, d'autres peut être moins (tous ne sont pas forcément préfixe OU suffixe) :

préfixe - - suffixe relatif à ... exemple :
cardio carde coeur tissu cardionecteur, myocarde
myo   muscle myocarde
hépato foie loge hépato rénale
phrénique diaphragme nerf phrénique
spléno splénique rate pancreatico-splénique, spléno mésaraïque
opt   optique / oeil nerf optique, artère opthalmique
cerebelleux   cervelet artère cerebelleuse

6. Anatomie Descriptive

ou comment décrire un élément

La description d'un élément n'a pas de plan tout tracé d'un élément à l'autre. Cependant, pour des éléments de même nature (décrire des os, décrire des viscères ...) on retrouve généralement les mêmes directives. Les listes décrites ci-dessous ne sont pas exhaustives, mais donneront un bon ordre d'idées au lecteur.

6.1. Description : le membre inférieur ou supérieur

Pour décrire l'un de ces deux membres, il est un plan qu'on suit généralement, partant de la partie la plus profonde vers la plus externe, et de la partie la plus proche du tronc vers la plus distante.

Ainsi, on décrira l'ostéologie (étude des os), puis l'arthrologie (étude des articulations) permettra de préciser comment ces os interagissent. Ensuite, la myologie (étude des muscles) mettra en évidence comment les os interagissent, puis viennent enfin l'angiologie (étude des vaisseaux - sanguins et lymphatiques) ainsi que la neurologie (étude des nerfs).

  1. Description des os : on décrit leurs extrémités, leur corps. On les décline face par face, bord par bord. S'il y a des reliefs ou insertions musculaires, ils sont également cités.
  2. Description des articulations :
    • présentation de l'articulation (lieu, fonction, etc...)
    • type d'articulation
    • Surfaces articulaires
    • Moyens d'union
      • capsule articulaire
      • ligaments
      • synoviale (La synoviale n'est pas à proprement parler un moyen d'union, mais généralement décrite avec.)
    • mécanique articulaire
  3. Description des muscles : on décrit leur insertion, leur trajet, leur terminaison, leur rôle, leurs rapports éventuels et leur vascularisation/innervation
  4. Description des vaisseaux : on les décrit dans le sens où coule le sang. Leurs branches collatérales, leurs anastomoses (= fusion avec d'autres vaisseaux)
  5. Description des nerfs : idem aux vaisseaux

6.2. Description : un organe

Il s'agit à présent de décrire un organe qui n'est ni os ni muscle (par exemple l'oesophage, l'estomac, ou encore le cervelet).

  1. On lui décrit d'abord sa position dans le corps, son rôle.
  2. Quelques généralités sur la forme, la taille ou le poids sont toujours les bienvenues.
  3. Enfin, on passe à son anatomie proprement dite : description de sa composition, description de ses différentes fonctionnalités.
  4. On décrit bien entendu ses rapports (croise un nerf, traverse un muscle ...).

7. En guise de conclusion ...

Il existe certainement d'autres points à aborder, ceci n'est pas une liste exhaustive (d'ailleurs si d'autres peuvent être ajoutés, autant me les envoyer par mail : Page de contact), si des points n'ont pas été assez clairs ou pour toute idée d'ajout, je reste joignable par mail, ou sur le forum.

[ HAUT ]

Commentaires (2) - du plus récent au plus ancien

  • Le Terminator a écrit, le 2019-08-20 14:21:26 Répondre

    Alles für Umreifung. Umreifungsband, Verpackungsband. Klemmen, Hülsen, Spanner……. Umreifungszange, Umreifungsschweisser. Hochwertige Waren vom Produzent. Fabrikverkauf. Versand am gleichen Tag aus Frankfurt. Bis 95 % günstiger als auf dem Markt. Arbeitshandschuhe. Müllsäcke und Vieles mehr. Info auf: http://folmaxx.top/ Mit freundlichen Grüßen

  • Un lecteur a écrit, le 2010-07-12 15:05:11 Répondre

    Super bon article à lire absolument avant de débuter.

    Même si certains points ont l'air "d'aller de soi" ou qu'on le comprend par déduction, je pense que l'éclaircissement est bienvenu pour une compréhension plus aisée des autres articles présents sur le site.


Ecrire un commentaire